Entreprise au Luxembourg

16 mai 2018 06:00; Act: 16.05.2018 10:39 Print

Leurs figurines de mangas sont de vrais petits trésors

SANDWEILER - La société Tsume crée des statuettes de mangas ultraréalistes en édition limitée.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

Goldorak, Dragon Ball, les Chevaliers du Zodiaque, Ken le survivant ou encore Naruto... Autant de personnages de mangas qui résonnent dans l’imaginaire de bien des générations et sur lesquels Tsume s’appuie pour générer un business à la fois créatif et lucratif.

La société installée depuis huit ans à Sandweiler crée et fabrique des statuettes de collection «haut de gamme et en éditions limitées» inspirées de l’univers japonais.

«J’ai d’abord importé des produits dérivés depuis le Japon, et je me suis dit qu’il fallait adapter l’offre à la demande européenne, en proposant mes propres produits collectors issus des "shonen", les séries japonaises créées pour les jeunes ados», raconte Cyril Marchiol, CEO de Tsume, 35 ans, originaire de Moselle.

Dans les ateliers de l’entreprise, qui occupe 44 personnes, les créatifs partent des licences originales pour «transformer en 3D un dessin en 2D en étant le plus fidèle possible au style de l’auteur». Sculpteurs et peintres donnent ensuite forme aux personnages dans un mélange entre impression numérique et travail à la main. Après un à deux ans de travail, la statuette vendue en pré-commande sera tirée à 4 000 exemplaires et écoulée à travers le monde.

Rentable depuis trois ans, Tsume a dégagé 6 millions d'euros de chiffre d’affaires en 2017 tout en se diversifiant, avec la création de jeux de société, de textiles, et bientôt de son propre manga...

Elle organise ce week-end au Casino 2000 les Tsume Fan Days, événement réservé à un public qui déboursera 250 euros sur trois jours pour découvrir les nouveautés et baigner dans la culture nippone.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Jimmy54 le 16.05.2018 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    Franchement c'est génial..pour moi c'est de l'art tout simplement,moi qui suis passionné de Mangas et des supers héros..je kiffe..merci a eux et j'espère faire un tour ce dimanche a Mondorf..Bravo a l'entreprise et a tous ces Artistes..et en plus il représente le Luxembourg dans ce domaine..trop cool..donc a bientôt :-)

  • Mister Satan le 16.05.2018 08:59 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à Tsume pour la qualité de leurs figurines. Elles coutent un bras mais la qualité est au rendez-vous.

  • Mugen le 16.05.2018 12:33 Report dénoncer ce commentaire

    Chacun sa passion...le pire c'est quand on en a aucune...

Les derniers commentaires

  • World of Namban le 16.05.2018 16:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tsume nous ont sorti des figurines de Saint Seiya elle sont magnifiques mais quand je vue où elles été créé cette made in china ???????? 400€ pour une figurine made in china puis leur figurine de goku vs nappa ont eu quelques soucis beaucoup de défaut

    • Pas de problème le 16.05.2018 18:34 Report dénoncer ce commentaire

      La production de masse se fait effectivement en Chine mais la conception, elle, se fait au Lux. Il est clair que si ces mêmes HQS devaient être produites ici, c'est pas 400e qu'on paierait mais surement le double minimum. Personnellement, je n'ai pas de problème à ce que se soit produit en Chine (tant qu'il n'y a pas d'exploitation), si ça peut me permettre de la payer un prix plus "raisonnable". Comptez déjà certainement autour de 20% du prix qui part pour payer les licences. Après y a tout le reste. La marge bénéficiaire ne doit pas être si énorme que ça contrairement à ce que bcp pensent..

  • Julien le 16.05.2018 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    Je croise les doigts et prépare la carte bleu pour une statue Berserk, d'après les photos il y a un projet en préparation

  • juge le 16.05.2018 14:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on m'avait proposé de travailler chez eux côté peinture j'ai pas accepté je suis peintre de figurines de métier gagné des golden démon pour ceux qui connaissent je trou ait leur pratique mauvaise plutôt pas à mon goût mais je rejoins certains public oui le prix es exagéré sachant qu'on peut avoir des officiels et meilleur qualité (Je sais comment ils font et je ne ferai aucun débat) . Je trouve qu'ils exploitent le pays vu que le pays relativement aisée.

    • Jeanne Cozic le 16.05.2018 16:20 Report dénoncer ce commentaire

      Tsume est une boîte officielle, ils ont payés pour les licences qu'ils exploitent et bien qu'ils soient localisés au Luxembourg la majorité des acheteurs sont français, ils sont sur le marché de la vente, personne n'oblige personne à acheter leurs produits je voie pas où est l'exploitation

  • Prémonition le 16.05.2018 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    La rédemption de Piccolo, la colère froide de Goku, le Majin Végéta, le guerrier légendaire Broly, et.. je verrais bien le Kaméhaméha père/ fils de Goku/ Gohan contre Cell perso :) Avec Cell à l'autre bout, le tout en 1/4 et on fait pêter le champagne!

  • lili le 16.05.2018 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super bravo aux artistes!