Au Luxembourg

27 juillet 2018 14:04; Act: 27.07.2018 14:40 Print

Le télétravail séduit peu à peu les fonctionnaires

LUXEMBOURG - Une centaine d'employés de la fonction publique ont testé un projet-pilote sur le télétravail. Le bilan de l'opération a été présenté ce vendredi.

storybild

75% des collègues des télétravailleurs sondés se disent intéressés par la possibilité de faire du télétravail. (photo: DPA)

Sur ce sujet

Télétravailler pourrait devenir de plus en plus courant à l'avenir dans la fonction publique au Luxembourg. Depuis octobre 2017, une centaine d'employés, issus de onze entités différentes, participent à un projet-pilote pour tester le télétravail. Le but est «d'identifier les problèmes potentiels et de formuler, sur base des expériences faites, des recommandations au niveau législatif», explique le ministère de la Fonction publique.

Ce projet fait suite à une première tentative similaire, en 2007 et 2008, qui n'avait compté que 7 participants. L'intérêt pour le télétravail est désormais plus répandu. Selon le bilan présenté ce vendredi, d'autres entités ont marqué leur intérêt pour participer au projet. Quant à la centaine d'employés qui ont testé le télétravail, le bilan est aussi positif. L'évolution en termes de bien-être et de performance a été jugée très positive, à la fois par les employés et par leurs supérieurs hiérarchiques, qui ont notamment constaté une plus grande motivation.

Ces premiers mois de tests ont aussi permis au ministère de la Fonction publique d'identifier les freins au développement du télétravail: «Le cadre légal actuel n'est plus adapté aux besoins», explique le ministère. Le texte en vigueur exclut en effet du télétravail les chefs de service, les stagiaires et les frontaliers. Par ailleurs, il faut actuellement cinq années d'ancienneté pour pouvoir télétravailler. Le projet-pilote va être poursuivi au moins jusqu'à la fin de l'année.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • djodjodjo57 le 27.07.2018 15:22 Report dénoncer ce commentaire

    Le comble c'est que le télétravail a du mal à s'installer dans les métiers de... l'informatique.

  • Décken le 27.07.2018 15:29 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin!

  • le psy le 30.07.2018 11:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le télétravail pour les fonctionnaires... j’ai peur que le travail ne soit pas fait.... les demandes des citoyens non satisfaites.....

Les derniers commentaires

  • le psy le 30.07.2018 11:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le télétravail pour les fonctionnaires... j’ai peur que le travail ne soit pas fait.... les demandes des citoyens non satisfaites.....

  • français de luxe au lux. le 29.07.2018 15:22 Report dénoncer ce commentaire

    je suis bien content pour ma fille toute jeune instit diplomée....

    • Hein ?! le 29.07.2018 19:06 Report dénoncer ce commentaire

      Très content pour vous mais c'est quoi le lien avec le sujet, càd le télé-travail ?!?

    • français du luxe au lux le 29.07.2018 22:39 Report dénoncer ce commentaire

      Faut pas tout prendre au premier degré, hein!

  • Coeur dévastateur le 28.07.2018 13:19 Report dénoncer ce commentaire

    le télétravail ne se généralisera pas. L'Etat perd trop de taxes, chez vous, vous ne consommerez pas, vous ne dépensez pas de l'essence. Cela ne favorise pas la croissance économique

    • @Coeur dévastateur le 28.07.2018 19:18 Report dénoncer ce commentaire

      Vous confondez croissance économique et pollution non? On pourrait pourtant avec un sans l'autre!

    • Coeur dévastateur le 29.07.2018 18:13 Report dénoncer ce commentaire

      le gouvernement se moque de la pollution, sinon il n'aurait pas laissé la situation se dégrader à ce point en 20 ans. Plus il y en a et plus il pourra taxer.

  • El Gringo le 27.07.2018 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    En plus ils vont pouvoir travailler à la casa...et bien.

  • résident le 27.07.2018 15:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nos amis frontaliers seront de toute façons exclus (ou ils s'auto-excluront de par eux mêmes) car le Luxembourg peut changer le cadre legal autant qu'il veut mais leurs pays respectifs reclameront toujours des impôts en cas de travail au dela de la frontière (et, évidemment, il n'est pas question de payer plus d'impôts pour un frontalier qui n'a pas voulu mettre le prix pour un logement au GDL....) donc..je pense qu'ils peuvent continuer à en rever...