Megadata center

17 juillet 2017 11:13; Act: 17.07.2017 14:39 Print

Le Luxembourg et Google sont-​​ils tombés d’accord?

LUXEMBOURG – Le ministre de l’Économie a présenté, lundi, en commission les derniers éléments du projet de megadata center que Google souhaite implanter au Grand-Duché.

storybild

Le data center devrait se trouver à Bissen. (photo: DPA)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Rien n’est fait, rien n’est signé mais le dossier avance: c’est en gros le message que le ministre de l’Économie, Étienne Schneider, a délivré à la commission concernée lundi matin, à la Chambre des députés. Au début de l’année, Google avait donné six mois au Luxembourg pour trouver une solution afin d'implanter son megadata center. Le délai a expiré vendredi dernier sans qu'aucun accord définitif ne soit trouvé.

Le gouvernement souhaite proposer un vaste terrain à l'est de Bissen, de 25 hectares, soit 35 terrains de football. Mais un des propriétaires refuse de vendre, il a donc été écarté du projet qui doit donc être légèrement remodelé. Il faut tout remettre à plat et soumettre de nouveau le dossier au géant américain, qui veut que tout soit noté noir sur blanc avant de s’engager.

«Des questions en suspens»

«Nous voyons évidemment le projet d’un très bon œil mais il reste des questions en suspens», a indiqué à L'essentiel Laurent Mosar, député CSV dont la fraction avait demandé au ministre de s’expliquer. «Il pourrait aussi y avoir des problèmes au moment de reclasser les terrains». Ceux-ci sont actuellement situés dans une vaste prairie et les écologistes pourraient bien entrer en piste.

Le Luxembourg met tout en œuvre pour attirer Google sur ses terres. Il faut dire que l’Américain promet d’investir un milliard d’euros et créer 300 emplois. Contacté par L’essentiel, le ministère de l’Économie n’a pas voulu fournir plus de détails.


(jt/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pathos le 17.07.2017 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    Certains commentaires frisent l'encéphalogramme plat. Se bouger pour faire avancer le pays alors que d'autres sont sur leur banc à regarder les train passer c'est pathétique

  • joli emplacement le 17.07.2017 11:42 Report dénoncer ce commentaire

    et hop, une forêt en moins.....

  • Emplacement mal choisi le 17.07.2017 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    A Belval, il y a de la place! Au lieu d'anéantir une zone verte et boisée!

Les derniers commentaires

  • Désesoir le 18.07.2017 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    encore un truc américain dans le pays

  • taz red le 18.07.2017 09:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    car ses champ ne produisent pas de gaz a effet de cert..

  • NDYE le 17.07.2017 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'ils viennent en Lorraine sur les friches d'Arcelor, où de Tera où .. d'Europort !

    • Luxo le 17.07.2017 18:01 Report dénoncer ce commentaire

      Effectivement la lorraine à bien plus besoin de cette implantation que le GDL. De toute façon Florange ou Bissen cela reste dans la région.

    • @NDYE le 18.07.2017 09:42 Report dénoncer ce commentaire

      Lol....que la Lorraine se rende attractive....

  • roger le 17.07.2017 16:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    1800 employés à Lux, ca fait un paquet de charges sociales payées, d'impôts sur le revenu, et de TVA (consommation des employés)... et des luxembourgeois y'en a effectivement peu... ils préfèrent aller bosser dans les banques lux ou dans la fonction publique...

    • Le Justicier le 17.07.2017 16:44 Report dénoncer ce commentaire

      et combiens d'entre eux obtiendront des contrats fixes?? combiens pourront entrevoir des projets sans appréhender une quelconque délocalisation, un plan social, des promesses non tenues...?combiens vivront dans la précarité, combiens seront sujets à du social bushing, mobbing... Il ne faut pas blâmer les Luxembourgeois qui optent pour les institutions lux. ou la fonction publique..

    • roger le 18.07.2017 15:30 Report dénoncer ce commentaire

      ah mais personne ne les blame, quasi tout le monde ferait pareil a leur place !!!

  • raoullux le 17.07.2017 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    Pour ceux qui disent qu'on aurait pu utiliser quelques bureaux vides: 25 hectares, c'est 2500 ares ou 250000 mètres carrés. Ou voyez vous des bureaux vides de cette taille? Et qui puissent convenir au niveau infrastructure et sécurité à un datacenter? Pour comparer, toute la surface au sol des bâtiments du nouveau tram au Kirchberg fait 11000 mètres carrés.