Au Luxembourg

11 juillet 2018 13:29; Act: 12.07.2018 11:15 Print

Le Planning a pratiqué 538 IVG en 2017

LUXEMBOURG - Le Planning familial luxembourgeois a pratiqué moins d'interruptions volontaires de grossesse en 2017 qu'en 2016, selon son bilan annuel.

storybild

Ainhoa Achutegui est la présidente du Planning familial. (photo: Editpress/Hervé Montaigu)

Sur ce sujet

Les avortements ne constituent au final qu'une faible partie des activités du Planning familial luxembourgeois, les grossesses non désirées ne représentant que 1,3% des consultations auprès de l'organisme. Précurseur pour les IVG (Interruptions volontaires de grossesse) médicamenteuses, le Planning a pratiqué, en 2017, 538 IVG, contre 580 en 2016 et 651 en 2015, selon un rapport annuel.

Au total, les équipes du Planning familial à Luxembourg, Esch-sur-Alzette et Ettelbruck ont répondu à 33 000 demandes diverses et assuré 7 800 consultations médicales en plus des 4 200 consultations psychosociales et de conseil. Les sept médecins ont pris en charge et suivi plus de 2 000 personnes, âgées de 13 à 80 ans. Près de la moitié (49%) étaient âgées de moins de 25 ans, 73% étaient célibataires et 13,5% se trouvaient dans une situation précaire.

#MeToo et taxe tampon

Autre gros morceau des activités du Planning familial: l'éducation sexuelle et affective. Si un site dédié a ouvert ses portes rue de la Fonderie à Luxembourg en mai 2018, l'équipe n'a pas chômé l'année d'avant. Ainsi, l'éducation sexuelle et affective a représenté en 2017, 12% des activités du Planning en termes de contact. Les trois personnes qui s'occupent de ce thème ont rencontré 4 000 personnes sur l'année et ont informé les élèves de 18 lycées, soit 2 200 jeunes de 331 classes de secondaire.

Dans son rapport annuel, le Planning familial revient également sur le mouvement #MeToo consécutif à l'affaire Weinstein et sur les violences faites aux femmes. Il revendique que ces violences deviennent imprescriptibles, pour que les responsables puissent être poursuivis en justice même des années après.

Une somme de revendications

Le Planning réclame également un numéro d'appel gratuit pour les victimes, un renforcement de l'éducation aux droits et à l'égalité et de l'éducation sexuelle et affective ainsi qu'une campagne nationale pour que les personnes connaissent leurs droits et les procédures à suivre en cas de viol et de violences.

La diminution de la TVA sur les produits d'hygiène féminin ou encore le remboursement des moyens de contraception sont également toujours au cœur des revendications du Planning familial.

(JW/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Y a pas un problème? le 11.07.2018 14:12 Report dénoncer ce commentaire

    6000 naissances pour 600 IVG environs chaque année... soit 10%. De deux choses l'une : Soit c'est devenu banal genre IVG de confort comme moyen de contraception, Soit on a une part de la population non-négligeable dont le niveau intellectuel est inquiétant. On parle quand même d'1 IVG pour 10 naissances, c'est énorme!

  • Nath le 12.07.2018 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    ... avec de l aide certaines font marche arrière et choisissent l adoption ou bien même de garder cet enfant à priori non désiré ( je n aime pas ce terme car il ne convient pas à toutes les grossesses ... une grossesse peut être non désirée mais qui dit que l enfant le sera systématiquement ?? ). Et à toutes les personnes qui jugent sans connaitre le passé et les circonstances qui entourent cette décision prenez du recul et renseignez vous auprés des personnes ayant vécu cet acte ...

  • Expatlulu le 11.07.2018 19:59 Report dénoncer ce commentaire

    mais c'est énorme , cela prouve que la prévention n'est pas à la hauteur non

Les derniers commentaires

  • anonymous le 12.07.2018 18:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi ce qui me choque avec l'ivg (hors viol bien sûr) c'est que l'on ne parle jamais du père....lui demande t'on son avis ? est-ce que la femme est enceinte suite à un adultère ? un coup d'un soir ? dans le couple peut-être que l'homme voulait un enfant et pas la mère, donc elle se debarrasse dans son dos du bébé....il faudrait obligatoirement le consentement du géniteur/père.

  • elan. le 12.07.2018 18:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quel regression! interdire le droit à l'avortement. Heureusement que votre pensée n'est pas prise en compte, sinon on verrait une recrudescence d'avortements illégaux. l'avortement a toujours existé seulement maintenant il est encadré! vivez avec votre temps! s'il vous plait!

  • Carina le 12.07.2018 16:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si les médecins pensaient déjà soit à prévenir leurs patientes soit éviter de leur prescrire des antibios qui coupent l’effet de la pilule. Mais même ça ils sont pas capables! J’ai plein de connaissances à qui c’est arrivé. Des grossesses non désirées mais de celles où je suis au courant elles ont gardé leur kinder surprise

  • Nath le 12.07.2018 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    ... avec de l aide certaines font marche arrière et choisissent l adoption ou bien même de garder cet enfant à priori non désiré ( je n aime pas ce terme car il ne convient pas à toutes les grossesses ... une grossesse peut être non désirée mais qui dit que l enfant le sera systématiquement ?? ). Et à toutes les personnes qui jugent sans connaitre le passé et les circonstances qui entourent cette décision prenez du recul et renseignez vous auprés des personnes ayant vécu cet acte ...

    • C'est juste trop le 12.07.2018 14:43 Report dénoncer ce commentaire

      Mais c'est quoi cette propagande sur 3 messages?!? Juste regardez les chiffres, ce serait trop long de vous répondre ou d'expliquer tant il y a de contre-vérités. Je ne dis pas que les taux sont meilleur ailleurs, au contraire, mais 1 IVG pour 10 naissances, faut pas pousser et chercher des excuses : c'est trop!

  • Nath le 12.07.2018 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    Ou bien si certaines femmes utilisent ce moyen en tant que contraception ... dans ce cas ces femmes là peuvent être identifiées et être suivies psychologiquement ... Oui cet acte n est pas anodin et ne doit pas être banalisé . Bien au contraire il doit être réfléchi mais la pierre est trop vite jetée aux femmes qui y recourent et il y a un manque de soutien je trouve envers celles qui songent à recourir à ce geste ... Je pense ( j espère ) que les moyens seront donnés au planning pour l accompagnement de ces femmes car parfois c est la 1ere chose qui peut venir à l esprit mais aussi parfois ..