Enseignement fondamental

19 janvier 2018 19:07; Act: 19.01.2018 20:21 Print

Le remplacement des enseignants fait débat

En cette période de grippe, le syndicat SEW-OGBL affirme qu'il n'y a pas assez d'agents pour remplacer les enseignants malades dans les écoles fondamentales. Le ministère dément.

storybild

Les élèves seraient-ils pénalisés par le manque de personnel? (photo: Editpress/Sdidier)

Sur ce sujet

En cette période de grippe, y'aurait-il un déficit d'agents pour remplacer les enseignants absents dans les écoles fondamentales publiques? C'est ce qu'a affirmé le syndicat SEW-OGBL (Syndikat Erzéiung a Wëssenschaft am OGBL) dans un communiqué ce vendredi. «Il n'y a presque plus de personnel de remplacement. Lorsqu'un enseignant tombe malade, les élèves doivent être pris en charge. [...] Parfois, il n'y a alors pas d'autre choix que de les accueillir dans une autre classe».

Le ministère de l'Education nationale conteste les affirmations du syndicat, rappelant au contraire que «le nombre de nouvelles autorisations de remplacement délivrées en 2017-2018 s’élève à 289 en début de ce 2e trimestre. Il dépasse de loin le nombre d’autorisations nouvelles (169) qui avaient été délivrées pour l’ensemble de l’année 2016-2017.»

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Frédéric Bastiat le 20.01.2018 03:19 Report dénoncer ce commentaire

    Privatisons l’école à 100% pour éviter ce genre de casse-tête !

  • ladeux le 20.01.2018 11:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    soucis identique au niveau du personnel éducatif

  • Lefrustré.com le 20.01.2018 15:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    test

Les derniers commentaires

  • Lefrustré.com le 20.01.2018 15:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    test

  • ladeux le 20.01.2018 11:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    soucis identique au niveau du personnel éducatif

  • petitevoix le 20.01.2018 08:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Désolé mais les profs sont des être humains ils peuvent tomber malade Les enfants restent à la maison ou soit à l école avec des personnes de remplacement qui peuvent assurer un peu les activités , car chargé déjà autres groupes vraiment ne sera une brillante solution

  • inem le 20.01.2018 06:50 Report dénoncer ce commentaire

    Y a qu'à supprimer la grippe ????

  • Frédéric Bastiat le 20.01.2018 03:19 Report dénoncer ce commentaire

    Privatisons l’école à 100% pour éviter ce genre de casse-tête !

    • Jules le 20.01.2018 08:44 Report dénoncer ce commentaire

      En quoi ça va éviter ce casse-tête? Au contraire, il y aura pas de remplaçants du tout dans ce cas.

    • blbla le 20.01.2018 12:45 Report dénoncer ce commentaire

      @Frédéric réfléchir avant d'écrire! En privatisant les écoles, quelques uns vont s'acheter les diplômes!