Communales 2017

10 octobre 2017 11:46; Act: 10.10.2017 15:04 Print

Le CSV négocie avec Déi Gréng et le DP à Esch

ESCH-SUR-ALZETTE – Arrivé en tête au scrutin communal dimanche, le parti conservateur entamera mercredi des négociations avec les écologistes.

storybild

Le CSV a décroché une victoire historique à Esch-sur-Alzette, dimanche. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le CSV a choisi de se tourner vers les écologistes et le DP à Esch-sur-Alzette. Le parti chrétien-social entamera mercredi des négociations avec les deux partis en vue de former une coalition municipale, a indiqué André Zwally, deuxième élu CSV dans la commune.

«Nous avons choisi Déi Gréng pour entamer le dialogue, c’est la solution qui paraissait la plus logique, explique l’élu. Mais nous ne pouvons encore rien présager de l’issue des discussions». Les deux partis ne disposeraient de toute façon pas d'une majorité suffisante, il leur manquerait un siège pour détenir la majorité absolue. Le DP et ses deux sièges permettraient d'atteindre ce seuil fatidique.

À la surprise générale, les conservateurs se sont retrouvés majoritaires dans ce bastion socialiste dimanche, avec 30,87% des voix. Ils ont obtenu six sièges, soit autant que le LSAP (27,86%).

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Orange le 10.10.2017 16:06 Report dénoncer ce commentaire

    Non, pas les verts! On va se taper encore quelques 500kms en plus de pistes cyclables et de couloirs bus...

  • Eschois le 10.10.2017 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis né à Esch et j'ai passé toute ma jeunesse à Esch. J'ai quitté ma ville natale il y a 15 ans et jusque là RIEN ne m'a donné envie d'y retourner vivre. Esch a perdu toute attractivité et la rue de l'Alzette en est le triste symbole.

  • max le 10.10.2017 14:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très heureux

Les derniers commentaires

  • cavecanem le 11.10.2017 07:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a une volonté de changement. Le CSV aurait tort de penser avoir été élu sur son programme. Trois partis se partagent les bénéfices de la chute spectaculaire du LSAP dont la gestion de la ville fut à juste titre critiquée.

  • Eschois le 10.10.2017 19:44 Report dénoncer ce commentaire

    La ville a besoin d'un centre ville sans voitures et de véritables pistes cyclables, pour rejoindre tous les quartiers et les communes voisines. Et de centaines de logements à bas prix afin que les mots cité multiculturelle et solidarité ai un sens.

  • rumelange le 10.10.2017 19:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et à rumelange il ce passe quoid

    • Aender le 11.10.2017 11:22 Report dénoncer ce commentaire

      Rumelange ne fait pas partie de Esch!!

  • Eschois le 10.10.2017 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis né à Esch et j'ai passé toute ma jeunesse à Esch. J'ai quitté ma ville natale il y a 15 ans et jusque là RIEN ne m'a donné envie d'y retourner vivre. Esch a perdu toute attractivité et la rue de l'Alzette en est le triste symbole.

    • Nico le 10.10.2017 22:04 Report dénoncer ce commentaire

      Je vous comprends.

    • Ooohh!! le 11.10.2017 08:41 Report dénoncer ce commentaire

      Esch n'est plus attractif, OK, soit. Mais où fait il mieux?

  • rout le 10.10.2017 16:49 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère seulement qu'il n'y aura pas de négociation avec les socialistes