Au Luxembourg

20 mars 2017 07:00; Act: 20.03.2017 10:08 Print

Les cafés consomment peu les aides de l'État

LUXEMBOURG - En un an et demi, l’État n’a alloué que 74 000 euros d’aides à l’investissement aux cafés.

storybild

Les cafés avec le label Wëllkomm mettent en avant des produits régionaux et suivent des formations. (photo: L'essentiel)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Un coup de pouce financier pour aider les débits de boissons à augmenter leur attractivité et enrayer la chute du chiffre d’affaires, qui a atteint jusqu’à 20% ces dernières années dans le secteur, c’est ce que propose le ministère de l’Économie, depuis le lancement du label Wëllkomm en novembre 2015. En 2016, il a accordé des aides Wëllkomm à hauteur de 40 800 euros à neuf bars qui ont investi au total 260 000 euros, informe le ministère. Et jusqu’à présent, 34 000 euros à trois cafés pour un investissement total de 200 000 euros.

L’aide est accordée aux cafés (les cafés-restaurants tombent sous un autre régime d’aide) qui se mettent en conformité avec les exigences du label: mise en avant de produits régionaux, formation en hygiène et de qualité de service... Pendant trois ans, ils peuvent bénéficier d’un montant plafonné à 15 000 euros pour un investissement de 100 000 euros. «Le label doit nous permettre de compenser l’interdiction de fumer dans les bars et la hausse de la TVA, rappelle Alain Rix, président de l’Horesca (Fédération nationale des hôteliers, restaurateurs et cafetiers du Grand-Duché de Luxembourg). Nous en sommes très satisfaits. 64 établissements (NDLR: de tous types) sont à ce jour labellisés».

Quant à l’aide financière, «c’est une bonne mesure. Nous souhaiterions qu’elle soit prolongée d'au moins un an pour permettre à plus de cafetiers de réaliser qu’elle existe». Un vœu qui devrait être évoqué ce soir lors de l’assemblée générale.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • C moi le 20.03.2017 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    A 3euros la bouteille d'eau c'est sur pas besoin lol

  • tavernier le 20.03.2017 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    C'est tout à fait normal avec la lutte répressive actuelle, il faut reflechir pour ouvrir un établissement style café...! En outre, le prix des fonds de commerce n'arrêtent pas de s'effondrer et on arrive même à des fonds gratuits. Du jamais vu, ni entendu avant...! Alors améliorer un fonds et le rentabiliser sur 5 ans avec un bail de 3 ans. Non merci. Passez votre chemin ! Il n'y a plus rien à voir...!

Les derniers commentaires

  • C moi le 20.03.2017 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    A 3euros la bouteille d'eau c'est sur pas besoin lol

  • tavernier le 20.03.2017 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    C'est tout à fait normal avec la lutte répressive actuelle, il faut reflechir pour ouvrir un établissement style café...! En outre, le prix des fonds de commerce n'arrêtent pas de s'effondrer et on arrive même à des fonds gratuits. Du jamais vu, ni entendu avant...! Alors améliorer un fonds et le rentabiliser sur 5 ans avec un bail de 3 ans. Non merci. Passez votre chemin ! Il n'y a plus rien à voir...!