Justice au Luxembourg

10 janvier 2018 18:59; Act: 11.01.2018 11:56 Print

Les radars routiers font déborder les tribunaux

LUXEMBOURG – Les radars ont beaucoup flashé depuis leur mise en service. Assez pour engorger les tribunaux, a expliqué Martine Solovieff, procureur générale d’État.

storybild

Au total, 83% des contraventions dressées ont été payées. (photo: Editpress/Didier Sylvestre)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Les tribunaux luxembourgeois croulent sous les procès verbaux impayés concernant les excès de vitesse captés par les radars automatiques. Selon les chiffres fournis mercredi par la procureur générale d’État, Martine Solovieff, lors des vœux du Nouvel An de l'Administration judiciaire, 33 445 procédures de ce type sont actuellement ouvertes. «Un chiffre trop important pour permettre un recouvrement rapide et efficace. Le risque étant un sentiment d'impunité pour les mauvais payeurs».

La faute à une procédure trop lourde qui doit bientôt être réformée, selon elle. «Cela sera plus ou moins calqué sur le modèle français. Le montant à payer en cas d'infraction sera ainsi doublé si la personne ne paie pas dans les 45 jours. Et la procédure judiciaire accélérée en cas d'impayé par la suite», précise-t-elle. Un projet de loi vient d'être déposé. Depuis la mise en service des radars, 494 736 avertissements taxés ont été dressés. 83% d'entre eux ont été payés.

L'année 2018 sera chargée sur le plan législatif avec plusieurs textes qui concernent directement la justice. Réforme du divorce, loi sur le changement de sexe,...: le ministre de la Justice Félix Braz (Déi Gréng) a passé en revu les différents projets, en s'attardant également sur la loi antiterroriste. Un texte très attendu par l'autorité judiciaire, comme l'explique Martine Solovieff: «Le temps presse, car nous manquons actuellement de moyens. Des enquêtes sont ouvertes au Luxembourg, et des demandes nous proviennent des pays voisins». Le nouvel arsenal législatif doit notamment permettre de favoriser les écoutes et de capter les données informatiques.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Titeuf le 10.01.2018 20:00 Report dénoncer ce commentaire

    Pourtant le nombre d'accidents n'a pas diminué. À défaut de remplir leur-soit disant objectif premier, nous pouvons tout de même admettre qu'ils ont au moins servi à occuper les tribunaux avec des dépassements légers, tout en renflouant les caisses.

  • MarcC le 10.01.2018 20:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les radars sont des tiroirs à caisse de l’état

  • benvoyons le 10.01.2018 20:32 Report dénoncer ce commentaire

    Comme si la France avait de bonnes idées..... C'est tellement plus simple de flasher à tout va plutôt que de s'attaquer aux vrais causes des accidents c'est à dire les comportements.... Cette excuse de sécurité routière pour gagner encore plus d'argent est lamentable. Puisque vous voulez faire comme la France, consulter les statistiques officiels pour vous rendre compte que la vitesse n'est pas la principal cause d'accident...

Les derniers commentaires

  • Paolo le 11.01.2018 18:14 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ne par confisquer la voiture des « impayés » ? Cela les fera réfléchir

  • gege57 le 11.01.2018 16:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il y a surtout moins de mort non pas grave aux radars mais a l avance technologique des voitures .plus sur plus robuste .Je voudrais bien savoir combien maintenant il y a d accidenté grave .certes ils ne sont pas mort mais dans un mauvais état.

  • gege57 le 11.01.2018 16:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous voulez supprimer a tous jamais les excès de vitesse c est tout simple et facile . vous equipez les voitures de chronotactygraphe comme les bus camions et d un gps .de la vous aurez toutes les informations sur la conduite du chauffeur .vitesse et limitation vous pouvez revenir jusqu a 28 jours .pour toute infraction vous verbaliser .Ça en calmera plus d un croyez moi .si vous roulez sans carte retrait de permis . plus besoin de radar

  • Mort de rire le 11.01.2018 15:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rambo est de retour attention à la vitesse

  • moien le 11.01.2018 15:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    49 euros pour avoir roulé à 71 km/H au lieu de 70 .... franchement ..... a côté de celà, tous les matins je pend le risque de me faire écraser en passant sur un passage piétons. les gens se maquillent en roulant, ils fument, ils téléphone .... et là ...personne ne les verbalisent .... pfffffff