Éducation au Luxembourg

15 janvier 2018 16:14; Act: 15.01.2018 18:01 Print

«L'Uni est un bijou», selon le nouveau recteur

LUXEMBOURG - Stéphane Pallage, le nouveau recteur de l’Université du Luxembourg, s’est présenté à la presse, ce lundi, dans les bureaux du ministère de l’Enseignement supérieur.

storybild

Stéphane Pallage (en centre) s'est présenté aux cotés du ministre de l'Enseignement supérieur et à la recherche, Marc Hansen. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Souriant, détendu, et prêt à répondre à toutes les questions de manière très posée en français avec une petite pointe d’accent québécois, Stéphane Pallage a rapidement brisé la glace, ce lundi à Luxembourg, lors de sa présentation en tant que nouveau recteur de l’Université du Luxembourg.

«J’étais très heureux au Canada et à Montréal en particulier, que je n’aurai quitté pour rien au monde mis à part ce type de projet», a-t-il affirmé d’emblée. «L’Uni est un bijou, créé il y a 14 ans, avec la volonté d’exceller. Nous devons désormais passer du statut de start-up à celui d'une organisation de niveau mondial lors des dix prochaines années».

«Les finances sont bonnes»

Avec des grands-parents originaires du petit village de Thiaumont dans la commune d’Attert, tout près d’Arlon, Stéphane Pallage s’est affirmé comme «Belge, Canadien d’adoption et de plus en plus Luxembourgeois». «Je n’avais plus vu le Luxembourg depuis 30 ans» a reconnu le nouveau recteur de 49 ans, qui a suivi une formation d'économiste. «Le pays est ce qui se fait de mieux en Europe. C’est pour moi un modèle pour les pays industrialisés».

Et Stéphane Pallage de conclure: «Les finances de l’Uni sont bonnes et tout le monde a marqué l’année dernière, une véritable volonté de travailler en équipe. Le prochain budget établi en décembre 2017 est équilibré. Cela me permettra de démarrer mon mandat dans les meilleures conditions. Avec la nouvelle loi sur le financement de l’Uni, les rôles sont mieux définis».

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pwnicorn le 15.01.2018 21:07 Report dénoncer ce commentaire

    En même temps il ne va pas non plus cracher dans sa soupe.

  • Phil31 le 15.01.2018 22:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le pauvre il aurait du rester au Canada, sachant que la qualité de vie et son coût y est bien meilleurs......le salaire à eu raison, il â du travail le pauvre...

  • Breton le 15.01.2018 18:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’espere qu’il à la liberté de mettre en place son programme sans des pressions externes

Les derniers commentaires

  • Tristan le 16.01.2018 17:34 Report dénoncer ce commentaire

    L'Uni est actuellement un echec: les programmes changent de jour au lendemain, les profs envoient toute la journée des info aux étudiants, lesquels n'ont même pas une heure sans distraction. Pas vraiment étonnant vu la situation du reste de l'éducation. Seul le titre ne suffit pas!

  • Fatiguant le 16.01.2018 12:56 Report dénoncer ce commentaire

    "Nous devons désormais passer du statut de start-up à celui d'une organisation de niveau mondial lors des dix prochaines années». " Donc on est d'accord. Pour le moment malgré nos moyens, c'est pas terrible, on ne peut pas se comparer à l'internationale et donc encore moins à l'excellence! Une info qui compte pour arrêter de croire que le voyage est juste par amour de l'Uni : il est né Belgique et y fit des études... Communication et marketing, quand tu nous tiens!

  • boglob le 16.01.2018 09:44 Report dénoncer ce commentaire

    Tout ça pour faire des échecs scolaires qui finiront en carrière inférieure dans la fonction publique

    • @boglob le 16.01.2018 12:26 Report dénoncer ce commentaire

      Toi c'est ta vie qui est un echec...et c'est pour ca que tu viens lâcher ta frustration sur des sites de news!

    • @@boglob ... Inception le 16.01.2018 13:04 Report dénoncer ce commentaire

      sauf qu'il n'a pas tord, l'Uni se compare à la grande région... au mieux. Tu expliqueras au mec qui sort d'HEC ou d'une ESC que tu es diplômé de l'Uni, tu te compareras à sa connaissance et son savoir, ensuite tu nous diras s'il n'a pas explosé de rire. La critique, même dure, est une bonne chose. C'est ainsi que l'on progresse : on voit un problème, on cherche et on solutionne. se monter la tête, nier les faits , etc, fait que l'on stagne au mieux. L'Uni, et l'enseignement en général, doivent être plus exigeants ici. Nos enfants ne sont pas plus bêtse que les autres à la base.

    • Critique constructive le 16.01.2018 14:57 Report dénoncer ce commentaire

      Peu d'uni. de moins de 40 connaissent une progression comme l'Uni. Dans de nombreux domaines et dans de nombreux classement elle progresse chaque année. Dans un avenir proche cette Uni aura une plus grande crédibilité justifiée. De nombreux étudiants étrangers y viennent, ce n'est pas pour rien non plus! La critique si elle est constructive est une bonne chose, si c'est simplement critiquer sans arguments elle ne sert a rien et il vaux mieux s'abstenir. (je parle de boglob) J'ai connu des mecs sortis d'HEC qui étaient très médiocres, une grande école ne sort pas que des élites croyez moi!!

  • Ducas le 16.01.2018 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a un écart énorme entre le contenu des formations proposées et les besoins réels de l'économie luxembourgeoise.

  • Objectif le 16.01.2018 08:56 Report dénoncer ce commentaire

    «L'Uni est un bijou», selon le nouveau recteur... Et moi, mes enfants sont les plus beaux !