Usage permanent

04 mai 2018 06:52; Act: 04.05.2018 10:20 Print

Les téléphones peuvent nous rendre dépendants

LUXEMBOURG – Les smartphones font tellement partie du quotidien que certains n’arrivent plus à s’en passer, nous explique un spécialiste des dépendances.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

S'ils semblent bien pratiques au quotidien, les téléphones portables ont aussi leurs mauvais côtés. À force de déclencher des sonneries et des alertes, ils peuvent énerver et créer une forme de dépendance pour les usagers. Si 72% des usagers estiment être capables de s'en passer pendant 48 heures, d’après une étude de TNS-Ilres, cela semble loin d'être évident tant l’objet est devenu incontournable: la durée moyenne d’utilisation pour les jeunes est évaluée à au moins 35 heures par semaine.

«Tous les comportements qui font plaisir peuvent devenir addictifs», explique Michel Ledoux, directeur du Centre de prévention des toxicomanies (CePT) de Luxembourg. Cette dépendance est à classer parmi les comportementales, c’est-à-dire ne provenant pas d’une substance, comme celles liées aux jeux vidéo, aux troubles alimentaires ou encore aux jeux d’argent.

Repli sur soi

Les personnes accros au portable auront tendance à développer «des réactions d’angoisse en cas d’éloignement du GSM, notamment lorsqu’elles croient l’avoir perdu», reprend Michel Ledoux. Cela s’appelle la «nomophobie», pour No Mobile Phobia. Elles auront bien sûr une envie irrésistible d’utiliser le portable, même lorsque des tâches importantes doivent être réalisées, à cause notamment de la «crainte constante de rater une information».

Les personnes concernées ont tendance à «se replier sur elles-mêmes et à éviter les contacts sociaux», selon Michel Ledoux. Il explique que le phénomène concerne «les jeunes comme les adultes», même s’il n’existe pas de statistique sur le Luxembourg.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • spa le 04.05.2018 07:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'ai ai 45a avant il n'y avait pas de gsm et tout allait à merveille les enfants jouaient dehors les adultes se rencontraient plus et il y avait les cabines téléphoniques au cas où..ça me manque ces moments

  • l'éducateur le 04.05.2018 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    c est le résultat de la nouvelle generation enfant-roi auquel tout est du et aquel on ne demande jamais de réfléchir. Ils sont ébêtés devant leur tablettes, conaissent rien à la vie, considèrent que faire des snapchat selfies avec les oreilles de chien ça sert dans la vie et finalement ca arrange les parents éssouflés du travail car on leur fout la paix entretemps.

  • Boouu le 04.05.2018 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    Combien de fois des gens, regard fiché sur leur smartphone, ne m'ont pas vu et ont filé droit sur moi et ont failli avoir un infarctus quand au dernier moment je leur ai fait "booh"! Certains ont laissé tomber leur téléphone!

Les derniers commentaires

  • Masha 58 le 04.05.2018 15:19 Report dénoncer ce commentaire

    A quoi reconnait on un accroc du smart?

  • Yann L le 04.05.2018 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    Quand je vois tous ces névrosés aujourd'hui, je suis très chanceux d'avoir été ado dans les années 80.

    • RamBo le 04.05.2018 15:07 Report dénoncer ce commentaire

      IDEM pour moi.

    • ..!!.. le 04.05.2018 15:16 Report dénoncer ce commentaire

      Il n'y a pas que les ados qui sont accroc!

  • Boouu le 04.05.2018 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    Combien de fois des gens, regard fiché sur leur smartphone, ne m'ont pas vu et ont filé droit sur moi et ont failli avoir un infarctus quand au dernier moment je leur ai fait "booh"! Certains ont laissé tomber leur téléphone!

  • l'éducateur le 04.05.2018 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    c est le résultat de la nouvelle generation enfant-roi auquel tout est du et aquel on ne demande jamais de réfléchir. Ils sont ébêtés devant leur tablettes, conaissent rien à la vie, considèrent que faire des snapchat selfies avec les oreilles de chien ça sert dans la vie et finalement ca arrange les parents éssouflés du travail car on leur fout la paix entretemps.

    • Masha 58 le 04.05.2018 15:17 Report dénoncer ce commentaire

      Ouais, mais des grand mères et grand pères ne sont pas des enfants et eux aussi participent à la fête du smart!

  • Baron Rouge le 04.05.2018 13:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les vendeurs de GSM sont des dealers ???

    • RamBo le 04.05.2018 15:08 Report dénoncer ce commentaire

      On dirait bien .......... ,mais comme Einstein l'avait tellement bien prévu: "Dès que la technique aura pris la main sur l'homme, nous n'aurons plus qu'une génération de dupes." Heureusement, j'étais enfant/adolescent il y a 40 ans !