Au Luxembourg

13 décembre 2017 16:50; Act: 13.12.2017 17:50 Print

L'Assurance dépendance dans le vert en 2018

LUXEMBOURG - Le budget 2018 de l'Assurance dépendance prévoit un excédent de 37 millions d'euros, avec des recettes et des dépenses qui augmentent.

storybild

L'Assurance dépendance prévoit de prendre 14 120 bénéficiaires en charge en 2018.

op Däitsch
Sur ce sujet

Le comité directeur de la Caisse nationale de santé (CNS) a adopté ce mercredi le budget 2018 de l'Assurance dépendance, le premier depuis la réforme validée l'été dernier par les députés. Ce budget prévoit un excédent de 37 millions d'euros, contre 41 millions en 2017 et 47,2 millions en 2016. Toutefois, la CNS note que ces prévisions sont à «considérer avec une certaine prudence», le temps de constater les effets réels de la réforme.

Côté recette, l'Assurance dépendance compte sur 686,5 millions d'euros, en hausse de 5,5% par rapport à 2017. L'État mettra la main à la poche à hauteur de 261,5 millions d'euros, contre 246,3 millions en 2017. Le reste provient essentiellement des cotisations des assurés.

Pour ce qui est des dépenses courantes, le budget prévoit une hausse de 8,1% entre 2017 et 2018, à 649,5 millions d'euros. En tout, l'Assurance dépendance devrait prendre 14 120 bénéficiaires en charge en 2018, dont 9250 à domicile et 4 870 dans des établissements à séjour continu, CIPA et maisons de soins.

La CNS met l'excédent budgétaire prévu sur le compte «d'un environnement économique favorable», qui permet de faire grimper les recettes. La hausse des dépenses est elle liée à la mise en vigueur de la réforme et de revalorisations salariales pour certaines professions de santé.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Madame M le 13.12.2017 17:42 Report dénoncer ce commentaire

    L' excédent vient du fait que en 2016, les allocations aux personnes nécessiteuses a été réduite de 50%, et en 2018 certains services deviendront payant (ex: la gestion journalière des médicaments, ou les accompagnements des personnes à mobilité réduite pour les courses. Par contre l'allocation à l'assurance dépendance elle n'est pas réduite au contraire en 2018 elle sera augmentée.

  • TTEN le 13.12.2017 18:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d’accord avec vous Madame M

  • Agent de l etat le 13.12.2017 17:31 Report dénoncer ce commentaire

    il faudrait mettre de cote l excédent et placer cet argent dans l immobilier et louer au prix du marche comme cela pour les années pauvres ils ne seront pas au dépourvu...

Les derniers commentaires

  • jmj le 14.12.2017 07:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui a dit que les non résident n'avait pas droit à l'assurance le probleme  deja êtes juges à Strasbourg en faveur des non résident avant de dire n'importe quoi prenez vos reseingenment

  • Jean II le 14.12.2017 01:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui les frontaliers Français et Belges cotisent mais n'ont pas droit à ces aides . Voilà aussi d'où vient l'excédant !!! Pourquoi payer cela ???

  • Grand Maître le 13.12.2017 21:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et les salaires de la santé ne sont déjà -t-ils pas déjà honteusement élevées pour en prendre encore sur ce bénéfice de tous!Quelle honte.

  • BibiLux le 13.12.2017 19:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et comme seuls les résidents peuvent en bénéficier bien que tous les travailleurs cotisent, ça limite les dépenses !

    • @ BibiLux le 14.12.2017 06:56 Report dénoncer ce commentaire

      C'est totalement faux, ce que vous avancez, toutes les personnes qui cotisent y ont droit, résidents et frontaliers, si les conditions sont remplies, conditions qui sont les mêmes pour tout le monde. Je travaille dans le domaine et l'assurance dépendance est accordé à bon nombre de frontaliers aussi. Renseignez-vous avant de raconter de telles choses.

  • TTEN le 13.12.2017 18:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d’accord avec vous Madame M