En 2016

19 juin 2017 12:55; Act: 19.06.2017 14:03 Print

Le nombre de voyageurs CFL n'a pas progressé

LUXEMBOURG - Comme en 2015, les CFL ont transporté 22,5 millions de voyageurs l'an dernier. Mais les résultats financiers du groupe sont plus que positifs.

storybild

Après dix ans de hausse continue, le nombre de voyageurs CFL n'a pas progressé en 2016. (photo: Editpress)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Après dix ans de hausse continue, le nombre de voyageurs CFL n'a pas progressé en 2016. 22,5 millions de passagers ont été transportés par les chemins de fer luxembourgeois, soit autant que l'année précédente. Un coup d'arrêt qui s'explique «par les grèves en France et en Belgique et les chantiers visant à étendre et moderniser le réseau», justifie Marc Wengler, directeur général du groupe CFL. Toutes les lignes ne connaissent pas la même dynamique. La ligne 90, entre la capitale et la France, attire toujours plus de voyageurs en passant la barre des 4 millions, tandis que la ligne 10 vers le Nord passe de 5,3 à 5 millions de passagers transportés en 2016.

Le taux de ponctualité a également reculé pour s'établir à 89,8%, sensiblement pour les mêmes raisons. Le nombre de réclamations est lui resté relativement stable avec 1 577 requêtes enregistrées contre 1 572 en 2015. Largement abordé au moment de l'accident ferroviaire de Dudelange en février dernier, le volet sécurité a été renforcé. Plus de la moitié des trains sont désormais équipés du système européen de contrôle des trains (ETCS), ont certifié les CFL.

13,5 millions d'euros de bénéfice

Si le nombre de voyageurs n'a pas progressé, les résultats financiers du groupe CFL sont au beau fixe. Le chiffre d'affaires s'établit ainsi à 913,5 millions d'euros grâce à une croissance de 9,7%, et le bénéfice net du groupe atteint 13,5 millions d'euros. Il était de 9,1 millions d'euros en 2015. De bons chiffres notamment dus au transport de marchandises qui continue à se développer. Le chiffre d'affaires de CFL cargo est ainsi passé de 5,5 millions d'euros en 2015 à 8,5 millions d'euros en 2016.

Côté investissement, le groupe CFL a dépensé plus de 305 millions d'euros en 2016 (+26,4 % par rapport à 2015). Parmi les projets phares, le funiculaire du Pfaffenthal, la construction d'un nouveau viaduc Pulvermühle ou encore la mise à double voie de la ligne entre Luxembourg et Sandweiler.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dudu le 19.06.2017 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ponctualité à 89,8% ? C'est une blague ? J'aimerai bien voir comment ils calculent ça ! Pour eux les retards ne doivent commencer qu'au-delà de 5 min et les lignes qui franchissent les frontières ne doivent pas être comptées parce que sinon je vois pas.

  • bilannégatif le 19.06.2017 15:13 Report dénoncer ce commentaire

    le nombre de voyageurs n'a pas progressé ... le nombre des retards oui ...

  • Frontalux le 19.06.2017 14:05 Report dénoncer ce commentaire

    On apprend donc que depuis l'accident la moitié des trains sont équipés du système européen ETCS ??? Bizarre d'apprendre ça sachant qu'au moment du triste accident on nous disait que le système était installé et opérationnel au GDL mais pas utilisé à cause des vilains français ??? Donc en fait les trains CFL n'étaient absolument pas équipés du système et c'était plus facile d'essayer de se dédouaner un peu en jetant la faute sur les autres...

Les derniers commentaires

  • fredemil le 20.06.2017 10:30 Report dénoncer ce commentaire

    Hier + 15 Minutes sur Metz-Luxembourg, aujourd'hui + 25 minutes. Mais comme ils caalculent comme la SNCF, on a toujours des chiffres mirobolants mais qui ne représentent absolument pas la réalité. Le chaos des horaires. Mais ce sont des focntionnaires.

  • Jean le 20.06.2017 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    L’Etat refuse les crédits pour installer des systèmes de sécurité et d’automatisation modernes et fiables. Ceci réduit la sécurité, la ponctualité et la cadence des trains.

  • Dudu le 20.06.2017 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    Les statistiques du retard sont biaisés par le fait que les CFL ne comptent comme retard que les trains ayant plus 5 minutes 59 secondes de retard (d'après le document officiel). Or les correspondances laissent un temps de battement de 6 minutes entre les trains... donc même un train officiellement pas en retard, vous fait louper votre correspondance (à moins qu'elle ne soit en retard elle aussi).

    • moimeme le 20.06.2017 09:14 Report dénoncer ce commentaire

      et biaisé aussi parce que ca prends en compte TOUS les trains, même ceux hors heures de pointe, quand peu de monde les utilise...

  • fabilux le 20.06.2017 08:22 Report dénoncer ce commentaire

    Pas étonnant avec tous les soucis qu'il y a . Accident, retard pour çi et ça !

  • Pierre le 20.06.2017 08:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d'accord, l'arrogance de certains contrôleurs quand on leur demandent un renseignement, on a limite l'impression de les déranger, alors que c'est leur métier.