Énergies renouvelables

25 janvier 2018 12:04; Act: 25.01.2018 14:35 Print

Le Luxembourg est encore loin du compte

LUXEMBOURG - La part des énergies renouvelables augmente chaque année au Luxembourg. Mais le pays est encore très loin de l'objectif à atteindre en 2020.

storybild

En 2016, la part des énergies renouvelables a atteint 17% dans l’UE. (photo: Eurostat)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans les prochaines années, le Grand-Duché va devoir mettre les bouchées doubles sur le renouvelable. Pour atteindre l'objectif fixé par l'UE pour 2020, 11% de l'énergie consommée au Luxembourg devra provenir de sources renouvelables (énergie solaire, éolienne, hydroélectrique, biomasse, biogaz, géothermie, etc.) Or le pays est loin du compte, souligne une étude Eurostat publiée ce jeudi.

En 2016, seuls 5,4% de la consommation finale brute d'énergie (NDLR: l'énergie totale livrée aux consommateurs) provenait de sources renouvelables. Un taux qui fait du Luxembourg le plus mauvais élève européen. À l'inverse, dans l'UE, c'est la Suède qui fait le plus d'efforts: plus de la moitié (54%) de sa consommation provient de sources renouvelables, ce qui lui a permis de dépasser depuis longtemps son objectif 2020.

Coup de pouce externe

S'il est au dernier rang du classement, le Luxembourg n'est pas le seul pays à être loin du niveau attendu dans deux ans. Les Pays-Bas (6%), la France (16%), l'Irlande (9,5%) et le Royaume-Uni (9,3%) devront aussi améliorer leurs performances pour atteindre leurs objectifs, respectivement fixés à 14%, 23%, 16% et 15%.

Pour atteindre ses 11% à l'horizon 2020, le Luxembourg bénéficiera d'un petit coup de pouce. En plus des différentes mesures destinées à favoriser le photovoltaïque , l'éolien ou la biomasse, le pays bénéficiera des transferts statistiques d'énergies signés avec la Lituanie et l'Estonie.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Donneur de leçons le 25.01.2018 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de cinéma du côté luxembourgeois avec la centrale de Cattenom... Que le GDL commence déjà à se mettre au niveau attendu en ce qui concerne les énergies renouvelables et qu'il produise un peu de son énergie au lieu de profiter de celle des autres et de la critiquer en même temps.

  • Luxo le 25.01.2018 12:16 Report dénoncer ce commentaire

    Scandaleux! qu'un pays riche (même l'un des plus riche), puisse obtenir une dérogation et obtenir un transfert statistiques d'énergies d'un pays pauvre. Si nous ne sommes pas capable de produire suffisament d'énergie pour le pays, nous devons être sévèrement sanctioné et payer l'énergie importé au prix fort. Il est urgent de ralentir le développement du GDL pour aider les pays pauvres et vertueux comme la Lituanie et l'Estonie à se développer

  • patdulu le 25.01.2018 13:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est plus que triste. L’état ne fait rien pour promouvoir l’énergie solaire. Trop de part chez Creos hélas

Les derniers commentaires

  • Nomi le 26.01.2018 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    Encore des stat bidon ! La topographie du Luxembourg ne permet pas beaucoup d'hydroélectrique et non plus une éolienne sur chaque m2 !!!! On ne peut pas recouvrir la moitié du pays avec des panneaux solaires !

  • Euchti le 26.01.2018 11:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un exenple concret venant de la Suisse : tout les déchets biodégradables (nourriture...) doivent être séparés des autres déchets et déposés dans des poubelles dédiées pour ensuite être utilisés pour produire de l électricité par méthanisation.

    • Nomi le 26.01.2018 12:50 Report dénoncer ce commentaire

      Ca se fait au Luxbg. (Dudelange: Tri en poubelles et tri au STEP) (compostable, recyclable, non recyclable)

    • Euchti le 26.01.2018 13:22 Report dénoncer ce commentaire

      @Nomi: super, faudrait étendre le concept !

    • Nomi le 26.01.2018 16:24 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne comprends pas pourquoi chaque commune fait, ou ne fait pas, sa propre sauce ????

  • Le justicier. le 26.01.2018 11:13 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on produira assez d'électricité renouvelable, je roulerai en électrique rechargeable.

  • Vincent le 26.01.2018 08:03 Report dénoncer ce commentaire

    Et faire ene alimemtation en biogaz dans chaque commune comme à Beckerich c est pas possible? Il y a des exemples concrèts, qui ne sont pas de la foutaise mais intelligents et durables!

    • Nomi le 26.01.2018 12:52 Report dénoncer ce commentaire

      En Biogaz il faut une taille minimale d'installation pour produire du biogaz raisonnablement. Des mini-installations ne sont pas rentables !!

  • Gérald Gruber le 26.01.2018 07:38 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut reboiser!