Énergie au Luxembourg

09 février 2018 07:00; Act: 09.02.2018 11:46 Print

Les compteurs intelligents peinent à convaincre

LUXEMBOURG - Les «smart meters» sont toujours en phase d'installation dans le pays. Mais les atouts qu'ils offrent tardent à se révéler.

storybild

200 000 compteurs intelligents restent à installer dans le pays (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet

Lancée en 2016, la phase de déploiement des compteurs intelligents se poursuit. Près de 100 000 compteurs électriques ont été remplacés. 200 000 doivent l'être d'ici à 2019. Concernant les compteurs de gaz, entre 15 000 et 20 000 sont en place.

«L'installation de ces derniers s'étalera jusque fin 2020 en raison d'un léger retard», explique Paul Hoffmann, directeur de Luxmetering, le groupement d’intérêt économique qui réunit les sept gestionnaires des réseaux. Censés fournir une mesure très précise de la consommation d'électricité, et à terme faire baisser la facture, ces «smart meters» n'offrent pas encore tous les bénéfices attendus. «C'est une phase de rodage. Il n'existe que très peu de produits qui permettent d'exploiter les données du compteur. Mais cela s'améliorera cette année avec de nouvelles applications développées par les fournisseurs», explique le directeur.

Le coût de ces nouveaux compteurs est en revanche bien réel pour les clients. C'est d'ailleurs l'un des arguments avancés par la Cour des comptes française, qui vient d'épingler le nouveau système. Paul Hoffmann reconnaît «une légère incidence de l'ordre de 50 centimes par mois sur le coût de location. Un fournisseur facture entre 5 et 6 euros le prêt du matériel». Autre critique évoquée, les risques pour la santé liés aux ondes émises: «Les "smart meters" respectent toutes les normes. Ils ne sont pas plus dangereux qu'une cafetière», conclut-il.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • FMST le 09.02.2018 07:11 Report dénoncer ce commentaire

    C'est qu'ils ne le sont pas.Simple. A force de tout vouloir tout contrôler, tout maîtriser, tout savoir, même les choses inutiles, réseaux sociaux et autres presses à sensation, on passe à côté de la vraie vie

  • Ivan le 09.02.2018 07:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oblige a changer le compteur électrique pour pouvoir installer le compteur du gaz.... et maintenant? Pour le gaz on paye un forfais sans savoir combien de mc on a consommé.... arnaque ?

  • benji le 09.02.2018 07:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On disait aussi que l amiante n était pas dangereux , la preuve ça a été interdit .

Les derniers commentaires

  • GInko le 10.02.2018 00:03 Report dénoncer ce commentaire

    Installer un brouilleur, ça coute 15 euro. Chez soit on fait ce qu'on veut

  • Anonyme le 09.02.2018 20:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De toute manière google va venir nous observer H24 donc rien ne sert de lutter...et cette société pourra faire un contrat juteux AVEC Google pour avoir les stats...ne soyez pas naïfs

  • Vie privée le 09.02.2018 20:20 Report dénoncer ce commentaire

    Vous me faites marrer tous ceux qui ont peur pour leur vie privée avec les compteurs intelligents... vous n'avez sûrement pas de smartphone et vous maîtrisez parfaitement votre usage d'Internet...

  • Happy Connected World le 09.02.2018 18:46 Report dénoncer ce commentaire

    si si ! ils ont convaincu tous les industriels qui vont vouloir nous fourger tous les objets qu'ils veulent vendre et dont on a pas besoin. On saura par exemple combien de temps vous passez dans les chiottes, de combien de PQ vous avez besoin. Combien de temps vous passez dans les autres pièces , à quelle heure vous vous couchez, vous vous reveillez, combien vous êtes à la maison etc... On pourra correler toutes ces variables pour bien vous profiler. L'état aura aussi un gain car il saura faire la différence entre les vrais résidents des faux sans avoir à envoyer des agents sur place etc...

  • Droll le 09.02.2018 18:24 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas comment un tel truc peut être intelligent!

    • FMST le 09.02.2018 20:12 Report dénoncer ce commentaire

      Là vous dites une vérité vraie. Suis d'accord avec vous.

    • Gonzo le 09.02.2018 20:23 Report dénoncer ce commentaire

      Vous êtes peut-être moins intelligent que lui ?