1er mai au Luxembourg

01 mai 2018 16:23; Act: 02.05.2018 10:23 Print

Les syndicats ont célébré la fête du travail

LUXEMBOURG - L'OGBL à l'Abbaye de Neumünster et le LCGB à Remich ont réuni leurs troupes à l'occasion de la fête du travail.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

La traditionnelle Fête du travail et des cultures qu'organise le 1er mai l'OGBL, syndicat le plus important du pays, a rassemblé entre 3 000 et 4 000 visiteurs, à l'Abbaye de Neumünster. «Pour ce jour chômé, les gens veulent faire une pause en famille, alors on a supprimé le traditionnel cortège et le discours pour proposer plutôt une journée conviviale et festive, où les gens se retrouvent pour discuter et assister à des événements culturels», explique Danièle Nieles, directrice de l'organisation générale de l'OGBL.

Pour organiser cette journée, l'OGBL s'est associée depuis les débuts à l'abbaye, à l'ASTI (Association de soutien aux travailleurs immigrés) et l'ASTM, qui œuvre en faveur des pays du tiers-monde. Les quatre partenaires ont voulu une programmation diversifiée, s'adressant à tous les publics, notamment aux enfants.

Expositions d'artistes immigrés travaillant au Luxembourg, ateliers encadrés par des artistes et artisans, projections... et bien entendu de nombreux stands de restauration étaient proposés aux visiteurs toute la journée. Romain est venu avec sa compagne, pour rencontrer des amis. Ce travailleur syndiqué depuis vingt ans estime que «sans les syndicats, le patronat ferait n'importe quoi. Ils permettent de maintenir les acquis, même s'ils ont moins de poids que par le passé».

Le LCGB sur la route des Vins

Du côté du LCGB, ce sont plus de 200 militants qui étaient réunis sous le chapiteau installé route du Vin à Remich, dès 10h30. Le président du syndicat, Patrick Dury, a d'abord alerté de la montée du populisme en Europe avant de rappeler, au niveau national, le chemin parcouru et le travail qu'il reste à faire en vue des élections sociales en mars 2019».

Dans l'assemblée, Mathis, 19 ans, membre de la LCGJ, la structure jeune du LCGB, explique que «ce jour de fête du travail est important. Il symbolise un certain patrimoine. Je me suis engagé il y a trois ans et comme d'autres jeunes ici, je souhaite le changement, en apportant ma pierre à l'édifice». Avant de «reprendre la lutte pour les acquis sociaux», Mohamed, 40 ans, de Niederkorn, est venu «retrouver ses collègues autour d'un verre». «C'est avant tout une fête familiale», souligne Christophe, 43 ans, de Villerupt. Tous sont venus profiter des concerts prévus durant la journée.

L'OGBL à l'Abbaye de Neumünster et le LCGB à Remich ont réuni leurs troupes à l'occasion de la fête du travail. Le reportage de L'essentiel Radio:

(ee/pf/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Agent 212 le 02.05.2018 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut inventer la fête de la greve...le 1er juin ca ira?

  • Helmutheimat le 02.05.2018 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    Il est bien dommage en effet que les cotisations ne servent plus à défendre les salariés mais permettent à certains membres de ces mêmes syndicats de se verser de bons salaires et travailler dans de belles infrastructures quand d'autres se cassent le dos sur des chantiers de M....

  • Unicorn le 02.05.2018 10:30 Report dénoncer ce commentaire

    Et quand on parle de la montée du populisme, Mr. Dury, n'est-ce pas une manière sournoise d'interdire la liberté d'expression, quand on critique la soutraitance, le détachement de la main d'oeuvre qui permet aux sociétés d'engager du personnel à bas salaires de pays ayant un niveau économique très en dessous de celui du Luxembourg, ce qui rend très précaire la situation professionnelle des Luxembourgeois dans les entreprises de métiers

Les derniers commentaires

  • Karin le 02.05.2018 16:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien obligé pour avoir la CMCM!

  • dieux le 02.05.2018 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne fêtes au meilleurs en tout: moi même je vous souhaites que du bonheur.

  • N@t_33 le 02.05.2018 12:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la fête des travailleurs pfff et soyez curieux , cherchez la raison.

  • Agent 212 le 02.05.2018 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut inventer la fête de la greve...le 1er juin ca ira?

  • Helmutheimat le 02.05.2018 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    Il est bien dommage en effet que les cotisations ne servent plus à défendre les salariés mais permettent à certains membres de ces mêmes syndicats de se verser de bons salaires et travailler dans de belles infrastructures quand d'autres se cassent le dos sur des chantiers de M....