Banque au Luxembourg

02 juillet 2018 13:11; Act: 02.07.2018 13:44 Print

Le rachat de la BIL par une holding chinoise acté

LUXEMBOURG - Les autorités de régulation ont donné leur accord à l'acquisition de 90% des parts du capital de la Banque internationale à Luxembourg, par Legend Holdings.

storybild

Luc Frieden reste le président du conseil d'administration de la BIL. (photo: Editpress/Hmontaigu)

Sur ce sujet

Le rachat de la Banque internationale à Luxembourg (BIL) par Legend Holdings, a été validé par les autorités de régulation, ont indiqué les parties prenantes de la transaction, ce lundi, dans un communiqué commun. Annoncée le 1er septembre dernier, l’acquisition des 89,936% des parts du fonds d’investissement qatarien Precision Capital au conglomérat chinois «a reçu tous les agréments réglementaires requis, y compris celui de la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) et de la Banque centrale européenne (BCE)». L’État luxembourgeois conserve sa participation à hauteur de 9,993%.

Une délégation de Legend Holdings menée par Liu Chuanzhi, président du conseil d’administration et Zhu Linan, président du comité de direction, est annoncée au Grand-Duché, du 10 au 12 juillet prochains. Une conférence de presse est d’ailleurs programmée à cette occasion, le mercredi 11 juillet. Considérée comme un «actif stratégique» par son nouveau propriétaire, la plus ancienne banque universelle du pays continuera à mettre en œuvre sa stratégie BIL2020, est-il précisé. Le communiqué réaffirme le maintien de la gouvernance actuelle, à savoir Luc Frieden, ancien ministre des Finances, en tant que président du conseil d’administration, et Hugues Delcourt comme président du comité de direction.

Legend Holdings, pour qui cette acquisition «représente un investissement stratégique à long terme», assure vouloir préserver la marque BIl et investir dans le développement de la banque, y compris dans son personnel. Le montant de la transaction, évoqué en septembre 2017, était de 1,5 milliard d'euros.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Deux poids deux mesures le 02.07.2018 13:41 Report dénoncer ce commentaire

    Luc Frieden brade à vil prix la BIL à Precision Capital (Qatar) en octobre 2012 pour EUR 656M,- En 5 ans elle rapporte aux qataris EUR 193,- de dividendes. En 2018 les même qataris vendent au chinois la même BIL pour EUR 1.500M. Régime des plus-values mère-fille : aucun impôt ne sera payé. Et c'est le même Luc Friden (certainement récompensé par les Qataris pour la vente à vil prix), promu par eux au poste de président du conseil d'administration qui vend au chinois... Personne n'est choqué ? En revanche tu roules à 60km côte d'Eich, les flics te traitent de délinquant et tu payes ton amende.

  • Peter le 02.07.2018 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    C'est incroyable, que dans l'Union européenne, des pays comme le Quatar ou la Chine puissent racheter des entreprises nationales! Je rappelle juste qu'il est impossible de créer une société au Quatar, à moins de s'associer avec un Qatari qui doit avoir la majorité des parts. Même chose en Chine où il est nécessaire de s'associer avec un local pour avoir accès à toutes les activités de l'économie. Il devrait y avoir un critère de réciprocité afin d'arrêter toutes ces mascarades! La liberté d'entreprendre chez nous pour les autres, mais pas chez les autres pour nous, c'est un peu facile!

  • Manon le 02.07.2018 13:23 Report dénoncer ce commentaire

    Quand la Chine s'éveillera... Alain Peyrefitte 1973. Nous y sommes.

Les derniers commentaires

  • Hd38 le 03.07.2018 13:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui et on revote pour les mêmes qui eux non pas de soucis de carrière fulgurante !

  • Hd38 le 03.07.2018 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Réfléchir la carrière de Frieden .... pas mal en quelques années !

  • pralin le 03.07.2018 13:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ainsi va le Luxembourg, l'argent règne

  • Citoyen 57 le 03.07.2018 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    A Tout fout le camp . Le Grand Est compte environ 2 115 000 emplois en 2017. Le Grand Est exporte pour 59,8 milliards d'euros de marchandises et biens divers et importe 55,1 milliards d'euros .Donc le solde est positif malgré des difficultés dans des départements un peu rural. Alors on ne va pas si mal que çà...et vos arguments sont ou?

    • Tristetriste le 03.07.2018 12:20 Report dénoncer ce commentaire

      oh oui c'est juste l'argent qui compte pour vous??

  • Expatlulu le 03.07.2018 09:00 Report dénoncer ce commentaire

    il y a pas un soucis d'éthique,mais pourquoi personne du gouvernement actuel ne se plaint-il pas ?

    • @Expatlulu le 03.07.2018 12:19 Report dénoncer ce commentaire

      bonne question!!!

    • GG57 le 03.07.2018 12:35 Report dénoncer ce commentaire

      pourquoi se plaindre? On vient d'injecter 1500M d'euros dans le pays! Le gouvernement et les "petites gens" ne voient pas les choses de la même manière!