Au Luxembourg

29 novembre 2017 20:00; Act: 29.11.2017 21:22 Print

Le calendrier de l'avent de Pit séduit Facebook

LUXEMBOURG - Le Luxembourgeois Pit Maas a posté sur sa page Facebook un calendrier de l'avent pour les personnes défavorisées. Les réactions sur internet sont unanimes.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Pit Maas ne s'attendait évidement pas à de telles réactions. Né au Luxembourg, il a découvert sur Facebook l'association autrichienne «Streetlife Wien», qui présentait un calendrier de l'avent caritatif. Et qui fonctionne à l'inverse d'un calendrier de l'avent. «Chaque jour de décembre, un produit durable est livré dans une boîte», explique Pit Maas. «La veille de Noël, je vais donner tout ça ç une personne qui a besoin d'aide.

Au début, ce poste a été bien reçu par ses amis et connaissances, affirme son auteur. Puis il l'a ouvert au public et le message est devenu viral. Depuis, il a été partagé 850 fois et presque autant l'ont «liké». Les commentaires n'en finissent pas. «Bien sûr, c'est formidable que les gens soient impliqués», se réjouit Pit Maas.

Des soutiens de toutes parts

Le Luxembourgeois a aussi reçu des soutiens officiels. La Stëmm vun der Strooss, par exemple, l'a conseillé sur son plan d'action et Luxambulance Sarl a offert ses services pour ramasser des boîtes dans tout le pays auprès des particuliers. «Il ne s'agit plus seulement de quelques boites», explique Pit Maas à L'essentiel. «C'est pourquoi j'ai mis le message originale à jour plusieurs fois et ajouté des conseils sur le contenu des boîtes ou le transport».

Et aussi la communauté du net répond à ses mises à jour. «Il y a des volontaires qui se sont portés volontaires pour collecter des boîtes et organiser le transport. Certains enseignants veulent présenter l'action à l'école», explique Maas. «En fait, je voulais juste faire quelque chose de bien. Pas plus, mais pas moins». C'est maintenant devenu un peu plus...

(Dominik Dix/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • tonton buzz le 30.11.2017 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Même si je soutiens l'initiative, je trouve cela toujours fort perturbant que le citoyen soit obligé de jouer le rôle qui devrait incomber à l'ETAT, je ne comprends pas qu'on laisse des personnes dormir dehors, alors qu'il y a des entrepôts vides, des halls de gare, des halls de bureau de Poste, qui sont CHAUFFES inutilement alors que les sans-abris pourraient s'y réchauffer la nuit, moyennant un agent de sécurité pour veiller au bon état des lieux. Bref, félicitations à ce monsieur pour son idée, mais je reste malgré tout en colère que notre pays bien nanti n'en fasse pas plus....

  • A suivre le 29.11.2017 22:51 Report dénoncer ce commentaire

    Superbe merci

  • IEUX le 30.11.2017 19:26 Report dénoncer ce commentaire

    Suite:merci a tous ceux ou celles qui ont fait tout cela pour moi je vous remercie!!!!!

Les derniers commentaires

  • IEUX le 30.11.2017 19:26 Report dénoncer ce commentaire

    Suite:merci a tous ceux ou celles qui ont fait tout cela pour moi je vous remercie!!!!!

  • Maryse le 30.11.2017 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    Super initiative, je participe

  • AnaLisa le 30.11.2017 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    Cher tonton buzz, l'un n'empêche pas l'autre, Loin de là. L'État fait ce qu'il a à faire, il pourrait faire plus certes, mais déjà il fait, ce que l'on ne peut pas affirmer de la plupart des citoyens. L'État fait avec quoi ? Avec les impôts qu'il récolte. Je suis convaincue que vous, comme la plupart des citoyens, serez le premier à critiquer une hausse d'impôt. On veut quoi alors ? Soyons cohérents dans ce que nous voulons et affirmons, et surtout, soyons moins égoistes et plus altruistes. On ferrait tant d'heureux, croyez-moi. À méditer pour les fêtes de fin d'Année.

    • tonton buzz le 30.11.2017 10:25 Report dénoncer ce commentaire

      Chère Madame, croyez qu'étant célibataire en classe 1 je paye mes impôts et je demande même pas le remboursement pour les nombreuses assurances et autres choses déductibles, alors gardez votre jugement pour vous merci. Je veux bien qu'on augmente mes impôts, mais si c'est pour aller explorer l'espace ou alors relooker les bagnoles de police, alors là désolé mais 3 mol nee !! Et puis, je donne pas la pièce aux Roms du coin qui sont en bandes organisées, mais je donne à de jeunes luxembourgeois, qui n'ont pas les moyens pour boucler les fins de mois, alors vos leçons ....

  • tonton buzz le 30.11.2017 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Même si je soutiens l'initiative, je trouve cela toujours fort perturbant que le citoyen soit obligé de jouer le rôle qui devrait incomber à l'ETAT, je ne comprends pas qu'on laisse des personnes dormir dehors, alors qu'il y a des entrepôts vides, des halls de gare, des halls de bureau de Poste, qui sont CHAUFFES inutilement alors que les sans-abris pourraient s'y réchauffer la nuit, moyennant un agent de sécurité pour veiller au bon état des lieux. Bref, félicitations à ce monsieur pour son idée, mais je reste malgré tout en colère que notre pays bien nanti n'en fasse pas plus....

  • dieux le 30.11.2017 01:47 Report dénoncer ce commentaire

    Ces instants fragiles sont remplis d'espoir....Le cinq septembre prochain tous sur Facebook:)