Au Luxembourg

26 juin 2017 19:27; Act: 27.06.2017 13:46 Print

L'État garde un œil sur la monnaie virtuelle

LUXEMBOURG - Il n’existe actuellement aucune réglementation concernant le statut des monnaies virtuelles telles que le Bitcoin. Ni au Luxembourg, ni au niveau européen.

storybild

Les prestataires installés au Luxembourg se trouvent soumis aux mêmes règles que n’importe quel organisme financier en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et contre le terrorisme.

Sur ce sujet

Les monnaies virtuelles «sont de la monnaie puisqu'elles sont acceptées comme moyen de paiement pour des biens et des services par un cercle suffisamment large de personnes», souligne le ministre des Finances, Pierre Gramegna, dans une réponse parlementaire. Pourtant, il n’existe actuellement aucune réglementation «d'un point de vue monétaire» concernant le statut des monnaies virtuelles telles que le Bitcoin. Ni au Luxembourg, ni au niveau européen.

En revanche, le ministre précise que dans le cas d’émission de monnaies virtuelles, les prestataires installés au Luxembourg se trouvent soumis aux mêmes règles que n’importe quel organisme financier en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et contre le terrorisme. En gros, chaque prestataire doit être capable de pouvoir identifier ses clients.

(PaT/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Olieef le 26.06.2017 21:49 Report dénoncer ce commentaire

    Vite vite taxons, contrôlons, mettons notre nez dedans ne surtout pas habituer les gens a trop de liberté, et si on peut en ramasser au passage ...

  • JAFO le 27.06.2017 07:58 Report dénoncer ce commentaire

    Peut-être que c'est parce qu'ils ne peuvent pas statuer sur quelque chose qu'ils ne contrôlent pas...

  • Unicorn le 27.06.2017 10:55 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas que le bitcoin. Il y a aussi des jeux en ligne qui ont leur propre monnaie. On peut en acheter avec de l'argent réel, avoir des activités économiques dans ces jeux et reconvertir le gain en argent réel. C'est un vrai business dans les pays asiatiques. Plus-Value hors taxe...

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 27.06.2017 10:55 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas que le bitcoin. Il y a aussi des jeux en ligne qui ont leur propre monnaie. On peut en acheter avec de l'argent réel, avoir des activités économiques dans ces jeux et reconvertir le gain en argent réel. C'est un vrai business dans les pays asiatiques. Plus-Value hors taxe...

  • jazzma le 27.06.2017 09:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bien dit

  • Ehwi le 27.06.2017 08:26 Report dénoncer ce commentaire

    Dès que le contrôle total sera au point ils vont enlever l'argent liquide!

  • JAFO le 27.06.2017 07:58 Report dénoncer ce commentaire

    Peut-être que c'est parce qu'ils ne peuvent pas statuer sur quelque chose qu'ils ne contrôlent pas...

  • Olieef le 26.06.2017 21:49 Report dénoncer ce commentaire

    Vite vite taxons, contrôlons, mettons notre nez dedans ne surtout pas habituer les gens a trop de liberté, et si on peut en ramasser au passage ...

    • @Olieef le 27.06.2017 07:34 Report dénoncer ce commentaire

      Exactement!Ils ont peur de cela!