Au Luxembourg

13 mars 2018 07:56; Act: 13.03.2018 09:18 Print

La fuite a révélé des secrets de la Chambre

LUXEMBOURG – L’ampleur du problème informatique rencontré par la Chambre serait plus important qu’annoncé. Des informations sensibles auraient été disponibles.

storybild

Des informations sensibles auraient été disponibles pour n'importe quel internaute, ce que dément la Chambre. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet

Des informations confidentielles auraient été déballées sur la place publique. Les fuites de documents depuis le site Internet de la Chambre, la semaine dernière, seraient plus importantes qu’annoncé, indiquent nos confrères de la radio 100,7. Des données de sécurité relativement importantes, comme un plan détaillé du bâtiment de la Chambre ou encore des informations sur la sécurité des fenêtres si elles sont visées par un tir ou un cambriolage, auraient ainsi été rendus disponibles à tout un chacun.

D’après la Chambre, les données n’étaient pas accessibles directement d’un simple clic, mais au prix de certaines manipulations. L’institution se réserve la possibilité d’intenter une action juridique, a-t-elle indiqué lundi dans un communiqué. Le parquet a été informé de l’affaire, tandis que la Commission nationale pour la protection des données (CNPD) a lancé une procédure.

La Chambre concède avoir réalisé une erreur interne. «Une analyse sera menée par un expert indépendant, afin de connaître les raisons du problème et de comprendre pourquoi les contrôles ne l’ont pas détecté», explique la Chambre.

(jt/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LeTroll le 13.03.2018 09:05 Report dénoncer ce commentaire

    D'après les premiers articles à ce sujet, il suffisait de légèrement modifier l'URL (le lien, l'adresse du document) pour accéder à des documents "secrets". Si c'est bien ça, on ne peut pas parler de hacking. Ces documents n'étaient pas protégés du tout, publiquement accessibles, et les accéder n'était donc aucunément punissable. Pourtant, on a bien des plateformes vraiment sécurisées au Grand-Duché, dont plusieures auprès de l'Etat. Il aurait fallu en profiter.

  • Pierre le 13.03.2018 09:28 Report dénoncer ce commentaire

    Et nos politiciens ne parlent que de digitalisation... Ils n'ont aucune idée de l'engrenage dans lequel ils mettent les doigts. Le digital est une passoire.

  • mistère le 13.03.2018 10:35 Report dénoncer ce commentaire

    qu'a-t-elle donc révélé? combien dorment les politiciens? c'est cela qu'on appelle données importantes?

Les derniers commentaires

  • AG1980 le 13.03.2018 19:08 Report dénoncer ce commentaire

    LeTroll a parfaitement raison. Ce n'est pas du hacking mais simplement de l'inconscience informatique. Les documents étaient accessibles trop facilement

  • nickname le 13.03.2018 13:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Peut-être des nouvelles dans l'affaire Bomeléer?

  • jan le 13.03.2018 13:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il serait question de la fuite d’un document concernant une hausse du budget du service de renseignement SREL... après les scandales il y a quelques années, le gouvernement avait promis plus de transparence dans ce département très opaque et indiscipliné...

  • JB007 le 13.03.2018 12:19 Report dénoncer ce commentaire

    Sacré Vladimir tu ne peux pas t'empêcher hein!!..et arrête de rire là et sois sérieux un petit peu..Promis?? ;-)

  • mistère le 13.03.2018 10:35 Report dénoncer ce commentaire

    qu'a-t-elle donc révélé? combien dorment les politiciens? c'est cela qu'on appelle données importantes?