Vol à Luxembourg

27 mars 2018 07:00; Act: 27.03.2018 09:44 Print

Les auteurs du braquage jugés en France?

LUXEMBOURG - A priori, le procès des braqueurs de la bijouterie Goeres aura lieu en France, sauf si le parquet luxembourgeois demande leur extradition.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

La bijouterie Goeres, en plein cœur du centre de Luxembourg, a été le théâtre d'un violent braquage, le 20 mars dernier. Les auteurs ont été interceptés le lendemain matin à Villefranche-sur-Saône, en France, par les policiers lyonnais qui suivaient leurs agissements depuis deux mois. Placés sous les verrous, les auteurs attendent désormais d'être jugés, mais où?

«En fait, il existe deux options», précise Henri Eippers, porte-parole de l'administration judiciaire du Luxembourg. Ainsi, les auteurs du braquage de la bijouterie pourront, dans le cadre d'une première option, être jugés uniquement en France. «Dans ce cas, ils répondront des actes qu'ils ont commis sur le territoire français bien sûr, mais aussi au Grand-Duché».

Mesures de sécurité importantes

Un procès au Luxembourg constitue la seconde option. «Dans cette hypothèse, ils ne seraient bien évidemment jugés que pour le braquage au Luxembourg. Mais ils seraient de toute façon jugés en France pour les exactions qu'ils y ont commises», dit Henri Eippers.

Dans ce cas précis, le parquet luxembourgeois devra émettre un mandat d'arrêt européen en demandant leur extradition, «une procédure assez longue». De plus, un jugement au Luxembourg s'accompagnera aussi d'une logistique importante pour rapatrier les auteurs, mais aussi en termes de mesures de sécurité, le jour du procès notamment.

Contacté par L'essentiel, le ministère de la Justice précise que seul le parquet est habilité à décider. Dans l'immédiat, ce dernier ne s'est pas encore prononcé sur le sujet.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean le 27.03.2018 08:56 Report dénoncer ce commentaire

    Amis luxembourgeois, si vous continuez à etre doux envers cette racaille française, vous allez bien le regretter... Soyez dur et ferme, afin que ce pays reste toujours aussi acceuillant.

  • UnFrontalier le 27.03.2018 07:06 Report dénoncer ce commentaire

    Mais s'ils sont jugés au Luxembourg, ils auront une vraie peine, car en France, la justice est laxiste envers ce genre d'individus. Ne pas les juger au Luxembourg pourraient donner des envies à d'autres criminels, venir faire des exactions ici puis repartir dans un pays laxiste.

  • Bon sens le 27.03.2018 11:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que l’on cumule leurs peines ! Au moins ils ne feront plus de mal à personne pendant longtemps

Les derniers commentaires

  • Mimi le 28.10.2018 17:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Croyez-vous vraiment qu’ils soient Français hh?

  • bravo le 28.03.2018 10:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Être en prison au Luxembourg c’est comme être dans un hôtel, alors qu’en France les prisons sont de vraies prisons. Je suis pour qu’ils soient jugés en France.

  • roger le 27.03.2018 13:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu’ils soient jugés et emprisonnés en France, c’est les contribuables français qui paieront plutôt que les contribuables luxembourgeois :-) et puis par intuition je pense que les prisons françaises sont moins confortables

  • gigi57 le 27.03.2018 13:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    des racailles il commence en avoir au luxembourg

  • Ulydse le 27.03.2018 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @résident pasa 5 ans il on tire sur d policiers donc minimum 10ans