Santé au Luxembourg

07 mars 2018 07:00; Act: 07.03.2018 09:13 Print

L'épidémie de grippe fait exploser la mortalité

LUXEMBOURG - Depuis le début de l’année, quatre personnes seraient mortes directement des suites de la grippe. Mais le virus en a tué d'autres de façon plus indirecte.

storybild

Les personnes âgées sont particulièrement exposées au virus de la grippe lors de la saison hivernale. (photo: AP)

Sur ce sujet
Une faute?

«L’inspection sanitaire de la Direction de la santé a constaté dans son analyse des causes de décès - réalisées lors des déclarations de décès - que depuis le début de l’année, probablement quatre personnes sont décédées directement des causes de la grippe». La déclaration vient directement du ministère de la Santé, interrogé par L’essentiel sur les conséquences de l’épidémie de grippe des dernières semaines.

Les deux souches de la grippe, présentes cet hiver sur le territoire luxembourgeois, ont été particulièrement virulentes. Il n’est pas exclu que la grippe ait fait beaucoup de dégâts parmi la population. Ainsi, au cours de la dernière semaine de février, 63 cas de grippe ont été confirmés par le réseau Sentinelle, au Grand-Duché.

C’est sans compter sur les complications liées à la contraction du virus. «Au cours des trois dernières semaines, le nombre de décès a augmenté, passant de 80 par semaine en moyenne à plus de 100 décès, détaille Monique Pütz, porte-parole du ministère de la Santé. «Ceci s’explique par le fait que des personnes souffrant déjà d’une maladie sévère, décèdent plus tôt lorsqu’une infection grippale ou une autre infection virale supplémentaire aggrave fatalement leur état de santé», conclut-elle.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • la taupe le 07.03.2018 08:55 Report dénoncer ce commentaire

    L'article oublie de préciser si cela touche des personnes âgées ou autres, cela donne une dimension "angoissante" dans le pur esprit sensationnaliste et c'est dommage....

  • gogo le 07.03.2018 12:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour. Les vaccins ne sont pas toujours efficaces car développés plusieurs mois avant l’épidémie (au cours du mois du printemps précédent notre hiver si je ne me trompe pas). Entre temps le virus mute et peu de ce fait passer entre les « mailles du vaccin »J’ai entendu une émission expliquant qu’ils ont recours à des modèles probabilistes pour prévoir l’évolution du virus mais ce n’est jamais sûr. Des recherches sont en cours pour avoir un vaccin 100% efficace mais c’est loin d’être au point pour l’instant. Les antibiotiques quant à eux ne sont pas efficace contre les virus. A noter que dans l’histoire certaines grippes ont principalement tué des personnes de 20-40 ans notamment la grippe espagnole sans que l’on ne sache vraiment pourquoi.

  • Innu le 07.03.2018 10:50 Report dénoncer ce commentaire

    Caroline très bon commentaire! Merci

Les derniers commentaires

  • laurent le 08.03.2018 13:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui bien sur

  • Head of Marketing le 07.03.2018 18:13 Report dénoncer ce commentaire

    Si la grippe pouvait achever mes souffrances une fois pour toutes.

    • Innu le 07.03.2018 18:55 Report dénoncer ce commentaire

      Changez de travail svp., vous serez plus heureux. J'ai travaillé dans un back - office. Là en retraite je suis auteur(e). C'est un hobby, rien de plus! Gagnez moins et être plus heureux ou gagner bien sa vie et mourir d'une crise cardiaque et faire un burn-out ou des dépressions une derrière l'autre. C'est du déjà vu pour moi......Aucune méchanceté dans ce commentaire:-) Bon courage

  • le vacciné le 07.03.2018 14:25 Report dénoncer ce commentaire

    première précaution anti-grippe à prendre: se laver les mains avec savon... sauf que beaucoup de médecins ont encore des serviettes en étoffe! dégoûtantes et insalubres dans leurs cabinets! p.ex. mon généraliste et mon orl! une bombe bactériologique incroyable que le ministère de la santé devrait interdire pour des sèche-main en papier jettable dans poubelle à pédale fermée. et désinfectant pour mains à l'entrée de chaque cabinet médical, clinique, kiné...

  • Réaliste le 07.03.2018 13:30 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on voit le fiasco de la prévention nationale contre H1N1 en France il y a quelques années, je me dis que si l'équivalent d’une grippe espagnole arrivait réellement demain (et c’est possible!), se serait une véritable hécatombe mondiale!! Et aucun Etat ni aucune autorité compétente en la matière ni pourraient grand chose! Mais quelque morts par an chez des personnes plus faibles liées à un agent pathogène connu malgré des vaccins alors que celui-ci mute en permanence, c’est malheureusement inhérent au principe de mutation, et c’est ce qui permet la survie du virus, qui se « bat » aussi pour cela!

    • Caroline le 07.03.2018 15:01 Report dénoncer ce commentaire

      Réaliste, si je me souviens bien, en France, on avait commandé le double du nombre de vaccins nécessaires. Gros gâchis et grande rentrée d'argent pour la société pharmaceutique. Si je ne me trompe pas, les personnes devaient même mettre leur signature sous un refus du vaccin.

  • Elite le 07.03.2018 13:22 Report dénoncer ce commentaire

    Désolé de le dire aussi crûment mais il s'agit ici de sélection naturelle, ni plus ni moins. Et l'humanité en manque cruellement.