John Howe à Luxembourg

09 février 2018 17:51; Act: 10.02.2018 11:16 Print

Le Cercle Cité en mode «Seigneur des anneaux»

John Howe, célèbre illustrateur et directeur artistique de la saga du «Seigneur des anneaux» était au Cercle Cité de Luxembourg, ce vendredi pour rencontrer ses fans.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

«John Howe, c'est juste une référence en la matière» lance Lucile, 30 ans, venue comme des dizaines d'autres visiteurs au Cercle Cité, vendredi, pour une séance de dédicace avec l'illustrateur canadien. L'artiste, qui affectionne le monde du fantastique et le Moyen-Âge, a fait surgir sur feuille blanche des univers entiers et créé plusieurs œuvres magistrales. Bon nombre de ses aquarelles et de ses dessins au crayon seront présentées au Cercle Cité jusqu'au 18 mars.

«L'exposition compte 40 originaux, 5 carnets de croquis, dont 30 originaux consacrés rien qu'à l'univers du Seigneur des anneaux» explique Gilles Francescano, commissaire de l'exposition. En effet, même si John Howe a réussi à mettre en image bon nombre d’œuvres de Tolkien, c'est avant tout la saga de «Le Seigneur des Anneaux» qui sera sorti du lot.
«J'en ai lu tous les tomes, mais je ne compte plus les fois où j'en ai regardé le film» dit Michael, 30 ans, dont l'enfance a été bercée par les dessins d’elfes et de hobbits de John Howe.

Dominik, 30 ans et fan du Seigneur des Anneaux, lui aussi, regrette pour sa part d'avoir laissé sa collection de Tolkien chez lui, en République tchèque. Enfin, d'autres curieux étaient à l'exposition pour s'imprégner directement de l'imaginatif de l'illustrateur, «C'est impressionnant de voir que sur certains dessins, on peut reconnaître un seul personnage mais bien plus d'univers» conclut Cynthia, 29 ans, pour qui le dessin est devenu un vraie passion .

(Pierre François/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.