Frais bancaires au Luxembourg

25 octobre 2017 10:32; Act: 25.10.2017 17:53 Print

L'ULC souhaite un effort, Gramegna entend

LUXEMBOURG - L'Union luxembourgeoise des consommateurs a présenté ses revendications sur les frais bancaires aux députés et au ministre des Finances, ce mercredi.

storybild

Pierre Gramegna veut inciter les banques à faire des efforts. (photo: L'essentiel)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

«On en arrive à des situations où certaines personnes doivent payer 3 euros, parfois même 5 euros, pour disposer de leur propre argent» quand ils effectuent des retraits au guichet, déplore Nico Hoffmann, président de l'Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC). Lui et les autres responsables de l'ULC ont participé, mercredi matin, à une réunion de la commission parlementaire des finances, en présence du ministre Pierre Gramegna, pour évoquer leurs doléances. Une pétition publique réclamant la suppression ou la baisse des frais bancaires a obtenu 9 936 signatures.

«Ce sont surtout les personnes âgées, ou à mobilité réduite, qui ont du mal à faire les opérations» qui sont concernées, souligne Nico Hoffmann. «Nous demandons que ces personnes puissent effectuer leurs opérations bancaires à titre gratuit ou à des tarifs plus avantageux». L'ULC déplore que ceux qui ne sont pas familiers d'Internet, comme les personnes âgées, doivent payer pour aller au guichet de leur banque, alors que les autres peuvent effectuer leurs opérations gratuitement depuis leur smartphone ou depuis un ordinateur.

Une agence qui irait de village en village?

Les revendications ont été plutôt bien reçues par les politiques. «Quand près de 10 000 personnes signent une pétition pour protester contre les frais bancaires, il faut naturellement faire quelque chose», réagit ainsi Pierre Gramegna, à la sortie de la réunion. «J'ai décidé de rencontrer les responsables des banques de détail de la place pour voir quelle pourrait être leur politique à l'égard des personnes qui rencontrent des difficultés avec le digital ou qui ont des problèmes de mobilité».

Le ministre prévient toutefois. «Il ne s'agit pas que tout soit gratuit. Ce gouvernement considère qu'il n'a pas à imposer quelque chose aux banques. Mais nous pouvons les encourager» à considérer le problème, indique-t-il. «Il y a plusieurs moyens, c'est aux banques de décider. Les frais pourraient être plus légers, et aller vers la gratuité pour certains. On pourrait aussi penser à une agence mobile, qui irait de village en village chez les gens. Cela compenserait la fermeture de certaines agences».

Autre solution pour le client des banques, explique Pierre Gramegna: utiliser le système de comparateurs de tarifs bancaires. Celui-ci, décidé par les députés, doit entrer en vigueur dans les prochains mois. «Je vais tout faire pour que ce comparateur soit le plus sûr et le plus transparent possible». Des propositions plutôt satisfaisantes, selon l'ULC. «On est sur la bonne voie», souffle Nico Hoffmann.

La réaction de Nico Hoffman, président de l'ULC.

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mimile le 25.10.2017 12:40 Report dénoncer ce commentaire

    Ce ne sont pas seulement les banques, mais aussi l'électricité. Enovos/Creos a baissé le coût du kWh au 1er janvier, mais dans le même temps a discrètement plus que triplé les frais de comptage, et ce avec la bénédiction de l'ILR. Résultat: les petits consommateurs et ceux qui font des efforts pour économiser l'énergie paient aujourd'hui nettement plus, au profit des gros consommateurs.

  • vive les banques (irony off) le 25.10.2017 11:31 Report dénoncer ce commentaire

    alors là ils ont raison, les frais ont énormément augmenté et les service énormément diminué voir disparu

  • LuxCombat le 25.10.2017 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    Faire payer des gens pour qu'ils puissent disposer de leur argent au guichet je trouve ça abuser et le l'exorsion, car n'oublions pas que les banques utilisent l'argent de leurs client et de plus le font fructifié à leur compte. Donc la gratuité pour les prélèvement cash est tout à fait normal.

Les derniers commentaires

  • Patrick le 26.10.2017 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    Entendre c'est une chose, Agir en est une autre.

  • Expatlulu le 25.10.2017 15:26 Report dénoncer ce commentaire

    ah, mais il fallait une pétition pour qu'il s'en rende compte. En fait c'est la levée du secret bancaire qui a déclenché cela

    • Mamomam le 25.10.2017 16:50 Report dénoncer ce commentaire

      Rien à voir, c'est la chute des taux qui fait que les banques augmentent les frais des clients...

    • Pascale le 26.10.2017 09:52 Report dénoncer ce commentaire

      C'est vrai mais le jour où les taux augmenteront, croyez-vous que les frais diminueront?

  • RamBo le 25.10.2017 14:21 Report dénoncer ce commentaire

    Sans vouloir tout défendre, je dois dire que l'Europe s'étant pliée devant les Etats-Unis (comme toujours), les banques font actuellement face à une multitude de nouvelles règlementations; tous ces contrôles et travaux administratifs ont un coût. Malheureusement, dans un contexte de taux d'intérêts historiquement, en plus des coûts précités, les banques doivent quand-même assurer leurs résultats, non ? Préférierez-vous de mauvais résultats, suivis de licenciements ? Alors, par vos impôts, vous payeriez le chômage ...............

  • le beurre et l'argent du beurre le 25.10.2017 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut pas oublier que les banques se rémunèrent déjà en jouant avec vos dépôts sur les marchés financiers

    • RamBo le 25.10.2017 14:02 Report dénoncer ce commentaire

      Ah bon ? Taux négatifs !!!!!

    • @Rambo le 25.10.2017 15:51 Report dénoncer ce commentaire

      J'ai un taux de 6.75% sur mes économies, il n'est pas négatif, les banques ne se limitent pas aux marchés européens

    • Mamomam le 25.10.2017 16:51 Report dénoncer ce commentaire

      @@Rambo: oui, en quelle devise? êtes-vous couvert au taux de change? combien vous coûte votre couverture?

  • Hofcat le 25.10.2017 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    Un petit (?) point à prendre en considération : quasiment tous les salaires, pensions, indemnités et allocations du pays sont financés directement ou indirectement par les banques. D'accord les banques ne doivent pas exagérer sur les frais mais il faut prendre en compte l'ensemble de la situation.

    • Hofcat le 26.10.2017 00:41 Report dénoncer ce commentaire

      Pour le moment : deux allergiques à la vérité!