Au Luxembourg

11 janvier 2017 08:00; Act: 11.01.2017 09:32 Print

Le chantier de la Cloche d'or rouvre en totalité

LUXEMBOURG - À l'issue des congés collectifs, le chantier de la Cloche d'or, à Gasperich, va redémarrer, mais cette fois sur l'intégralité du site.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Deux mois jour pour jour après l'écroulement d'une poutrelle en béton qui avait coûté la vie à un ouvrier de 32 ans et paralysé le chantier, les travaux vont pouvoir reprendre à la Cloche d'or, à Gasperich. Il faudra attendre cependant le lundi 16 janvier, date de la fin des congés collectifs au Luxembourg.

Le 15 décembre dernier, L'inspection du Travail et des Mines avait annoncé à Promobe, le maître d'ouvrage, une mainlevée partielle.

«Nous allons devoir procéder étape par étape»

Cette fois, le chantier va reprendre ses droits dans son intégralité. «Les travaux vont pourvoir redémarrer normalement sur l'ensemble du site, mais l'enquête n'est pas totalement achevée et nous ne pouvons en dévoiler les éléments», précise-t-on au ministère du Travail, avant d'ajouter que «s'il y avait des vices cachés ou des problèmes liés à la qualité des matériaux, il n'y aurait pas eu d'autorisation d'ouverture».

«C'est une très bonne nouvelle qui va dans le sens de ce que l'on a toujours dit», confie Serge Estgen, porte-parole de Promobe. «Compte tenu de l'envergure du chantier, nous allons devoir procéder étape par étape». Quant à la zone de l'accident et des éléments sinistrés, elle va faire l'objet de réparations. «Nous devrions obtenir l'autorisation des experts dans les prochains jours», précise le porte-parole du maître d'ouvrage.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • plaje le 11.01.2017 11:08 Report dénoncer ce commentaire

    Entre temps, il y a eu d'autres victimes du travail sur divers chantiers sans autant d'émoi médiatique ou judiciaire. N'est-il pas possible que les accidents du travail soient traités différemment par la justice luxembourgeoise en fonction des chantiers concernés ? Quelqu'un peut-il m'expliquer alors suivant quels critères? Merci.

  • JJ La Frite le 11.01.2017 11:44 Report dénoncer ce commentaire

    Je tiens a rendre honneur au travail de ces personnes sur les chantiers, qui travaillent parfois jour et nuit et presque toute l'année, quelque soient les températures et les intempéries et ce, au péril de leur vie comme c'est le cas ici. Qui d'entre nous va au travail le matin en se disant qu'il pourrait mourrir pour gagner sa vie. Respect !

  • Eng HONTE le 11.01.2017 12:29 Report dénoncer ce commentaire

    Et bien oui, les délais, imposé par le promoteur, doivent être respectés ! Honteux !

Les derniers commentaires

  • Nomi le 12.01.2017 11:06 Report dénoncer ce commentaire

    Kennt dir de Leit so'en firwaat ee Kommentar net veroeffentlecht go'uf ??????????

  • magnum le 11.01.2017 17:55 Report dénoncer ce commentaire

    à dubai c'est 10 minute d'arret de chantier

  • greenpeace le 11.01.2017 14:39 Report dénoncer ce commentaire

    Ils peuvent pas laisser un peu de verdure que de construire sans arrêt des batiments sans interets ?

    • Tanguy la Verdure! le 11.01.2017 15:21 Report dénoncer ce commentaire

      va dans le nord si tu veux de la verdure !

  • Eng HONTE le 11.01.2017 12:29 Report dénoncer ce commentaire

    Et bien oui, les délais, imposé par le promoteur, doivent être respectés ! Honteux !

  • titof le 11.01.2017 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours plus de bâtiment et donc proportionnellement toujours moins d'autoroute. ça promet sur l'A3 pour la circulation ... Vivement que mon crédit soit remboursés que je quitte ce pays