Incident grave

18 juillet 2018 14:08; Act: 19.07.2018 08:07 Print

L'explosion d'un Boeing de Cargolux évitée de peu

LUXEMBOURG – Un Boeing 747 de la compagnie de fret luxembourgeoise a frisé la catastrophe au mois de mars 2017, à Prestwick, en Écosse. Un incident qui vient tout juste d'être révélé.

storybild

À Prestwick, le kérosène a temporairement dû être collecté dans des conteneurs à déchets. (photo: AAIB-Report Boeing 747-8R7F, LX-VCF 07-18)

op Däitsch
Sur ce sujet

Ce devait être un vol cargo tout à fait normal de Houston à Luxembourg via Prestwick. Au cours de l'escale en Écosse, les trois membres de l’équipage du Boeing 747-8 de la compagnie aérienne de fret luxembourgeoise Cargolux remarquent une forte odeur de kérosène. De son côté, un agent d’expédition constate un bruit de clapotis provenant de la cale, au moment de monter à bord. En cause: un hélicoptère arrimé qui avait manifestement perdu une grande quantité de carburant.

Les pilotes ont immédiatement coupé tous les systèmes, ouvert quelques portes pour la ventilation et se sont mis en sécurité. Avant même leur arrivée devant le gros-porteur de Cargolux, les pompiers ont constaté que du carburant s’écoulait de l’arbre du train d’atterrissage sur la piste de l’aéroport.

Des vapeurs de kérosène hautement inflammables

La concentration de kérosène dans l’air était déjà telle qu’il y avait un risque élevé d’explosion. Au total, 332 litres s’étaient écoulés de l’hélicoptère. L'incident a été classifié comme incident grave par l'organisme britannique chargé des enquêtes sur les accidents aériens AAIB (Air Accidents Investivation Branch). L’hélicoptère était rempli de carburant durant le transport, ce qui est contraire à toute réglementation. Difficile de clarifier pourquoi la règle a été contournée. Ni le vendeur, ni le transporteur mandaté ne se sont estimés responsables. Des informations faussées sur la cargaison exacte et son état seraient à l’origine de ce grave incident.

Interrogée par L'essentiel, Cargolux n'a pas cherché à minimiser les faits: «Nous prenons ce genre d’incident très au sérieux, car la sécurité est notre priorité absolue. Dans ce cas précis, nous nous sommes une nouvelle fois assurés de la conformité de tous nos processus aux normes et procédures. En dépit de cela, nous avons introduit des procédures supplémentaires pour éviter qu’un tel incident ne se reproduise à l’avenir».

La cause exacte de la fuite de kérosène n'a pas pu être déterminée pour l'instant. Étant donné que ce dernier s'était répandu dans toute la cale, il a fallu déployer les gros moyens pour nettoyer l'appareil. Le revêtement et une partie des éléments au sol ont dû être remplacés, et l'électronique a également été endommagée.

(Dustin Mertes)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fritz le 18.07.2018 18:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En ouvrant les portes ils auraient pu faire tout exploser, vue que c'est pneumatique et électrique, il suffit d'un petit arc

  • Discret le 19.07.2018 07:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...Pas de coupables en aviation ??? Elle est bonne çelle la ! Surtout quand on connaît la quantité de “ Boeing 737 “ , qui se sont déjà écrasés à cause d’un serviçe entretien mal exécuté ( pour ne çiter qu’un exemple ) à forçe de vouloir se déprêcher sous la pression des impératifs de rentabilité !!!

  • ml le 18.07.2018 17:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je pense que nous aurions dû être informé de l'incident au plus tard 2 jours après l'incident jugé grave !! surtout quheureusement

Les derniers commentaires

  • TheHUN le 19.07.2018 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    Et si je vous dis qui est le propriétaire de l'hélicoptère ? non, c'est trop dangereux.

    • Guy Lux le 20.07.2018 22:54 Report dénoncer ce commentaire

      Qu'est ce que cela change ? Ce n'est de toute façon pas Cargolux qui est responsable.

  • aviation le 19.07.2018 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    Les personnes qui commentent devraient peut être se renseigner sur un sujet qui leur est totalement inconnu cela éviterait de lire se genre d'inepties.

    • Master refueler le 19.07.2018 15:04 Report dénoncer ce commentaire

      si seulement c'etait le cas.. je bosse tout les jours sur l'apron de cargolux avec un gros camion blanc rempli de kero.

    • Guy Lux le 20.07.2018 23:00 Report dénoncer ce commentaire

      Rien à voir; le camion est prévu pour, alors que les avions qui transportent du cargo doivent suivre la règlementation RAR. Ceux qui sont responsables sont ceux qui sont payés pour faire le handling du fret aérien

  • mdr1er le 19.07.2018 09:27 Report dénoncer ce commentaire

    Le poids maximum au décollage de cet avions est de 442 tonnes. Le kérosène de l'hélicoptère représentait donc 0.06 % de cette masse maximum = négligeable et indétectable a moins d'aller tremper son doigt dans le réservoir de l'hélicoptère

  • aussi une vérité le 19.07.2018 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    Je voudrai bien savoir de quel hélicoptère il s'agissait pour un vol de Houston vers le Luxembourg. Celui qui avait acheté l'héli voulait alors gagner aussi sur un plein de kérosène sans informer le transporteur.

    • master refueler le 19.07.2018 15:05 Report dénoncer ce commentaire

      Le transport aérien est régit par le IATA , avant de parler informez vous..

  • Discret le 19.07.2018 07:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...Pas de coupables en aviation ??? Elle est bonne çelle la ! Surtout quand on connaît la quantité de “ Boeing 737 “ , qui se sont déjà écrasés à cause d’un serviçe entretien mal exécuté ( pour ne çiter qu’un exemple ) à forçe de vouloir se déprêcher sous la pression des impératifs de rentabilité !!!

    • Guy Lux le 20.07.2018 23:03 Report dénoncer ce commentaire

      Cargolux n'opère pas de 737 !