DP, LSAP, Déi Gréng

23 octobre 2013 20:39; Act: 24.10.2013 10:25 Print

La coalition sur les rails, le CSV soutient Juncker

LUXEMBOURG - Les membres du DP, le LSAP et Déi Gréng ont officiellement donné leur feu vert à la création d'une coalition, mercredi, tandis que le CSV réaffirmait son soutien à Jean-Claude Juncker.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que les représentants des trois partis ont annoncé le début des négociations mardi, les membres ont définitivement donné leur feu vert et ont voté à l'unanimité pour la formation d'une coalition à trois lors de leur comité directeur respectif, ce mercredi soir.

«Il faut maintenant attendre la décision du Grand-Duc», a lancé François Bausch (Déi Gréng) contacté par L'essentiel Online. Après avoir nommé un informateur, chargé de remettre un rapport, le Grand-Duc devrait annoncer le nom d'un formateur, chargé lui de former le futur gouvernement.

Juncker soutenu par le CSV

De son côté, le CSV a réaffirmé son soutien à Jean-Claude Juncker et indiqué qu'il n’envisage en aucun cas une participation gouvernementale sans leur leader. Le parti a tenu à clarifier sa position, mercredi après-midi, sur sa page Facebook, et démentir un article publié sur paperjam.lu.

Dans ce dernier, il était affirmé que des dirigeants du parti chrétien-social seraient prêts à faire scission avec l’ancien Premier ministre, avant d’envisager des négociations pour former une coalition gouvernementale.

(L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • fernand le 23.10.2013 21:03 Report dénoncer ce commentaire

    La coalition de la honte qui sera dirigée par un Premier, qui est un arriviste aux dents longues. Heureusement, que cela ne durera pas longtemps !

  • Sigefroid le 24.10.2013 21:16 Report dénoncer ce commentaire

    dans le journal suisse "le Temps" : "En mars 2013, soit une année avant la fin de la législature, un rédacteur politique n’était pas très tendre: «Il est difficile de cerner ses positions. Sans doute même en change-t-il en fonction de son public. Il est plutôt adepte d’une politique clientéliste et serait même prêt lui-même à venir réparer un trottoir devant la maison d’un électeur.» Sans doute pas "franc", mais le pays a gagné un maçon comme futur Premier. Il aura du mal à cimenter!

  • Jeff Bodé le 24.10.2013 09:31 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'ai jamais été bon en mathématiques.... Mais je sais compter.... Si je compte les voix des Sieurs Bettel et Schneider ensemble, il arrivent très loin..... A lui seul, Monsieur Juncker a le plus de voix.... Alors? Trouvez l'erreur.... Et puis BRAVO à Monsieur Goerens, il voit la gravité de la situation politique du Luxembourg.....

Les derniers commentaires

  • 160Mil le 28.10.2013 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    Peine de discuter] Le propre de la sagesse et de la vertu est de gouverner bien, le propre de l'injustice et de l'ignorance est de gouverner mal Et n'oublions pas (S'ils sont plus grand que nous? ils ont les pieds aussi bas que les nôtres) En plus la politique est l'art de commander des hommes libres depuis tout les temps Plus l'Europe est un Etat composé de plusieurs provinces Notre Savoir c'est à dire, prévoir pour agir Sauf not possible Lux;

  • Justin peu d'espoir le 26.10.2013 17:20 Report dénoncer ce commentaire

    Moi qui croyait que Justin beber était Anglais...LOL

  • Sigefroid le 24.10.2013 21:16 Report dénoncer ce commentaire

    dans le journal suisse "le Temps" : "En mars 2013, soit une année avant la fin de la législature, un rédacteur politique n’était pas très tendre: «Il est difficile de cerner ses positions. Sans doute même en change-t-il en fonction de son public. Il est plutôt adepte d’une politique clientéliste et serait même prêt lui-même à venir réparer un trottoir devant la maison d’un électeur.» Sans doute pas "franc", mais le pays a gagné un maçon comme futur Premier. Il aura du mal à cimenter!

  • Pierchen le 24.10.2013 17:23 Report dénoncer ce commentaire

    «Je l’ai déjà dit, je ne suis pas un Premier ministre potentiel en 2014. Bettel n’est en 2014 pas candidat pour un poste ministériel (sic). » «J’ai plus de possibilités d’agir en tant que chef du parti, qu’en tant que ministre. J’ai également l’honnêteté de le dire déjà maintenant. Et puis vous savez, j’adore être bourgmestre de la ville de Luxembourg. J’aime vraiment ce travail. En plus, lorsque je vois ce qui se passe dans le gouvernement et que je vois les ministres sortir d’un conseil de gouvernement, cela ne me plairait même pas d’y être» Pas de commentaires supplémentaires

    • Pragma le 24.10.2013 21:49 Report dénoncer ce commentaire

      Ne ressasez pas sans arrêt les mêmes choses vous allez finir avec un ulcère ... Reconnaissez qu'il manque un morceau dans les déclarations de Bettel que vous reprennez ... Si je ne rapelle bien, il avait aussi ajouté "sauf si les électeurs me le demande" ... Je crois qu'au regard de la progression du DP que c'est un message fort des électeurs ? Par ailleurs, je serai vous j'attendrai aussi de voir les audits qui seront fait dans les 3 à 4 mois sur la situation précise du pays ... Vous allez là aussi avoir de quoi être inquiet ... Il faut leur laisser une chance ...

    • Tocard le 25.10.2013 12:40 Report dénoncer ce commentaire

      C'est pas tant son changement de direction qui m'inquiète mais la façon comme il s'y prend. Quoi qu'on dise, ses actions laissent apparaître quelqu'un d'opportuniste et sans scrupules qui ne recule devant rien pour aboutir au pouvoir.

    • Pragma le 25.10.2013 20:35 Report dénoncer ce commentaire

      De toute façon les dès sont jetés, alors il faut qu'ils réussisents car le pays en a besoin ...

    • Tocard le 27.10.2013 17:22 Report dénoncer ce commentaire

      Tout à fait, vous avez entièrement raison et c'est cela qui me chagrine: l'avenir du pays dépendant d'un jeu de dés et quelques figures réunies autour d'une table pour parier sur le sort de cette coalition qui me semble assez fragile et peu cohérente.

  • Joseph le 24.10.2013 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    Qu diriez vous si le parti Dei Lenk (vrai gagnant car a doublé ses sièges au parlement) prenait le lead pour former le gouvernement et demandait au CSV et les verts de s'allier et composer un gouvernement, éventuellment en prenant aussi l'ADR? Si on parle de parti gagnant, DP passe de 9 à 13 sièges, mais déi Lenk, double son quota. Conclusion: Serge Urbany devrait être le formateur. En tout cas, j'ai plus confiance en lui que dans les deux du DP et LSAP

    • Pinocchio le 24.10.2013 16:25 Report dénoncer ce commentaire

      Tout le monde a le droit à son opinion et au droit à la parole. Ce qui ne me plaît pas est la façon dont certains le font. Je trouve qu'il y a trop d'agressivité, trop d'arrogance et trop de mépris envers ceux qui ne pensent pas comme eux, de la part de certains commentateurs et aussi de la part de certains politiciens, vous avez raison. Vous avez remarqué que je n'ai pas pris le parti ni pour les uns, ni pour les autres et savez vous pourquoi: Ils veulent tous mon argent et je me fiche totalement qu'il aille dans une boîte noire, rouge, verte ou bleue.

    • Joseph le 24.10.2013 17:33 Report dénoncer ce commentaire

      Suis d'accord avec vous. Le problème est que ces trois opportunistes ne sauront pas quoi faire de notre argent. Pour LSAP, on payera plus d'impôts, car on gagne "bien". Pour les Verts, on doublera le prix du carburant, les taxes routieres, etc, car ça pollue. DP, il se fiche des besoins sociaux, coupera les aides et donnera tout aux patrons(=dumping social). LSAP à son tour, s'énervera et on sera parti pour une belle aventure de ping-pong politique. Eventuellement des elections anticipées, voilà ce qu'ils feront de notre argent. Nous, on aura tout perdu, une grosse crise comme héritage ...