Au Luxembourg

29 mai 2018 18:48; Act: 29.05.2018 21:11 Print

La fabrique de laine de roche ne verra pas le jour

SANEM- L'entreprise Knauf ne viendra pas au Luxembourg, préférant s'installer près de Thionville. Plusieurs élus étaient vent debout contre le projet, jugé trop polluant.

storybild

Roberto Traversini s'est montré très satisfait de la décision de Knauf Insulation. (photo: Editpress/Tania Feller)

Sur ce sujet
Une faute?

Knauf Insulation ne viendra pas au Luxembourg, comme l'a annoncé la maison mère mardi. Le spécialiste de la fabrication de laine de roche, utilisée pour l’isolation en particulier, s’était heurté à une farouche opposition de la part de la population ainsi que des élus locaux de Sanem et Differdange, lorsque l’annonce avait été faite de son projet d’installer une usine dans la zone industrielle Gadderscheier, sur la commune de Sanem.

Malgré le soutien indéfectible du ministère de l’Économie, qui avait rappelé en février dernier qu’une centaine d’emplois seraient créés dans la foulée, Knauf Insulation s’installera chez nos voisins français dans la zone de Yutz-Illange, a confirmé Étienne Schneider. Sur son compte Twitter, le ministre LSAP s'est montré amer, regrettant que les emplois et les différentes taxes aillent en France plutôt qu'au Luxembourg, tandis que la pollution passerait la frontière.

Le bourgmestre de Differdange, Roberto Traversini, farouche opposant, s'est montré au contraire très satisfait mardi. «Il faut réfléchir à la société dans laquelle nous voulons vivre», a expliqué l'élu Déi Gréng, qui reprochait la grande pollution générée par le projet.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ying yang le 29.05.2018 20:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ca devrait ravir aussi ceux qui se feliciteront d eviter 100 frontaliers de plus

  • ladeux le 29.05.2018 20:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mdr on veut pas de la pollution mais ils vont juste à côté sur la frontière. les vents transporteront les polluants chez nous tout de même. dans une moindre misère certes mais tout de même ils seront présents.

  • Mamomam le 29.05.2018 20:02 Report dénoncer ce commentaire

    génial le tweet de Schneider! A vouloir être plus blanc que blanc on finira par être tout gris!

Les derniers commentaires

  • Jack le 02.06.2018 15:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ADY Les obligations sont les mêmes en France et à Luxembourg.....

  • Bientôt Google ? le 30.05.2018 14:27 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un camouflet pour le pays, quand on sait que les nuages ne s'arrêtent pas à la frontière depuis le drame de Tchernobil, on devrait comprendre que -les élus responsables de cet échec- sont à côté de leurs pompes... En effet, on peut lister le bilan carbone du pays et donc toutes les entreprises qui contribuent à celui-ci chez nous... plutôt contraint ! Le ministre de l'économie à de quoi être déçu, après Ikéa et peut être bientôt... Google! Un non sens absolu! C'est regrettable, dommageable pour l'image du pays.

  • ledepressif le 30.05.2018 13:06 Report dénoncer ce commentaire

    maintenant les demandeurs d'emplois doivent se présenter à la commune de Differdange… franchement la commune devrait balayé devant chez elles Avec ce Tsunami de Beton et de Goudron qui s abat sur Differdange il n'y a pas de coherence de la part de l'administration communale

  • ADY schmitt le 30.05.2018 10:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la pollution ne s arrête pas à la frontière pour payer une taxe de passage

  • Géographie le 30.05.2018 09:59 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas à Yutz Illange mais sur la Mégazone d'Illange-Bertrange que cela va se construire.