Au Luxembourg

01 juillet 2016 09:00; Act: 01.07.2016 10:54 Print

Les déchets radioactifs du pays partent en Belgique

LUXEMBOURG - Depuis 1995, tous les déchets radioactifs du pays issus des paratonnerres, des détecteurs de fumées... partent en Belgique.

storybild

Les détecteurs de fumée des années 90 contiennent de l'américium. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Lundi, les gouvernements belges et luxembourgeois signeront un accord relatif à la gestion et au stockage définitif de déchets radioactifs du Grand-Duché de Luxembourg sur le territoire du Royaume de Belgique. «Cet accord va formaliser des relations que nous avions avec la Belgique depuis 1995. Mais, depuis 2011, les normes européennes ont changé et nous avions stoppé les envois dès 2009. Nous allons pouvoir reprendre les acheminements vers la Belgique», explique Patrick Majerus, directeur de la division de la radioprotection du ministère de la Santé.

Le choix de la Belgique n'est pas un hasard. « Le pays a des procédés de conditionnement que nous n'avons pas. Et compte tenu des faibles quantités que nous stockons, investir dans des infrastructures spécifiques serait irréaliste». Les chiffres d'expédition en attestent. Entre 1995 et 2010, seul 0,5 m3 a été acheminé vers la Belgique. Actuellement, les déchets sont stockés dans une salle du Centre hospitalier où l'on peut entrer sans aucune protection, tant la teneur en radioactivité est infinitésimale.

L'essentiel des déchets provient de produits de consommation, tels que les paratonnerres au radium (des années 70), les détecteurs de fumées (années 90). À cela s'ajoutent des déchets venant du milieu médical que l'on retrouve notamment en radiothérapie. Il y a aussi des sources radioactives issues de l'industrie qui n'ont pu être reprises par les fournisseurs et qui sont conservées au sein même des entreprises. «Aujourd'hui, nous avons en stock huit paratonnerres et un millier de détecteurs de fumée prêts à partir en Belgique».

(Gaël Padiou)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Roxio le 01.07.2016 11:52 Report dénoncer ce commentaire

    Des déchets radioactifs dans les détecteurs de fumées qu'on met chez soi ?

Les derniers commentaires

  • Roxio le 01.07.2016 11:52 Report dénoncer ce commentaire

    Des déchets radioactifs dans les détecteurs de fumées qu'on met chez soi ?

    • Emile le 01.07.2016 11:59 Report dénoncer ce commentaire

      Seulement dans les vieux, ceux des années 90, qu'il faudrait mieux de toute façon remplacer car leur fonctionnement n'est probablement plus garanti.

    • Roxio le 01.07.2016 12:12 Report dénoncer ce commentaire

      Merci pour cette précision. Je ne savais pas.

    • vindulux le 01.07.2016 15:38 Report dénoncer ce commentaire

      Nos plastiques, nos déchets plastiques, tous les sacs plastiques que nous jettons dans la nature sont aussi dangereux pour notre santé que les déchets radioactifs