Chantier au Luxembourg

19 juin 2017 08:00; Act: 19.06.2017 10:26 Print

Les travaux de la maison d'arrêt vont débuter

SANEM - Le premier coup de pelle de la nouvelle prison est programmé pour la fin de ce mois de juin. Quatre années de chantier doivent suivre.

storybild

Selon le ministère des Infrastructures, «le premier coup de pelle sera donné le 30 juin». (photo: L'essentiel)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

La route d’accès au nouvel établissement pénitentiaire est en préparation depuis fin 2016, reste à construire la maison d’arrêt à proprement parler. Les préparatifs avancent et, selon le ministère des Infrastructures, «le premier coup de pelle sera donné le 30 juin» sur le site choisi au lieu-dit «Uerschterhaff», à Sanem.

La mise en service de la prison est prévue pour mai 2022. Pouvant accueillir jusqu’à 400 détenus, elle doit notamment permettre de désengorger Schrassig, qui accueille parfois jusqu’à 700 prisonniers pour 600 places, selon la loi qui a été adoptée en juin 2014 à la Chambre.

Plusieurs bâtiments

La nouvelle maison d’arrêt est essentiellement destinée aux personnes en détention préventive. Jusqu’à présent, en effet, ces détenus présumés innocents cohabitent, dans la prison de Schrassig, avec les prisonniers condamnés et exécutant leur peine.

Le projet prévoit 800 mètres de murs d’enceinte en béton armé, hauts de 6 à 10 m. À l’intérieur, un bâtiment principal pour le personnel pénitentiaire, quatre bâtiments d’hébergement et, notamment, des infrastructures sportives et pour la formation continue des futurs détenus. Le coût des travaux est estimé à 155,6 millions d’euros pour, ensuite, un coût de fonctionnement annuel qui sera de 26 millions.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Helmutheimat le 19.06.2017 10:37 Report dénoncer ce commentaire

    Se faire accueillir dans un établissement trois étoiles est totalement différent que de se faire incarcérer en " taule". Effectivement et sur ce je rejoins certains avis, les futurs détenus auront plus l'impression d'être dans un centre aéré qu'en "cabane" et comme on dit, est ce que les conditions de détention leur serviront de leçon, j'en doute. Comme on dit, la chance sourit à la canaille et nombre de SDF souhaiteraient être logés à la même enseigne. Quel paradoxe.

  • Philippe. le 19.06.2017 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    Ouch, 65000 € par an et par detenu c'est juste énorme.

  • Damien le 19.06.2017 09:35 Report dénoncer ce commentaire

    Nécessaire mais trop de confort pour la racaille! Il faut revenir à des prisons où le confort est nul et où on fera tout pour plus y retourner!

Les derniers commentaires

  • figa le 19.06.2017 22:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont des hotels de luxe les prisons au lux

  • Luxo le 19.06.2017 17:25 Report dénoncer ce commentaire

    Dommage de détruire la nature! Dommage de bétoner des terres agricoles ! Pourquoi ne pas construire cette maison (d'arrêt) sur des friches industrielles? Et pendant ce temps la commune de Sanem s'oppose à la construction d'un contournement.

    • Pierre le 19.06.2017 21:33 Report dénoncer ce commentaire

      C'est le ministre du parti vert, qui fait le premier coup de pelle. Le vert, c'est synonyme du béton solide pour l'éternité.

  • Thor le 19.06.2017 14:27 Report dénoncer ce commentaire

    Rien ne me surprend plus au Luxembourg; il faudrait vraiment penser à prendre example du système juridique néerlandais; ils ferment des prisons par manque de prisonniers, et ils ont prennent même de Belgique et de France. Surtout que la pluspart des prisonniers au Luxembourg sont en taule pour des raisons de traffic de drogue; la solution? Les travaux forcés (nettoyage des routes, trottoirs, mauvaises herbes etc) sous surveillance.

    • @Thor le 20.06.2017 05:21 Report dénoncer ce commentaire

      Mais il faudrait alors aussi mentionner que la Hollande a construit en masse des prisons dans les années 90 (le Luxembourg ne l'a pas fait) et que la population hollandaise est veillissante et ne croit pas (entre 0.1et 0.4% % de croissance annuelle contre 2.6% pour le Luxembourg).

  • Blannenjang le 19.06.2017 14:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin !

  • simple constat le 19.06.2017 13:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L enfermement en lui même pour un être vivant est contre nature ! prends 2 chiens , mets en 1 dans une cage 22h/24 et laisse l autre vivre ds la maison et en lui faisant de longues ballades en forêt pendant 1 an et tu verras le résultat entre les 2 !

    • Helmutheimat le 19.06.2017 15:58 Report dénoncer ce commentaire

      On voit ce que ça donne dans certaines banlieues en France, pour exemple le 93, où même plus les flics osent entrer et où la jeunesse qu'on n'a pas enfermé sous prétexte que ce n'est pas humain et contre nature fait sa propre loi, son propre business. Simple Constat, prends ta voiture immatriculée à l'étranger et essaie de faire une petite incursion là-bas et tu nous tiens au courant de l'accueil que t'auront réservé les autochtones.