Satellite au Luxembourg

22 janvier 2018 15:07; Act: 22.01.2018 18:24 Print

Le satellite GovSat-​​1 est prêt à décoller

LUXEMBOURG - Le gouvernement et SES ont indiqué, ce lundi, que le satellite à utilités militaires et civiles, exploité conjointement, doit être mis en orbite d'ici la fin du mois.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le satellite GovSat-1 est arrivé en Floride, à la base de lancement de Cape Canaveral, d'où il doit être mis en orbite par une fusée Falcon 9 de SpaceX, d'ici la fin du mois, ont indiqué ce lundi le gouvernement et l'opérateur de satellites luxembourgeois SES, lors d'une conférence de presse. GovSat-1 est le premier satellite de GovSat, une société exploitée en coactionnariat par ces deux partenaires.

Multi-missions, le satellite a été construit par Orbital ATK et est conçu exclusivement pour l'usage des gouvernements et des institutions. Il servira par exemple à supporter des liaisons dans les domaines de la mobilité, pour des applications terrestres ou maritimes avec des communications vers des bateaux, vers des plateformes aéronautiques, ou pour la surveillance des frontières. «Il va apporter de la sécurité. L'intégrité des données transférées par GovSat-1 sera plus élevée, comparée à des services opérés par des satellites traditionnels ou commerciaux», explique Patrick Biewer, directeur général de GovSat.

Le budget consacré à cette opération atteint 225 millions d'euros. L'État et SES apportent chacun 50 millions d'euros, et un prêt de 125 millions d'euros a été contracté. Un investissement qui doit servir l'effort de défense demandé par l'OTAN. Les retombées économiques ont été estimées à un retour sur investissement de 12 à 14% entre 2018 et 2033, selon le ministre de l'Économie et de la Défense, Étienne Schneider (LSAP).

Patrick Biewer, directeur général de GovSat, au micro de L'essentiel Radio:

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • charles le 23.01.2018 02:37 Report dénoncer ce commentaire

    Manque plus qu'un sous-marin dans la Moselle...........

  • gigi57 le 23.01.2018 03:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    a quand un sous marin

  • Line le 22.01.2018 19:47 Report dénoncer ce commentaire

    Surveiller les frontières du Luxembourg avec un satellite??? Il me semble que quelques drones auraient été suffisant et avec beaucoup plus de détails. Du genre: "Tiens, Hugo la belette est de sortie aujourd'hui!"

Les derniers commentaires

  • gigi57 le 23.01.2018 03:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    a quand un sous marin

  • charles le 23.01.2018 02:37 Report dénoncer ce commentaire

    Manque plus qu'un sous-marin dans la Moselle...........

  • Line le 22.01.2018 19:47 Report dénoncer ce commentaire

    Surveiller les frontières du Luxembourg avec un satellite??? Il me semble que quelques drones auraient été suffisant et avec beaucoup plus de détails. Du genre: "Tiens, Hugo la belette est de sortie aujourd'hui!"

    • Marie2 le 23.01.2018 06:35 Report dénoncer ce commentaire

      Mdr Line,tu as entièrement raison ..:-)

    • Renaud le 23.01.2018 07:16 Report dénoncer ce commentaire

      Ils ne parlent pas de surveiller les frontières du Luxembourg! Ils parlent des frontières de l'EU entre autres... qui sont une vrai passoire!