Santé au Luxembourg

16 février 2017 11:45; Act: 16.02.2017 13:54 Print

Mi-​​janvier, la grippe a tué 40 personnes

LUXEMBOURG – La grippe a tué ces dernières semaines, mais pas plus que lors des années précédentes, selon la ministre de la Santé.

storybild

Au moins 180 cas ont été diagnostiqués depuis le début de l'épidémie. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Elle arrive normalement en janvier mais cette année, la grippe a pointé le bout de son nez plus tôt: le seuil épidémiologique a en effet été franchi pour la première fois de la saison à la mi-décembre. Du 19 au 25 décembre, 27 cas ont été remontés au Laboratoire national de santé (LNS) contre 6 la semaine précédente. En tout, depuis le début de l’épidémie, 180 personnes ont été diagnostiquées selon les chiffres publiés le LNS, avec un pic de 29 cas entre le 16 et le 22 janvier. La semaine dernière, seuls 17 cas ont été répertoriés.

Tous les médecins (et les patients) s’accordaient à dire que le virus était «un peu plus virulent» que d’habitude. Il n’y a «pas de surmortalité», a toutefois indiqué la ministre de la Santé, Lydia Mutsch dans une réponse parlementaire CSV au député Jean-Marie Halsdorf.

«Décalage temporel»

«L'inspection sanitaire de la direction de la Santé suit le nombre hebdomadaire de décès, et a constaté que ce nombre est passé, d'une moyenne hebdomadaire d'environ 80 décès, à environ 120 décès par semaine à la mi-janvier 2017», déclare la ministre. Mais «ce phénomène est constaté tous les ans lors de l'épisode grippal».

La ministre préfère donc parler de «décalage temporel de la mortalité» après avoir indiqué que les décès n’étaient «pas directement dus à la grippe elle-même, mais sont la conséquence de l’infection virale aggravant les problèmes de santé préexistants».

(MC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Johann le 16.02.2017 17:43 Report dénoncer ce commentaire

    Déjà quand j'observe tous les jours tous ces coch...qui ne se lavent pas les mains...même pas après avoir été aux toilettes...dégueu. Mais puis se plaindre de la grippe et se mettre en maladie...

  • Ambassade de TontonBeberie le 16.02.2017 20:42 Report dénoncer ce commentaire

    Pourrait-on donner la proportion de personnes vaccinées parmi les personnes décédées de la grippe, et surtout la proportion de ceux qui se sont déjà fait vacciner dans le passé, mais pas cette année-ci

  • Vaccin le 16.02.2017 12:58 Report dénoncer ce commentaire

    Je me vaccine chaque année, malgré des rumeurs que cela pourrait être mauvais pour la santé. Difficile de savoir où se trouve la vérité.

Les derniers commentaires

  • Agnès de La Bourdonnaye le 17.02.2017 17:35 Report dénoncer ce commentaire

    Ces personnes décédées, avaient-elles été vaccinées ? Question taboue ?

  • Ambassade de TontonBeberie le 16.02.2017 20:42 Report dénoncer ce commentaire

    Pourrait-on donner la proportion de personnes vaccinées parmi les personnes décédées de la grippe, et surtout la proportion de ceux qui se sont déjà fait vacciner dans le passé, mais pas cette année-ci

    • Quelques clarifications: le 16.02.2017 21:24 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut comprendre qu'on ne décède jamais de la grippe !! L'influenza met le système immunitaire à plat. On meurt ensuite de surinfections, de complications rénales, pulmonaires, cardiaques etc. Ensuite, on peut très difficilement faire des stats valables sur des personnes vaccinés mais touchés par la grippe. Il y a trop de variables: Certaines personnes sont infectées les 15j qui suivent la vaccination. Des personnes sont immuno-déficientes et donc le vaccin ne deploie pas toute son efficacité. D'autres personnes ont des réponses immunitaires qui sont lentes ou absentes.

    • Ambassade de TontonBeberie le 16.02.2017 21:44 Report dénoncer ce commentaire

      d'accord, je reformule ma question : pourrait-on donner parmi les personnes décédées d'une surinfection/complication après avoir contracté la grippe cette année : (1) la proportion de ceux qui ont reçu le vaccin cette année, (2) la proportion de ceux qui n'ont pas reçu le vaccin cette année, mais ont été vaccinées au moins une fois dans les 5 dernières années, (3) la proportion de ceux n'ayant jamais été vaccinés ... ces données sont impossibles à trouver sur le web, mais me sont néanmoins nécessaires à un processus de décision quant au vaccin.

    • Okapi le 17.02.2017 08:44 Report dénoncer ce commentaire

      Plus on se vaccine moins c'est efficace, et ce à tout âge. Le mieux c'est de laisser son organisme se défendre tout seul, comme un grand pour moi.

    • @okapi : faux ! le 17.02.2017 14:58 Report dénoncer ce commentaire

      Et pourquoi cela serait-il le cas ?. Je ne m'attends pas à une explication car cela est de nouveau factuellement faux ! Si tel était le cas, alors les adultes n'auraient plus de système immunitaire car leur corps aurait passé, chaque jours de leurs vie, à créer de moins en moins d'anticorps . La vaccination n'est rien d'autres que d'activer la création d'anticorps préventivement lorsque le vrai intrus se présentera. sauf que pour des personnes âgées ou malades, cela peut être lourd de conséquences. Encore une fois, il faudrait vraiment éduquer les gens sur les bases de l'immunologie.

  • Johann le 16.02.2017 17:43 Report dénoncer ce commentaire

    Déjà quand j'observe tous les jours tous ces coch...qui ne se lavent pas les mains...même pas après avoir été aux toilettes...dégueu. Mais puis se plaindre de la grippe et se mettre en maladie...

  • Vaccin le 16.02.2017 12:58 Report dénoncer ce commentaire

    Je me vaccine chaque année, malgré des rumeurs que cela pourrait être mauvais pour la santé. Difficile de savoir où se trouve la vérité.

    • Anti vaccin le 16.02.2017 13:34 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne me fais jamais vacciner et je n'ai rien du tout. Ton corps a son système immunitaire qui crée lui meme les anticoprs justement pour attaquer ce genre de maladie. Je pense quand on parle de la grippe, se faire vacciner ou pas ne joue pas trop de role, ou tu l'as ou tu l'as pas. Tout depend du mode de vie, ta santé en générale et je pense aussi la chance doit être de ton côté...Comme vous le dites, difficle de savoir où se trouve la vérité

    • @Anti Vaccin: faux !! le 16.02.2017 14:11 Report dénoncer ce commentaire

      Ce que vous dites est factuellement faux: Une vaccination va garantir que les anticorps auront été préventivement générés au moment où votre corps se retrouve confronté au virus. Sans rentrer dans des détails: Sans vaccination, le virus va d'abord se propager dans votre corps, causant inflammations, avant que la réponse IG soit en place. Une personne déficiente (malade, agée) mettra encore plus de temps à déveloper cette réponse immunitaire. Et quand elle sera finalement active, elle devra combattre un virus qui a eu le temps de se répandre, rendant la guérison plus lente ou impossible.

    • Didier le 16.02.2017 15:48 Report dénoncer ce commentaire

      sauf que le vaccin ne correspond pratiquement jamais avec la mutation de la grippe qu'il rencontre.

    • @Didier : pas correcte non plus. le 16.02.2017 16:00 Report dénoncer ce commentaire

      "le réseau Sentinelles signale en effet que le virus majoritaire cette année 2016/2017 est le A-H3N2. Il est présent dans plus de 93 % des prélèvements, depuis le début de la surveillance. Or ce sous-type de virus grippal entre bien dans la composition du vaccin 2016-2017"

    • Théo le 16.02.2017 16:32 Report dénoncer ce commentaire

      En confirmant le commentaire bien explicite ci-avant, je me permets de remarquer que selon statistique le ratio dommages / bénéfices de la vaccination tend clairement en faveur de la vaccination alors que la matière sur les vaccinations est à consulter sur les sites des Organisations de Santé ''Statistiques sanitaires mondiales''. Bien entendu que l’interprétation et l’utilisation dudit matériel incombe à la responsabilité du lecteur.

    • @Johann le 16.02.2017 18:55 Report dénoncer ce commentaire

      Vous soulevez un point intéressant: Il existe une myriade de (fausses) idées sur les vaccins et malheureusement, il existe aussi un manque accru d'éducation en la matière auprès de la population. Tant que les gens ne seront pas plus informés et ne comprendront pas les mécanismes de base en immunologie, il y a aura manque de rationalité en la matière. Ex. Le Fluad avait causé 3 décès en 2014. Par la suite, le taux de vaccination avait atteint son plus bas niveau entrainant la mort recensé de 200.000 personnes lié à la non-vaccination.