Au Luxembourg

19 juin 2017 07:00; Act: 19.06.2017 11:07 Print

Les travailleurs détachés seront fixés à l'automne

LUXEMBOURG - Être un travailleur détaché, est-ce participer au dumping social? Au sein de l’UE, le Luxembourg s’est rallié à la France et à l’Allemagne.

storybild

Avant d’être détaché, un salarié doit avoir été affilié un mois auprès de la Caisse nationale de santé. (photo: Editpress)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Souvent accusé de dumping social par ses voisins belge, français et allemand, du fait de cotisations salariales moindres, le Luxembourg s’en défend. Jeudi, lors d’un sommet européen au Luxembourg, le gouvernement luxembourgeois a rappelé ses positions en se ralliant aux propositions allemande et française.

Paris et Berlin souhaitent désormais que le détachement soit limité à douze mois alors que les Européens étaient prêts à s’entendre sur 24 mois. En outre, les salariés détachés devront avoir les mêmes avantages que leurs collègues du pays d’accueil, comme le treizième mois, les primes, entre autres. Une proposition, donc, à laquelle s’est rallié le Grand-Duché.

Le Luxembourg en avance

Pour rappel, en 2012 (chiffres les plus récents), 1 671 (dont 1 120 en France) travailleurs ont été embauchés par des entreprises étrangères via une agence luxembourgeoise pour œuvrer sur leur territoire d’origine, soit 0,07% des contrats signés au Luxembourg cette année-là.

Et concernant les travailleurs intérimaires détachés, le Luxembourg est déjà en avance sur la directive qui sera votée probablement cet automne. Tout travailleur intérimaire détaché reçoit le salaire minimum luxembourgeois et a obligation de respecter les conditions d’emploi du pays dans lequel il travaille, comme la durée hebdomadaire du temps de travail ou les jours fériés.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le vengeur masqué le 19.06.2017 13:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @resident Ne dites pas n'importe quoi svp. Le luxembourg n'est pas coupable, mais oui les entrepreneurs qui profitent de ce systeme pour renvoyer certains de leurs ouvriers compétents et sous-traiter des interimaires des pays de l'est payés 5€ de l'heure pour certains. j'en connais des sociétés qui travaillent comme ça et a leurs dépens, celles qui sont sérieuses sont lourdement sanctionnées. L'ITM devrait renforcer son personnel pour justement contrôler ces sociétés.

  • Nomi le 19.06.2017 15:14 Report dénoncer ce commentaire

    Les entreprises qui font travailler des détachés devraient payer une taxe pour financer notre chômage !!!!!!

  • Howaito le 20.06.2017 00:37 Report dénoncer ce commentaire

    Dumping social ? Mais c'est n'importe quoi . Ici au GDL ,les salaires sont plus élevés, les cotisations moindres et la couverture santé meilleure. La Grande Nation n'est pas un exemple. la Belqique pff , quant à l'Allemagne c'est vraiment nimp.

Les derniers commentaires

  • Howaito le 20.06.2017 00:37 Report dénoncer ce commentaire

    Dumping social ? Mais c'est n'importe quoi . Ici au GDL ,les salaires sont plus élevés, les cotisations moindres et la couverture santé meilleure. La Grande Nation n'est pas un exemple. la Belqique pff , quant à l'Allemagne c'est vraiment nimp.

  • Nomi le 19.06.2017 15:14 Report dénoncer ce commentaire

    Les entreprises qui font travailler des détachés devraient payer une taxe pour financer notre chômage !!!!!!

  • Le vengeur masqué le 19.06.2017 13:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @resident Ne dites pas n'importe quoi svp. Le luxembourg n'est pas coupable, mais oui les entrepreneurs qui profitent de ce systeme pour renvoyer certains de leurs ouvriers compétents et sous-traiter des interimaires des pays de l'est payés 5€ de l'heure pour certains. j'en connais des sociétés qui travaillent comme ça et a leurs dépens, celles qui sont sérieuses sont lourdement sanctionnées. L'ITM devrait renforcer son personnel pour justement contrôler ces sociétés.

  • resident le 19.06.2017 13:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon l'ITM est complètement impuissante donc le Luxembourg se débrouille pour ne pas appliquer ses propres lois adoptées sous pression européenne

  • Henck le 19.06.2017 07:41 Report dénoncer ce commentaire

    Cela va dans le bon sens ! liberté de circulation des travailleurs ok, appauvrissement du tissu économique à travers ce cheval de Troie qu est le détachement non La souscription des charges sociales devraient elles se faire aussi ds le pays où l'on travaille, comme pour n importe quel travailleur