Réglementation en Allemagne

01 mars 2018 07:57; Act: 01.03.2018 17:45 Print

La SNCA vole au secours des véhicules diesel

LUXEMBOURG – Aura-t-on encore le droit de circuler en Allemagne avec un véhicule diesel, à l'avenir? Une décision judiciaire soulève des questions.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Envie de partir en Allemagne en voiture pour une virée shopping? Ce qui, jusqu'à présent, n'avait rien de compliqué pourrait bientôt devenir problématique. En effet, après la décision rendue par la cour administrative fédérale allemande, mardi, de nombreux véhicules diesel dépassant les taux d'émissions d'oxydes d'azote autorisés pourraient être interdits à la circulation dans quelque 70 villes allemandes.

Après l'introduction de ladite interdiction, tout conducteur d'un véhicule diesel - près de 65% des Luxembourgeois - devra prouver que son moteur est conforme aux normes (voir encadré). Mais comment le savoir? Alors que pour les véhicules immatriculés en France, en Belgique ou en Allemagne, il suffit de consulter la carte grise, la situation est un peu plus délicate pour les véhicules en circulation au Grand-Duché. «Actuellement la classe d'émissions polluantes n'est pas indiquée sur le certificat d'immatriculation», explique Manuel Ruggiu, directeur des opérations de la Société nationale de circulation automobile (SNCA). Pour les véhicules dont l'année de construction est postérieure à 2015, ces informations figurent sur le certificat de conformité européen (COC). Pour les véhicules mis en circulation avant 2016, ceci est cependant rarement le cas.

La norme des émissions polluantes de tous les véhicules en circulation au Luxembourg est néanmoins consignée dans la base de données de la SNCA. Interrogé par L'essentiel, Ruggiu affirme à tous les conducteurs d'une voiture diesel au Luxembourg: «Nous n'avons jamais eu le cas auparavant, mais techniquement et juridiquement, nous avons la possibilité de délivrer un certificat». Pour le faire émettre par la SNCA, il vous en coûtera 19,84 euros. Mais depuis notre prise de contact avec la SNCA mercredi, cette dernière et le ministère des Infrastructures ont pris contact. «Je pense que nous allons trouver une solution pragmatique et luxembourgeoise», déclare Ruggiu, ce qui a été confirmé à L'essentiel par la porte-parole du ministère, Danielle Frank. On n'y juge cependant pas nécessaire de faire figurer, à l'avenir, la classe d'émissions polluantes sur le certificat, comme le propose Ruggiu. Pour les véhicules immatriculés depuis le 1er février 2016, le COC serait de toute façon obligatoire. «Toutes les informations y sont consignées», souligne Danielle Frank.

(Philip Weber/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Toni le 01.03.2018 08:26 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve que c'est le monde à l'envers, c'est l'acheteur ou le client du véhicule qui doit prouver et mesurer les émissions polluantes pour pouvoir continuer à rouler !!!!mais ce n'est pas aux constructeurs des véhicules qui doivent respecter les normes et donner les bonnes valeurs ??? Je suis dégouté, ce sont les constructeurs qui fraudent ou ne donnent pas les bonnes valeurs et c'est nous qui sont punis !!!!

  • nanard le 01.03.2018 09:10 Report dénoncer ce commentaire

    Quid du trafic en ville des camions de livraison de produits en tout genre indispensables à l'économie? De même, l'augmentation du prix du fuel par le biais des taxes va augmenter les prix et amputer le pouvoir d'achat des ménages. Le prix de revente des véhicules diesel va s'effondrer. Tout cela pour un dogme qui repose sur des statistiques truquées. A qui sert le crime?

  • Pompe à fric le 01.03.2018 08:26 Report dénoncer ce commentaire

    Pour créer des revenus ils sont de plus en plus créatifs, pour le reste des plus médiocres (et c’est les louer encore)

Les derniers commentaires

  • chris le 02.03.2018 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jose; tout le mondene peut se permettre une vw je comprends votre frustration

  • Luxo le 02.03.2018 12:18 Report dénoncer ce commentaire

    Juste avant le scadale, j'ai achetée un diesel de la marque de luxe allemande. Je trouve indamissible que le GDL ne demande pas un dédomagement au groupe VW pour les clients . Si ma voiture perd de sa valeur à la revente cela n'a pas d'importance car un véhicule n'est pas un placement. Ei si je la garde 12 ou 15 années je n'aurai rien perdu.

  • Luxo le 02.03.2018 12:06 Report dénoncer ce commentaire

    Que vaut la norme Euro6 avec des moteurs truqués? C'est un mesure courageuse qui va dans le bon sens. Et j'éspère qu'elle sera appliqué également chez nous. Cette restriction n'est pas un probléme , car nous sommes informés à l'avance. Il nous suffit de prévoir un vélo dans le coffre de nos voitures. Sur les routes et autoroutes des diesels ne sont pas interdit. Faites comme moi, stationnez votre voiture en périphérie et enfourchez votre vélo, vous gagnerez du temps et les autres, prennez les transports en commun ou vos baskets.

  • MarcC le 02.03.2018 07:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pollution à cause des voiture, cela est bien connu depuis des lustres, maintenant on veut tout simplement en réduire les effets afin de promouvoir les voitures hybrides, électriques afin que les grands groupes de l’industrie se remplissent les poches. La qualité de sel mise sur nos routes et aussi une pollution envers la nature ne l’oublions pas.

  • Sarrois, Hugo le 01.03.2018 22:09 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de soucis. A Sarrebruck il n´y aura pas d´interdication, à Trêves je n´ai rien entendu. Pour les grandes villes en déplacement très rares pour quelques affaires les entreprises sont souvent en dehors de la ville. Pour le très, très petit reste il y a P&R une fois par an. Que fait par contre le Luxembourg contre la pollution ?