Au Luxembourg

24 novembre 2015 08:55; Act: 24.11.2015 10:23 Print

«Mein Kampf» sous toutes ses formes restera interdit

LUXEMBOURG - Le Premier ministre a indiqué que toutes les éditions du livre d'Adolf Hitler resteraient prohibées au Grand-Duché.

storybild

La publication de l’œuvre originale comme celle de la version commentée restera interdite au Grand-Duché. (photo: AFP/Frederic J. Brown)

op Däitsch
Sur ce sujet

Alors que les droits du pamphlet antisémite tombent dans le domaine public au 1er janvier 2016, de nombreux pays se posent la question de la réédition du livre d'Adolf Hitler, rédigé en prison en 1924, après son putsch raté à Munich. La fin de la protection des droits autorisent en Allemagne, comme en France, des versions commentées par des historiens. La version allemande annotée, en gestation depuis 2009, s'emploiera à «déconstruire et mettre en contexte les écrits de Hitler», justifie l'Institut d'histoire contemporaine de Munich (IFZ) qui prépare cet ouvrage. Qu'en est-il au Luxembourg?

Comme dans de nombreux pays, la version originale de «Mein Kampf» restera interdite, a indiqué Xavier Bettel, en réponse à une question parlementaire d'André Bauler et Gusty Graas (DP). Interdite car elle tombe sous le coup de l'article 457-1 du code pénal qui punit de huit jours à deux ans d'emprisonnement et/ou une amende de 251 à 25 000 euros, «quiconque, soit par des discours, cris ou menaces proférés dans des lieux ou réunions publics, soit par des écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support de l'écrit, de la parole ou de l'image vendus ou distribués, mis en vente ou exposés dans des lieux ou réunions publics, soit par des placards ou des affiches exposés au regard du public, soit par tout moyen de communication audiovisuelle, incite aux actes prévus à l'article 455, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne, physique ou morale, d'un groupe ou d'une communauté en se fondant sur l'un des éléments visés à l'article 454 (NDLR: origine, couleur de peau, sexe, orientation sexuelle...».

À l'inverse de la France et l'Allemagne, la vente d 'une version commentée au Luxembourg est inenvisageable. «À l'image du livre originaire, une édition dite "critique" contiendra le contenu pénalement répressible de l'original», indique le Premier ministre. «Une telle réédition risque ainsi d'être frappée de sanctions pénales par les tribunaux au même titre que l'ouvrage originaire. «La question de savoir si une telle publication pourrait constituer un antidote au contenu raciste et discriminatoire de l'ouvrage ne se pose dès lors pas».

(MC/L'essentiel)