Pilotes gênés

11 août 2017 14:06; Act: 11.08.2017 14:21 Print

Les lasers, «un vrai danger pour les pilotes»

LUXEMBOURG – L’affaire du laser qui a gêné un pilote Luxair a fait réagir les spécialistes de l’aviation et les autorités. Ces engins ne sont pas autorisés à la vente au public.

storybild

Luxair a confirmé que l'un de ses appareils avait été perturbé par un laser mercredi soir. (photo: Editpress/Jean-Claude Ernst)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

En plus des dangers inhérents à la navigation aérienne, les pilotes doivent parfois faire attention aux pointeurs lasers utilisés par des personnes au sol, comme mercredi soir avec un avion de Luxair. «Ce sont des personnes stupides qui font cela, cela arrive de temps en temps», explique Dirk Becker, secrétaire exécutif de l'Association luxembourgeoise des pilotes de ligne (ALPL), joint par L’essentiel après l’incident. «Elles ne se rendent pas toujours compte de la puissance de leurs appareils».

Dirk Becker insiste sur les dangers de ce genre de comportement. «Cela gêne considérablement le pilote, qui peut subir l’aveuglement pendant plusieurs minutes, explique-t-il. Si le laser est puissant, le pilote peut subir des dommages oculaires suffisants pour l’empêcher définitivement de reprendre les commandes d’un avion». Les lasers sont «particulièrement dangereux au décollage et à l’atterrissage», lorsque les pilotes doivent réaliser des manœuvres délicates. «C’est d’ailleurs à ces moments qu’ils subissent le plus les pointeurs lasers».

Des produits frauduleux en vente

Lorsque ce genre d’incident se produit, les pilotes «ne peuvent pas faire grand-chose de plus que de détourner le regard et espérer ne pas être trop perturbés», reprend le membre de l’ALPL. À la descente de l’appareil, ils doivent prévenir les autorités aériennes, qui peuvent communiquer à la police le lieu et le moment précis où le laser a été pointé.

La vente des lasers est pourtant très réglementée au Luxembourg. Ces engins sont classés en quatre catégories en fonction de leur puissance: «ceux de rang 1 et 2 peuvent être vendus au public, les 3 et 4 seulement aux professionnels, explique Luis Da Silva Arêde, chef adjoint du département surveillance des marchés à l’ILNAS (Institut luxembourgeois de la normalisation, de l'accréditation, de la sécurité et qualité des produits et services). L’usage professionnel des lasers concerne par exemple les spectacles de lumières, les hôpitaux ou les usines qui les emploient en découpes de matériaux résistants.

Si les produits sont correctement étiquetés dans le commerce traditionnel, «de nombreuses objets frauduleux sont vendus dans les foires», selon Luis Da Silva Arêde. Les lasers sont régulièrement étiquetés en catégorie 1 ou 2 alors qu’ils devraient être au moins en 3, donc interdits à la vente libre. Le même défi se pose pour ceux achetés à l’étranger via Internet. Des contrôles ont lieu avec les douanes: «le Luxembourg contrôle davantage que d’autres pays, mais ce n’est pas possible de tout voir!». Les lasers les plus puissants «peuvent pointer à plusieurs kilomètres», largement suffisant pour perturber un pilote. Ceux qui vendent ces objets interdits risquent jusqu’à 10 000 euros d’amende.

(jb/jd/jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bigbill le 11.08.2017 18:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si la police attrapait l'un ou l'autre de ces irresponsables, il faudrait que la justice les condamne à de la prison ferme et que la sanction soit effectivement exécutée. Cela en ferait réfléchir plus d'un !

  • BEA NTSB le 11.08.2017 14:47 Report dénoncer ce commentaire

    Juste pour ceux qui minimisent l'impact de ces "jeux" dangereux et qui n'ont jamais été dans une cabine de pilotage. La nuit en approche, il fait assez sombre dans la cabine de pilotage et pas besoin de faire un dessin que dehors on est devant un "volume" noir (les lumières urbaines n'offrant que très peu de luminosité). Les lasers ont une lumière condensée assez puissante pour vraiment éblouir un pilote concentré (qui est plongé dans le "noir") en phase d'approche et ce même à quelques centaines de mètres d'altitude. C'est donc vraiment dangereux, n'en déplaise aux haters.

  • Justme le 11.08.2017 15:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    250 000€ d amende et le problème est réglé... tu vas en choppé un ou deux et les autres vont se calmer ... s'ils sont mineurs les parents paient et c est tout....

Les derniers commentaires

  • regler le 13.08.2017 19:05 Report dénoncer ce commentaire

    création d'un film a mettre sur les fenetres pour eviter ses reflets

  • RamBo le 13.08.2017 12:34 Report dénoncer ce commentaire

    Finalement, nous pouvons résumer que nous fabriquons des outils par lesquels nous pouvons nous nuire mutuellement. L'homme l'espèce la plus intelligente sur terre ?

  • heng le 12.08.2017 15:43 Report dénoncer ce commentaire

    il faudra un détecteur de laser et qui fait une photo de l'endroit d'ou il vient. et des lunettes du style soudure pour le pilote qui se noirci des qu'il y a un laser

  • James le 12.08.2017 14:04 Report dénoncer ce commentaire

    Ils peuvent interdire autant qu'ils le veulent, assembler un laser de 1W ou 2W est un jeu d'enfant. Ce que j'aurais bien aimé comprendre par contre c'est comment ça peut devenir dangereux pour une personne se trouvant à des centaines de mètres et derrière le hublot de son avion. A moins de disposer de matériel militaire, la divergence lumineuse aboutira très vite à une puissance de 50nW/cm², voir moins... donc à peine perceptible.

    • @James: Quelques chiffres le 12.08.2017 15:08 Report dénoncer ce commentaire

      J'ai régardé sur un site qui élabore ce problème: Un laser de seulement 500mW (1/2W) : Jusqu'à 160m: Brulure irréparable de la rétine. Jusqu'à 800m: Aveuglement et dommage de la rétine possible équivalent à une ampoule de 100W pointée devant le nez. Jusqu'à 3.6km: Eblouissement car plus clair que tout éclairage dans une ville. Pour info: Un laser de 2W, vous brulez du papier en moins de 5 secondes.

  • Marc K le 12.08.2017 13:14 Report dénoncer ce commentaire

    Si c'est interdit a la vente , alors sa doit être dans toute l'Europe et si une personne en vend sous le manteau comme on dit alors d'office 1 an de prison ferme et 300000euros d'amendes et cela doit être voté par la chambre des députés et BASTA