Événement au Luxembourg

28 juin 2017 19:07; Act: 30.06.2017 10:03 Print

Le CSI de Roeser fait coup double

ROESER - Le concours de saut international passe sur deux week-ends pour ses 25 ans, avec une épreuve inédite de Coupe des nations. Coup d'envoi ce jeudi.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

Le concours de saut international de Roeser voit les choses en grand pour son 25e anniversaire. Rendez-vous incontournable du début d'été au Grand-Duché, les Réiser Päerdsdeeg se dérouleront cette année sur deux week-ends, contre un seul précédemment. Ils commencent ce jeudi, jusqu'à dimanche inclus, et se poursuivront le week-end prochain, du jeudi 6 au dimanche 9 juillet.

Pour le côté sportif, l'événement prend une nouvelle dimension avec l'ajout d'une épreuve de Coupe des nations demain. Treize pays y participent: «Nous avions la volonté de faire du CSI une épreuve mondiale. C'est le seul moment où les cavaliers s'affrontent en équipe. Et ils adorent ça!», salive déjà François Thiry, fondateur des Réiser Päerdsdeeg et président de la Fédération luxembourgeoise des sports équestres.

Les épreuves phares le premier week-end

Comme lors d'une Coupe du monde, chaque supporter en herbe portera fièrement son fanion, et plusieurs concours ont dû être réaménagés pour faire place à cette nouveauté. Mais que les habitués du pré de Roeser se rassurent, le CSI conserve ses épreuves phares lors du premier week-end avec notamment le Grand Prix de Luxembourg dimanche soir.

Les 14 000 visiteurs attendus pourront comme chaque année profiter du village équestre et de sa quarantaine d'exposants, de la gastronomie, des spectacles et des dîners sur le green. Le tout dans une ambiance familiale devenue la marque de fabrique des Réiser Päerdsdeeg. Toute une organisation qui remettra les bouchées doubles lors du week-end suivant. «Il fallait un week-end qui s'adresse davantage aux cavaliers régions», conclut François Thiry.

François Thiry, président de la Fédération luxembourgeoise des sports équestres, très satisfait du niveau de l'épreuve:

François Thiry, sur les chances de réussite des cavaliers luxembourgeois:

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.