Schneider fait le bilan

10 août 2018 14:06; Act: 21.08.2018 14:00 Print

«L'économie du pays n'a jamais été aussi bonne»

LUXEMBOURG - Vendredi, le ministre de l'Économie, Étienne Schneider, et la secrétaire d'État, Francine Closener, ont présenté le bilan économique de la législature 2013-2018.

storybild

Le ministre de l'Économie, Étienne Schneider, est satisfait des résultats lors de son mandat. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet

En principe, tous les résultats sont bons, voilà à quoi pourrait se résumer le discours du ministre de l'Économie (LSAP), Étienne Schneider quant à son mandat. «Quand nous avons débuté en décembre 2013, les pronostics étaient plutôt sombres. Le chômage est à présent au plus bas, avec 5,5%. La croissance économique est en hausse de 4% alors que personne ne prévoyait de hausse au-delà de 2%», explique M. Schneider lors d'une conférence de presse vendredi, durant laquelle il a tiré le bilan de sa législation de 2013 à 2018 qui est que «l'économie du pays n'a jamais été aussi bonne».

Le Luxembourg a fait de gros progrès au niveau de la digitalisation du pays ces cinq dernières années. Alors que le commerce devrait emprunter ce chemin, il y a déjà «16% des employés qui travaillent dans le secteur du digital», ajoute M. Schneider. En effet, 80% des clients effectuent leurs achats en ligne au Luxembourg et afin de soutenir les commerces de moins grande envergure, ils ont créé le site Internet LetzShop.lu, qui sera mis en ligne à partir du 14 septembre. «Plus de 150 commerces se sont déjà inscrits sur ce site», clarifie Francine Closener, secrétaire d'État à l'Économie (LSAP).

Luxembourg dans l'espace

Étienne Schneider voit aussi du positif dans l'industrie, malgré la critique de quelques projets, dont l'entreprise de yaourts à Bettembourg ou l'usine de laine de verre à Sanem. «Nous avons besoin d'entreprises, sinon nous allons devenir le pays des Bisounours» ajoute-t-il avec insistance. Le ministre est surtout fier de son bébé, le Space Mining. «Au début, on se moquait de mon idée, et encore aujourd'hui, mes compères essayent de m'en dissuader. En attendant, le Japon, la Chine et la Russie collaborent avec nous et 150 entreprises ont déjà déménagé au Luxembourg pour ce projet. Je vois ça comme une grande chance pour l'avenir du pays».

Le ministère du Tourisme voit quant à lui le potentiel du pays. «Nous nous sommes associés au Luxembourg for Tourism (LFT)», explique Francine Closener. Après avoir abrogé le «projet 2022», 60 millions d'euros sont encaissés chaque année dans ce secteur, au lieu des 45 millions prévus, que le Grand-Duché a investis dans des énergies renouvelables. «Nous avons massivement investi dans le photovoltaïque car nous voyons l'avenir dedans. En effet, près de la moitié des habitations consomment de l'énergie renouvelable au Luxembourg», explique M. Schneider.

Deux choses dans le viseur

Les créateurs de start-up peuvent eux aussi compter sur le soutien du Grand-Duché. «L'État a déboursé près de 70 millions d'euros pour soutenir les jeunes entreprises. Au total, nous avons versé près de 440 millions d'euros d'aides pour les entreprises», explique Mme Closener.

«Tout se tourne autour de la prospérité et l'égalité des chances dont une grande partie est possible grâce au travail. Je trouve que ce que nous avons achevé ces cinq dernières années n'est pas trop mal...», conclut Étienne Schneider.

(hej/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Langlais le 10.08.2018 17:38 Report dénoncer ce commentaire

    Le bilan est rarement mauvais avant les élections....Question: L'intervention massive de l'Etat dans un grand nombre d'initiatives est-elle un signe de bonne santé?

  • Jean II le 10.08.2018 18:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On verra en novembre si il y aura toujours le même enthousiasme !!!

  • Hop la le 10.08.2018 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi... mes impôts ont explosés avec la superbe réforme. Pas étonnants que les caisses sont pleines de fric. Mais il faudra bien me le rendre ce pognon indu. Et là ça va faire mal pour la la prochaine législature....

Les derniers commentaires

  • MLG le 12.08.2018 16:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous baissez la bourse pour les étudiants et puis vous sortez une telle déclaration... Vivement les élections.

  • Avé Maria le 12.08.2018 14:45 Report dénoncer ce commentaire

    Deux semaines avant les élections, cela passera de "bonne" à "excellente" on parie?Ils nous bourrent le mou et nous prennent pour des boulons, cela fait un bail que je na crois plus un politicien.

  • resident le 12.08.2018 13:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela ne profite pas aux salariés qui ne peuvent pas se loger décemment et qui ne font concurrencer par les migrants économiques frontaliers

  • libre penseur le 12.08.2018 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ? grande richesse grand peuple ? c'est quoi un grand peuple ? c'est quoi une grande richesse ?

  • superluxe le 12.08.2018 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    l'économie va bien, l'eau est polluée par les algues bleus, les sols sont empoisonnés par le Glyphosat et autres poisons, l'air polluée par les Diesels adorés, les payeurs d'impôts envahissent les urgences des hopitaux ...