Differdange

20 janvier 2017 09:00; Act: 20.01.2017 09:40 Print

Le 1535° retenu parmi 356 œuvres européennes

DIFFERDANGE - Le bureau Carvalho Architects est nominé pour le prix de l'UE d'architecture contemporaine pour sa réalisation du 1535°.

storybild

Jean-Paul Carvalho et François Donneux avouent être «très fiers». (photo: L'essentiel)

Une faute?

«Nous sommes vraiment heureux. C'est une consécration pour un jeune bureau comme le nôtre et la reconnaissance par nos pairs de la qualité du travail effectué», soulignent Jean-Paul Carvalho et François Donneux, respectivement gérant et chef de projet au sein de Carvalho Architects, à Differdange. Le bureau d'architecture installé sur l'ancien site d'ArcelorMittal est à l'honneur. Et plus exactement sa réalisation emblématique, le 1535°.

Cette réhabilitation industrielle des anciens ateliers du groupe sidérurgique, en «Créative Hub», qui allie le bois, le métal et le béton a été sélectionnée parmi 356 œuvres européennes, pour le prix «Mies van der Rohe», qui récompense la qualité architecturale en Europe. Dans quelques semaines, le jury effectuera une présélection de 40 dossiers avant de choisir cinq ouvrages finalistes.

Le 1535° sera en concurrence avec des œuvres d'architectes de renom comme le Français Jean Nouvel, le Néerlandais Rem Koolhaas, ou encore le Portugais Alvaro Siza. «Il faut rester humble et avoir les pieds sur terre. Figurer parmi les 356 meilleures œuvres européennes, c'est déjà fabuleux. Mais si nous sommes retenus au sein des 40 œuvres, on ne fera pas la fine bouche», assurent les deux hommes.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.