Réforme au Luxembourg

06 mai 2016 13:54; Act: 06.05.2016 17:36 Print

La cruauté envers les animaux davantage punie

LUXEMBOURG - Le ministre de l'Agriculture, Fernand Etgen, a présenté ce vendredi matin un projet de loi visant à mieux protéger les animaux.

storybild

Ce projet de loi interdit d'élever et de tuer un animal dans le seul but d'utiliser sa peau. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

L'actuelle loi sur la protection des animaux, qui date de 1983, va bien être réformée. Le nouveau projet de loi a d'ailleurs été présenté ce vendredi matin par le ministre de l'Agriculture. «La définition même de l’animal ainsi que ses besoins ont été amplement améliorés», a expliqué Fernand Etgen. La dignité de l'animal mais aussi sa sécurité et son bien-être sont au centre de ce nouveau texte qui renforce considérablement les sanctions.

Fernand Etgen a ainsi annoncé la mise en place de sanctions administratives, qui - selon lui - «autorisent une plus grande flexibilité en cas de dangers graves». Ces nouvelles sanctions vont permettre un simple d’avertissement taxé (pouvant aller de 25 à 250 euros) voire le retrait de l’animal de son propriétaire.

Élever un animal seulement pour sa fourrure sera interdit

De plus, les peines correctionnelles ont été durcies. Les contraventions à certaines dispositions à la loi seront punies d’un emprisonnement de 8 jours à 3 ans et/ou d'une amende de 251 euros à 200 000 euros. Des peines qui seront prononcées en cas d’infraction grave de la part d’un propriétaire d’un animal. À noter qu'actuellement, les sanctions ne peuvent aller que jusqu'à 5 000 euros et la peine de prison maximale est de 6 mois.

Des nouvelles pratiques interdites font leur apparition dans ce texte de loi. Ainsi, il sera désormais interdit de proposer ou décerner des animaux à titre de prix, de récompenses ou de dons. Élever un animal et le tuer dans le seul but d'utiliser sa peau, sa fourrure, ses plumes ou sa laine sera punissable par la loi. Enfin, vendre ou céder à titre onéreux ou gratuit des chiens ou des chats dans les établissements commerciaux, sur les marchés et sur la voie publique sera également interdit.

Une campagne de sensibilisation sera lancée dès l’adoption de ce nouveau cadre réglementaire.

(FR/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • BenduBvlRoyal le 06.05.2016 15:34 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin

  • Justice le 06.05.2016 17:58 Report dénoncer ce commentaire

    BRAVO !!!!!!!!!!!!!!!!

  • jhemp le 06.05.2016 14:34 Report dénoncer ce commentaire

    enfin, et encore c'est peu!!! prison à vie pour ces barbares moi je dis!

Les derniers commentaires

  • Gigi Autef le 23.09.2016 13:19 Report dénoncer ce commentaire

    C bien mais pas assez c une peine encore trop douce pour ces pourritures !

  • CQFD le 19.08.2016 15:16 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg montre l'exemple, dommage que ce ne soit pas appliqué au niveau Européen.

  • animal/avant tout le 13.06.2016 23:16 Report dénoncer ce commentaire

    et le cuir ? parceque si la laine et la fourrure sont des horreurs, le cuir ne l'est pas moins, et les labos ? et la corrida ? enfin je veux dire cest bien mais il faudrait que ça concerne ttes les tortures dédiées au plaisir et uniquement au plaisir divertissement et esthetique de lhomme. Après cest clair que je suis heureuse dentendre cette nouvelle cest un début, pourvu qu'elle soit appliquée, car parait til quil y avait une ethique animale en france ;

    • metoo le 26.01.2017 15:16 Report dénoncer ce commentaire

      Le cuir est le produit de l'abattage d'animaux de boucherie que vous consommez pour la plupart d'entre vous à outrance. La corrida n'est pas un sujet au niveau national mais il faudrait des lois au niveau européen pour régler enfin ce sujet et les comportements imondes de nos voisins hispaniques envers les animaux en général . Souhaitons de tout coeur que les parlementaires se mobilisent une bonne fois poour que celà cesse bien au-delà de nos frontières. En tout cas c'est un bon début même si les peines sont ridiculement faibles alors qu'elles devraient être exemplaires.

  • gislhaine le 03.06.2016 21:04 Report dénoncer ce commentaire

    tres bien bravo

  • mireille le 02.06.2016 18:25 Report dénoncer ce commentaire

    le mouton doit être tondu-c'est obligatoire son poil pousse infiniment-sinon il sera étouffé par ses poils!

    • metoo le 26.01.2017 15:18 Report dénoncer ce commentaire

      La tonte n'est pas une torture lorsqu'elle est effectuée par des personnes qualifiées ce qui n'est pas toujours le cas malheureusement, les pauvres bêtes sont souvents balafrées de partout.