Banques et assurances

30 avril 2018 12:10; Act: 30.04.2018 19:40 Print

«Les salariés sont souvent mal protégés»

LUXEMBOURG – Le syndicat Aleba a dressé lundi les grands défis qui l'attendent, avec la négociation des conventions collectives comme priorité.

storybild

Les responsables de l'Aleba (Jim Schneider, Roberto Scolati, Safouane Jaouid et Alessandra Giuliano) ont fait part de leurs griefs. (photo: Editpress/François Aussems)

op Däitsch
Sur ce sujet

À la veille du 1er mai, l'Aleba a tenu à rappeler quelles étaient ses défis pour les prochains mois. «Nous tenons à rester le premier syndicat du secteur bancaire et des assurances», a notamment affirmé son président Roberto Scolati, un an avant les élections sociales. Il a également tenu à rappeler que les conventions collectives «n'étaient souvent pas respectées. Du coup, les salariés sont mal protégés».

«Travailler huit heures par jour en banque, c'est bien souvent en rêve», poursuit-il. Actuellement, quatre nouvelles conventions sont en négociations: chez POST, chez Six Payment, dans les banques et dans les assurances. Ce dernier secteur «comprend 5000 salariés dont seulement la moitié sont couverts par une convention, rappelle Jim Schneider, vice-président de l'Aleba. Pourtant, les bénéfices sont en hausse de 18% par an et chaque salarié génère 300000 euros de richesse chaque année».

Globalement, le syndicat «veut accompagner les changements du secteur», à commencer par la digitalisation, explique Alessandra Giuliano, responsable coordination. «Il faut alerter les salariés sur les changements, afin qu'ils débouchent sur des réformes gagnant-gagnant». Elle a aussi voulu rappeler que la place financière «reste blessée après les années de crise».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ange le 30.04.2018 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    Les Cie d'assurances ont pour habitude de nommer les employés "cadre" afin de les sortir de la convention collective. Elles n'ont donc plus l'obligation de payer les heures supplémentaires et surtout licencier le personnel beaucoup plus facilement ces pratiques devraient être interdites et condamnables

  • Baron Rouge le 30.04.2018 18:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les politiques blablatent mais rien d’autre .... que des lâches !

  • Baron Rouge le 30.04.2018 18:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez travailler à Auchan Luxembourg vous serez filmés enregistrés espionnés à votre insu dans des endroits clos non accessibles au public les autorités composées de gens lâches et médiocres resterons laxistes seul leur séant compte ... employé protégé mon Luc !

Les derniers commentaires

  • Electroman le 01.05.2018 06:35 Report dénoncer ce commentaire

    Quand je pense que dans les années 90/2000 l'employé de banque était jalousé pour son statut et son salaire, ils sont tombés bien bas. Faut-il sen rejouir, non. Dun autre coté cela donne un peu de valeur aux métiers de l'artisanat. Je suis electricien et très heureux a l'air libre!

  • Gnida le 30.04.2018 21:06 Report dénoncer ce commentaire

    Disent-ils après avoir reçu leur x4 en leasing... Quelqu’un rêve encore de l’ALEBA?

    • le lion le 01.05.2018 11:09 Report dénoncer ce commentaire

      il y a aussi des pauvres dans le secteur bancaire....

  • Baron Rouge le 30.04.2018 18:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez travailler à Auchan Luxembourg vous serez filmés enregistrés espionnés à votre insu dans des endroits clos non accessibles au public les autorités composées de gens lâches et médiocres resterons laxistes seul leur séant compte ... employé protégé mon Luc !

    • Sagga le 01.05.2018 17:07 Report dénoncer ce commentaire

      oui mais on ne veut pas travailler aux champs :) je plaisante... Ouais c'est sûr, les employés sont fliqués..

  • Baron Rouge le 30.04.2018 18:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les politiques blablatent mais rien d’autre .... que des lâches !

  • Lenoy le 30.04.2018 18:17 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de soucis ! Vous pouvez dormir tranquille, braves gens ! Les banques & assurances sont là pour voler un maximum d'argent aux citoyens. Pour que cela cesse, il faudrait - peu-être - une guerre ?

    • Christian Lat le 30.04.2018 18:50 Report dénoncer ce commentaire

      Quel est le lien avec le reportage ?????