Au Luxembourg

19 juin 2018 09:13; Act: 19.06.2018 12:33 Print

Les urgences sont trop souvent sollicitées

LUXEMBOURG - Le Luxembourg est le pays d'Europe où les services d'urgences sont les plus utilisés, avec 850 appels par jour.

storybild

Trop de patients prennent le chemin des urgences pour des cas qui pourraient être traités par le généraliste. (photo: Editpress)

Sur ce sujet

Au Luxembourg, les urgences sont sollicitées en moyenne 850 fois par jour. En tout, cela fait 312 000 sollicitations par an, dont un quart pour des enfants, soit 540 sollicitations par 1 000 habitants. À titre de comparaison, ce taux est de 290 en Belgique et de 273 en Lorraine. «Cela fait du Grand-Duché le pays d’Europe où ces services sont les plus mis à contribution», explique la députée Cécile Hemmen. Pour remédier à la situation, les recommandations d’un audit de neuf mois sur le terrain ont été révélées hier.

À court terme, le ministère va lancer une campagne de sensibilisation en plusieurs langues auprès de la population pour «valoriser le médecin généraliste et les maisons médicales», selon la députée socialiste. Ainsi, l'audit a permis de constater qu'environ 35% des sollicitations des urgences concernent des cas d'une gravité très faible pouvant être pris en charge par le généraliste ou la maison médicale.

En outre, une enveloppe budgétaire sera répartie entre les urgences du pays dès le second semestre 2018. À plus long terme, le ministère luxembourgeois de la Santé prévoit l’embauche de 231 médecins spécialistes pour les urgences dans les dix années à venir. Au total, un catalogue de 32 mesures va être mis en place par les autorités.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pourquoi pas ? le 19.06.2018 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    Les abus de la bobologie...ci-dessous un semblant de solution : On passe par un médecin qui nous redirige à l’hôpital. Sinon, en cas d'urgence on appel le SAMU. Et pour ceux qui se rendent directement à l’hôpital on instaure un droit d'entrer non remboursable sauf si c'est justifié par un docteur (accouchement etc.).

  • zezette le 19.06.2018 10:05 Report dénoncer ce commentaire

    Dans le temps on pouvait appeler les medecins de garde qui venaient à domicile, ce qui nous évitait d'aller aux urgences... là c'est fini.. et les maisons médicales ne sont pas nombreuses..

  • ladeux le 19.06.2018 10:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les urgences c'est pour les urgences.... Et non pour de la bobologie!

Les derniers commentaires

  • bini le 20.06.2018 15:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    autrefois les médecins étaient disponible 24 hrs / 24 hrs le bon vieux généraliste avec ça trousse en cuir et sa barbichette. Demandez à un jeune de venir à 3 hrs du matin

  • luxo le 20.06.2018 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    Les Luxembourgeois (patients et médecins) oublient le sermont d'Hippocrate. On ne devient pas médecin pour se payer une Porsche ou pour s'enrichir, mais pour soigner et être au service les malades.

  • Augustine le 20.06.2018 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    En même temps, quand le médecin généraliste ne veut pas faire de points de suture et envoie le patient aux urgences pour faire lesdits points, faut pas s'étonner de l'engorgement des services hospitaliers. Dommage d'aller aux urgences pour un petite bobo au genou.

  • Ivan le 20.06.2018 10:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah bon? Il faut dire aux médecins d’être plus flexibles avec les urgences dans leur cabinet

  • naafout le 20.06.2018 09:14 Report dénoncer ce commentaire

    un bon triage a l'entrée des urgences regle beaucoup de problemes...