Étudiants au Luxembourg

05 mars 2018 16:49; Act: 05.03.2018 18:44 Print

Les stages volontaires seront rémunérés

LUXEMBOURG – Le ministre du Travail, Nicolas Schmit, a présenté lundi le projet de loi qui encadrera les stages réalisés par les étudiants en entreprise

storybild

Nicolas Schmit veut une loi qui encadre les stages, tout en évitant les abus. (photo: Editpress/Jean-Claude Ernst)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Les étudiants y verront bientôt plus clair quant à leurs droits et rétributions en période de stage. L'introduction d'un cadre légal pour les stages étudiants permettra en effet de sortir d'un flou qui perdure depuis plusieurs années, alors même «que les stages sont devenus de plus en plus importants pour les jeunes en formation», dixit le ministre du Travail, Nicolas Schmit (LSAP), qui espère un vote du texte à la Chambre des députés, fin mai ou début juin.

Le projet de loi fait la distinction entre stages conventionnés et stages volontaires. Les premiers font partie intégrante du cursus universitaire. Rien n'obligera donc l'entreprise à rémunérer le stagiaire, sauf si l'établissement d'enseignement supérieur le prévoit. Une bonne chose pour l'ACEL (Association des cercles d'étudiants luxembourgeois), qui ne souhaite pas que la rémunération devienne «une entrave à la recherche de stage».

Des garde-fous

Pour les stages volontaires en revanche, la nouvelle loi prévoit un barème relativement précis au niveau des rétributions. Il s'agit là de stages servant à acquérir une expérience professionnelle. Si la rémunération n'est pas obligatoire en dessous d'un mois, l'employeur devra payer au moins un tiers du salaire minium à l'étudiant si le stage dure entre deux et trois mois (actuellement 666,20 euros par mois). De trois à six mois, cela montera à la moitié du salaire minium (999,30 euros). À noter qu'un stagiaire ne pourra pas travailler plus de six mois auprès du même employeur. La durée totale de tous les stages pratiques ne peut dépasser douze mois sur une période référence de 24 mois. Seront éligibles, les étudiants et ceux qui ont terminé leur cursus depuis un an maximum.

«Des contrôles seront effectués pour s'assurer que le stage ne devienne pas du travail caché. Dans le même temps, le niveau d’indemnisation ne pouvait pas être trop haut, au risque de décourager les entreprises à embaucher des stagiaires», explique Nicolas Schmit. D'autres garde-fous seront mis en place. Ainsi, le nombre total de stages pratiques en cours ne pourra pas dépasser 10% des effectifs dans une entreprise. Les stagiaires bénéficieront également de toutes les dispositions du code du travail en matière de temps de travail, de repos ou encore de congés et de jours fériés.

La réaction de Nicolas Schmit

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • perplexe le 05.03.2018 18:07 Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de mesures pour les jeunes c'est très bien. Aider aussi les moins jeunes (45-50 ans) à se réinsérer serait excellent

  • hastalavista le 06.03.2018 10:40 Report dénoncer ce commentaire

    Lors de mes études de management j'ai effectué des stages conventionnés en France et à l'étranger afin de faire valider mes diplômes, et ''volontaires'' (une mission tout un été, faisant suite à 2 stages conventionnés dans la même entreprise); j'ai été rémunérée et de même ai acquis des droits à la retraite. En effet, c'étaient de vraies fonctions supplétives. C'était à l'époque, mais les temps ont changé. Bon courage aux stagiaires d'aujourd'hui.

  • SoyezHeureuxauLux le 06.03.2018 12:00 Report dénoncer ce commentaire

    Excellente nouvelle. Une amie avait fait un stage non rémunéré dans un fond d'investissements. Une aberration.

Les derniers commentaires

  • SoyezHeureuxauLux le 06.03.2018 12:00 Report dénoncer ce commentaire

    Excellente nouvelle. Une amie avait fait un stage non rémunéré dans un fond d'investissements. Une aberration.

  • hastalavista le 06.03.2018 10:40 Report dénoncer ce commentaire

    Lors de mes études de management j'ai effectué des stages conventionnés en France et à l'étranger afin de faire valider mes diplômes, et ''volontaires'' (une mission tout un été, faisant suite à 2 stages conventionnés dans la même entreprise); j'ai été rémunérée et de même ai acquis des droits à la retraite. En effet, c'étaient de vraies fonctions supplétives. C'était à l'époque, mais les temps ont changé. Bon courage aux stagiaires d'aujourd'hui.

  • Unicorn le 06.03.2018 09:19 Report dénoncer ce commentaire

    avec le nombre d'étudiants qu'il y a, les stages sont un cadeau pour les entreprises, 666€(!) par mois c'est vraiment provoquer le diable. A propos, les stages dans les études d'avocat restent-ils gratuits? Enfin, réponse de 10aines de patrons à un jeune qui a fait le maximum de stage : ' On doit refuser votre candidature, vous n'avez aucune expérience professionnelle' Bravo, le ministre socialiste!

  • johny le 06.03.2018 08:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vraiment rien compris Kika, je n'ai pas parlé de rémunération. J'ai dit que l'Etat ne les prend pas, alors que selon le programme scolaire ces stages sont obligatoires.

  • mistral le 06.03.2018 07:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C ‘est super !