Débats sur le luxembourgeois

16 janvier 2017 16:43; Act: 17.01.2017 09:10 Print

Le multilinguisme du pays «est une chance»

LUXEMBOURG - Débats d'idées ce lundi, à la Chambre des députés, sur la place de la langue luxembourgeoise au sein de la société et des administrations.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Quelle est la place du luxembourgeois dans la société civile comme dans les administrations? Deux pétitions s'affrontaient ce lundi à la Chambre des députés. D'un côté, Lucien Welter et sa pétition record (ayant recueilli 14 500 signatures) réclamant que le luxembourgeois devienne la principale langue du pays, du moins au niveau législatif et administratif. De l'autre, Joseph Schloesser et sa pétition disant non à la langue luxembourgeoise comme première langue du pays en réaction à la première pétition.

Dans les faits, le luxembourgeois est déjà la langue la plus courante parmi les résidents. Selon le Statec, sept résidents sur dix parlent le luxembourgeois avec leurs proches, au travail ou à l'école. Et plus de la moitié considèrent cette langue comme leur langue principale. Mais Lucien Welter et les signataires de sa pétition veulent aller plus loin. «Toutes les lois doivent être traduites en luxembourgeois. Tous les sites web de l'État ainsi que les instruments de crise doivent l'être aussi», a-t-il soutenu.

«Les langues ne sont pas là pour fermer des portes»

Soutenu par le fils de Pierre Werner (l'ancien Premier ministre du CSV), Henri Werner, Joseph Schloesser a défendu sa vision des choses en rappelant que l'identité luxembourgeoise ne se limitait pas à la seule langue mais allait au-delà. Soulignant le risque de «repli identitaire» du Luxembourg, Henri Werner a rappelé que «les langues ne sont pas là pour fermer des portes, mais au contraire pour en ouvrir». Quant à la question du malaise de certains luxembourgophones vis-à-vis du français posée par Alex Bodry, Henri Werner a soutenu que «la langue française n'est pas une langue étrangère. Au même titre que l'allemand, elle fait partie du patrimoine luxembourgeois. Sans le français, le Luxembourg n'est pas le Luxembourg et ne serait sans doute pas indépendant».

En conclusion, le Premier ministre, Xavier Bettel, a renvoyé tout le monde au vestiaire en rappelant non seulement son attachement au multilinguisme «qui est une chance» mais que «le luxembourgeois fait partie de notre ADN et qu'il doit être promu de façon à ce que chacun sache que cette langue existe et se pratique quotidiennement».

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lulu le 16.01.2017 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sage décision, bravo ! Le trilinguisme du Luxembourg est depuis des siècles ainsi, pas besoin de changer quoi que ce soit.

  • Tajo le 16.01.2017 20:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive les langues ,que ce soit le Luxembourgeois,le français, l'allemand L'important c'est de communiquer ensemble et de se respecter

  • Murama le 16.01.2017 18:50 Report dénoncer ce commentaire

    En tant que linguiste et résidente luxembourgeoise, je suis pour la préservation du luxembourgeois. C'est pour cette raison que je l'apprends et que je fais l'effort de le parler au contact de Luxembourgeois. C'est une question de respect envers mes concitoyens et mon pays d'adoption. Cependant, étendre le luxembourgeois au domaine administratif, ce serait perdre une partie importante de l'identité culturelle du GDL avec un repli sur soi. Le multilinguisme fait du pays ce qu'il est aujourd'hui... Les étrangers devraient tout de même faire l'effort d'apprendre des notions de luxembourgeois...

Les derniers commentaires

  • MinFin le 17.01.2017 22:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attention au multilinguisme! Quand on voit une lettre d'un cabinet (MinFin) publiée avec au moins 8 fautes en anglais.... cela n'accrédite pas la valeur du multilinguisme luxembourgeois dont on vante tant les mérites. Il est déjà bien de maîtriser parfaitement une langue.

  • Topert le 17.01.2017 19:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @frechie l'intégration en France a échouée comme partout...selon mon avis c'est encore pire en France....faut ouvrir les yeux

  • belgoluxoconaltro le 17.01.2017 18:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    né en Belgique de père lux en 43, appris le lux et allemand à 9 ans chez mes grd parents dans un village ou seul le curé et l'instituteur comprenaient le français, appris l'anglais et le néerlandais en secondaire en Belgique (pas de place en internat au Lux), utilisé US, NL et italien au boulot , pensionné je me met à l'espagnol (ma fille habite Madrid) = hourras le multilinguisme

  • xxx le 17.01.2017 17:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo et merci Mr Bettel .

  • John le 17.01.2017 15:16 Report dénoncer ce commentaire

    En tant que fr, je n'aurai aucun problème pour prendre des cours réguliers pour au moins avoir quelques bases. Voire même reprendre l'allemand là où je l'avais laissé.. Cependant, avec le travail, la route, la cuisine, la famille, le ménage c'est mission impossible. Il faudrait obligatoirement aménager du temps libre sur mon temps et lieu de travail, pas d'autres solutions. Mais ce n'est pas une option chez tous les employeurs..