Du Luxembourg vers la Belgique

30 avril 2018 14:26; Act: 30.04.2018 17:31 Print

Jusqu'à 1 500 transports de déchets radioactifs

LUXEMBOURG - Les députés ont commencé à travailler, ce lundi matin, sur un projet de loi visant à renouveler l'accord avec la Belgique sur le stockage de déchets radioactifs.

storybild

Le Luxembourg produit de faibles quantités de déchets radioactifs.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Depuis 1990, le Luxembourg envoie en Belgique ses déchets radioactifs. Toutefois, l'accord entre les deux pays ne répond plus aux critères d'une nouvelle directive européenne et un projet de loi doit le mettre à jour, en fonction de l'accord signé à Gäichel en 2016. Les députés ont commencé à plancher sur le sujet ce lundi matin en commission des Affaires étrangères.

Malgré l'absence de centrale nucléaire sur son sol, le Grand-Duché produit des déchets nucléaires, en raison de l'utilisation médicale des appareils de radiothérapie, dans la recherche ou l'éducation, ou encore dans l'industrie avec certains appareils de mesure. Toutefois, ces déchets ne représentent pas des quantités importantes: de 1990 à 2010, le Luxembourg n'en a envoyé que 0,51 mètre cube vers la Belgique. À titre de comparaison, la France veut enfouir 80 000 mètres cubes de déchets radioactifs à Bure.

L'accord, qui sera valable sur 30 ans (et qui précise que les déchets transférés resteront en Belgique après), autorise le Luxembourg a stocker jusqu'à 30 mètres cubes en Belgique. Ce lundi, les députés se sont interrogés sur le transport des déchets radioactifs. De 1 000 à 1 500 trajets sont effectués chaque année, avec à chaque fois de très faibles quantités. Ils se sont aussi renseignés sur le stockage provisoire des déchets avant leur transport en Belgique. En juillet 2016, au moment de l'accord de Gäichel, nous indiquions qu'ils étaient stockés dans une salle du Centre hospitalier et que la teneur en radioactivité était extrêmement faible.

(JW/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxo le 30.04.2018 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    Cet article confirme ce que j'écrivais il y a quelques mois. Le GDL produit aussi des déchets radioactifs et contrairement à la France, il ne les stock pas sur son sol, mais les refile aux voisins. Un accident, nucléaire est aussi posible au Luxembourg et les hôpitaux sont moins bien protégés que la centrale de Cattenom. Nous avons plus de chance d'être irradié dans un centre de soin qu'a proximité d'une centrale nucléaire.

  • Romain le 01.05.2018 15:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est qd meme content de l'avoir Catennom..... ce n'est pas avec nos 10 eoliennes qu'on rechargera nos Tesla...

  • @luxo le 30.04.2018 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On parle de seulement 500 litres de déchets en 20 ans. Avouez qu'un incident dans un centre hospitalier n'aurait pas le même impacte qu'une fissure dans le réacteur de Cattenom.

Les derniers commentaires

  • Romain le 01.05.2018 15:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est qd meme content de l'avoir Catennom..... ce n'est pas avec nos 10 eoliennes qu'on rechargera nos Tesla...

  • ladeux le 01.05.2018 14:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on envoit nos cochonneries ailleurs pour avoir l'air propre.....

  • Nico57 le 01.05.2018 11:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les autres planètes sont déjà irradiées alors sa changerai rien

  • Nico57 le 01.05.2018 10:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    500l sa reste des déchet radioactif le problème et le même peux importe l’usage y faut trouvé une solution

  • @luxo le 30.04.2018 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On parle de seulement 500 litres de déchets en 20 ans. Avouez qu'un incident dans un centre hospitalier n'aurait pas le même impacte qu'une fissure dans le réacteur de Cattenom.