Au Luxembourg

06 décembre 2017 14:43; Act: 06.12.2017 16:56 Print

La subvention de loyer a été réformée

LUXEMBOURG - Les députés ont adopté ce mercredi après-midi un projet de loi visant à rendre plus de ménages éligibles.

storybild

Le gouvernement prévoit une enveloppe de 10 millions d'euros en 2018 pour la subvention de loyer.

Sur ce sujet

À compter du 1er janvier prochain, 35 020 ménages pourront demander une subvention de loyer, contre 19 000 actuellement, selon le projet de loi adopté ce mercredi par les députés, avec 58 voix pour, seuls les deux élus déi Lénk ayant préféré l'abstention. Le texte a pour objectif d'étendre ces subventions, qui avaient eu du mal à rencontrer leur public après leur lancement, début 2016.

Ainsi, le taux d'effort réclamé pour pouvoir prétendre à cette aide est abaissé de 33% à 25%. En clair, les ménages qui dépensent plus d'un quart de leur revenu pour payer leur loyer seront éligibles. En outre, le demandeur devra disposer de trois mois de revenus, contre six mois actuellement, pour permettre à ceux qui débutent leur carrière professionnelle d'en bénéficier plus rapidement.

Par ailleurs, les transferts sociaux ne seront plus comptés pour le calcul du revenu. Et les seuils de revenus sont revus à la hausse. Ainsi, un ménage d'une personne seule pourra prétendre à l'aide à partir de 2 500 euros de revenus, contre 1 874 actuellement. Pour un foyer de deux personnes, le revenu plancher passe de 2 811 à 3 750 euros. Pour une famille de trois personnes, il faudra gagner 4 500 euros et moins (3 374 euros actuellement).

L'aide peut s'élever à 300 euros maximum par mois, en fonction de la composition du ménage. En 2016, 126 euros en moyenne étaient versés. Le gouvernement prévoit une enveloppe globale de 10 millions d'euros en 2018 pour ces subventions de loyer.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxo le 06.12.2017 17:59 Report dénoncer ce commentaire

    La majorité des personnes avec des bas revenus sont connues, ainsi que le montant de leurs loyers. Alors pourquoi ne pas distribuer cette aide direstement à ceux qui en ont besoin. Dans le système actuel seul ceux qui se plaignent constament auprés des assistants sociaux profitent des subventions.

  • incohérence le 06.12.2017 17:43 Report dénoncer ce commentaire

    Le seul effet de cette mesure va être un effet d'aubaine conduisant les propriétaires à augmenter les loyers puisque l'Etat va " subventionner et soutenir " les locataires !!!

  • Nonsense le 06.12.2017 16:31 Report dénoncer ce commentaire

    L'offre de logements est trop basse par rapport à la demande, alors pourquoi subventionner la demande? Pour augmenter encore des loyers déjà trop élevés? Je ne comprends pas...

Les derniers commentaires

  • Marina le 07.12.2017 10:33 Report dénoncer ce commentaire

    En fait, cette aide existe depuis fort longtemps; elle était accordée automatiquement aux bas revenus. Puis, ce gouvernement a rendu l'aide non-automatique et a diminué le nombre de personnes en bénéficiant. Maintenant, il augmente le nombre des bénéficiaires potentiels sans la rendre automatique. De fait, l'État dépense moins qu'avant sur ce poste.

  • Marina le 07.12.2017 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    En fait, cette subvention loyer existe depuis fort longtemps et elle était accordée automatiquement. Ce gouvernement l'a rendu non automatique et a diminué le nombre de personnes en bénéficiant. On revient maintenant (avant les élections) à un plus grand nombre de personnes en bénéficiant en mode non-automatique.

  • zorro le 07.12.2017 00:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout a fait d'accord

  • Juste une question le 06.12.2017 22:38 Report dénoncer ce commentaire

    Comme certains commentateurs l'ont déjà fait remarquer, au final cette aide ne vise pas les locataires. Question: qui est vraiment aidé par cette subvention, alors que les promoteurs vendent leurs appartements construits de plus en plus cher, les investisseurs (multi-propriétaires) répercutent sur les loyers pour rentabiliser leurs investissements? Où va l'argent publique au final?

  • venusdailleurs le 06.12.2017 20:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Janvier 2017 je tombais au rmg car ati non prolongé. J ai donc relancé le service d aide au logement. Puis reprise d un ati au 1er mars où je suis encore aujourd’hui. Je n ai pas encore reçu un courrier m informant d une aide ou pas Nous sommes en 12/2017. C est la face cachée du Luxembourg