Selon Eva Joly

07 mai 2016 17:34; Act: 09.05.2016 15:44 Print

«Le Luxembourg ne vit que de la fraude fiscale»

Invitée sur «Europe 1», l'eurodéputée écologiste a évoqué son nouveau livre sur Jean-Claude Juncker, «l’homme des paradis fiscaux placé à la tête de l’Europe».

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

L’eurodéputée Verts-ALE Eva Joly, ancienne candidate à l’élection présidentielle française, publie «Le loup dans la bergerie - Jean-Claude Juncker, l’homme des paradis fiscaux placé à la tête de l’Europe», un livre où elle parle de l’ancien Premier ministre luxembourgeois. Invitée sur Europe 1 vendredi soir, elle a explicité ce livre à charge contre le nouveau président de la Commission européenne, qui est surnommé «Al Capone». «Et on ne croit pas à une justice où Al Capone dirige la Cour d’Assises», explique-t-elle. «Juncker est l'homme qui, pendant son règne, criminalise le secret des affaires. On a poussé le tax ruling entre les multinationales et le Luxembourg. Le Luxembourg a vendu sa souveraineté et permet aux entreprises de payer très peu d’impôts. C’est réellement du vol de produit fiscal des pays où la plus-value est produite», lâche-t-elle.

Tout en rappelant l’histoire du Luxembourg, «très pauvre» à la sortie de la guerre, elle explique comment le pays est devenu «le plus riche au monde par PIB par habitant, avec 110 000 euros par habitant (NDLR: 112 000 dollars en réalité), le double de la France». «Ils n’ont qu’une mono-industrie, et ce n’est pas la place financière». «C’est la fraude fiscale», ajoute l’écologiste. Si la manœuvre n’est pas propre au Luxembourg, à la différence de l’Angleterre ou des Pays-Bas, il n’y a «aucun autre pays (que le Luxembourg) qui ne vit QUE de ça».

«Tous au courant»

Revenant sur l’affaire LuxLeaks et le procès d’Antoine Deltour (elle rappelle notamment que l’affaire LuxLeaks a éclaté cinq jours après la nomination de Juncker), elle avoue tout de même le début d’un changement dans l’opinion publique. «Et parce qu’on a eu des lanceurs d’alerte». Mais, selon elle, tous les chefs d’État ont toujours été au courant. «Tout le monde se sert (du Luxembourg) depuis les années 50» pour contourner les réglementations. «La France l’a utilisé pour les rétro commissions sur les contrats d’armement».

Il n’empêche que l’homme politique a fait consensus entre les 28 États membres et a été élu. «C’est l’impunité. Ça fait 40 ans que la criminalité économique n’est pas punie car il y a des liens. Si on regarde le nombre de société offshore créées et les personnes derrière, ce n’est pas accidentel. L’élite mondiale, dans tous les domaines, capture illégalement de la la richesse et la cache dans les paradis fiscaux. Il ne serait pas possible de blanchir les fonds de la corruption si l’on ne pouvait pas ouvrir les sociétés à travers les banques luxembourgeoises. Un quart de ces sociétés du Panama Papers ont été ouvertes à la demande d’une banque luxembourgeoise. C’est criminel et ça permet à une élite de ne pas payer d’impôts».

Selon elle, Juncker a été élu car il «est là depuis toujours», grâce à l’Eurogroupe notamment, mais aussi car il est polyglotte et «charmeur». Son adversaire de l'époque, Michel Barnier, avait «un bilan, avait réformé les banques, avait une vision claire pour réglementer. En Angleterre et Allemagne, on s'est dit tout sauf Barnier», car il serait «probablement trop occupé par l’intérêt général». Selon elle, la Commission avait besoin d'un dirigeant d'un tout petit pays. «Angela Merkel pensait pouvoir le contourner. Et beaucoup de chefs d’État ne voulaient pas d'un président qui fasse de l'ombre», qualifiant d'«accident» le parcours de Juncker à la tête de l'Europe. Eva Joly estime d'ailleurs qu'il ne pourra pas solliciter un nouveau mandat. Pire, «il est question de savoir s'il finira celui-ci», notamment si la justice luxembourgeoise donne raison à Antoine Deltour.

(Jonathan Vaucher/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Niet le 07.05.2016 18:17 Report dénoncer ce commentaire

    Elle fait erreur car moi je ne vis pas de la fraude fiscale.

  • Manuel le 07.05.2016 18:08 Report dénoncer ce commentaire

    Non, pas de la fraude fiscale mais de la compétitivité fiscale. Si les autres états le comprenaient et donc baisser leur niveau de taxation les entreprises et particuliers n'auraient pas un tel comportement!

  • Pol Isson le 07.05.2016 18:47 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n est pas très joly mais c est vrai! Le Luxembourg est un paradis fiscal mais comme bien d' autres en Europe! Madame Joly,Pourquoi se fixer sur notre petit pays, sans doute parce que cela est plus facile. Il n empêche qu il n est que l arbre qui cache la forêt. Le silence des verts luxembourgeois sur ce problème est par contre beaucoup interpelant!

Les derniers commentaires

  • dolce le 06.09.2016 03:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La jalousie mais ils oublient qu il y a bcp de frontalier qui viennent tous les jours travailler a Luxembourg pour vivre convenablement puisque la France ne sait pas l offrir ca

  • On se moque de qui le 11.05.2016 09:40 Report dénoncer ce commentaire

    la France a signé avec le Qatar en 1990 une convention fiscale très avantageuse pour les résidents et investisseurs qataris en France. Révisée en 2008 après l'intervention des émissaires qataris dans la libération des infirmières bulgares, elle permet entre autres aux résidents qataris de payer moins d'ISF. Du sur mesure fiscal qui explique bien des investissements qataris récents. Sans parler de tous les avantages donnés pendant des décennies à des entreprises étrangères sur les différentes taxes dues, sans parler des subventions régionales directes etc.

  • Francky le 11.05.2016 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    Elle critiques Junker pour ces taxes ruling qui auraient volé de l'argent au Français ( anciens présidents Français à la retraite 17 M€ par an) mais a t'elle publiquement traité devant lui le premier ministre hongrois de dictateur pour ce qu'il fait dans son pays, non. Alors questions moralité, elle a pas de leçon a donner à Junker.

  • L'acheteur malin. le 10.05.2016 08:06 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai acheté mes meubles de salle de bain à Thionville parce que c'était 30% moins cher qu'au Luxembourg. La France ne vit que de la fraude commerciale.

    • çaInterpelle le 13.05.2016 08:36 Report dénoncer ce commentaire

      @l'acheteur malin: mais alors dans ce cas, comment est-ce possible que ce meuble soit 30% moins cher avec une TVA plus élevée qu'au Luxembourg ???

    • ex luxo le 17.05.2016 15:41 Report dénoncer ce commentaire

      meme pas solidaire du pays qui le nourrit....

  • Superjhemp le 09.05.2016 20:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Monaco, c'est quoi?