Campus de Belval

17 septembre 2015 11:52; Act: 17.09.2015 12:46 Print

«Montrer que le Luxembourg met les moyens»

ESCH-BELVAL – Le nouveau campus de Belval à peine ouvert, le secrétaire d’État à l’enseignement supérieur, Marc Hansen, aborde déjà le potentiel de ce nouveau site.

storybild

Le Luxembourg mise sur l’attractivité du campus Belval. (photo: Editpress/Isabelle Finzi)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Si jusqu’à présent l’enseignement supérieur et la recherche étaient rarement considérés comme les points forts du Luxembourg, cela pourrait bientôt changer, estime Marc Hansen, secrétaire d’État à l’enseignement supérieur et à la Rercherche. «Avec le nouveau campus de Belval, tous les acteurs sont réunis sur un seul site. On voit déjà qu’il y a des collaborations depuis la prise de possession des bâtiments, notamment entre l’Uni et les différents centres de recherche».

Jusqu’ici 750 millions d’euros ont été investis dans les infrastructures universitaires de l’Uni, comme la maison du Savoir ou la maison de l’Innovation. D’autres maisons devraient voir le jour dans l’année à venir. C’est le cas de la maison du Nombre, destinée aux enseignants et aux chercheurs dans les domaines des mathématiques et de l'informatique, de la maison du Laboratoire ou encore de la maison des Arts et des Étudiants. À plus long terme, d’autres laboratoires vont ouvrir leurs portes, ainsi que des halls d’essai et des halls techniques pour les ingénieurs, explique Marc Hansen.

Voir à plus long terme

Des développements que le secrétaire d’État voit comme un levier d’attractivité. «Quand nous amenons ici des chercheurs étrangers ou même des prix Nobel, tout le monde reste bouche bée. Pas seulement pour les bâtiments, aussi pour les programmes», se réjouit-il. «Cela montre aux chercheurs du monde entier que le Luxembourg met beaucoup de moyens dans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche, qui sont des facteurs essentiels pour qu’une économie se développe».

Reste à voir à plus long terme comment le Luxembourg développera ce nouveau site. «Le secteur de la recherche n’a que 30 ans, l’Uni 10 ans. Il faut parler consolidation et performance, assurer la qualité de l’enseignement et avoir plus de publications scientifiques», conclut Marc Hansen.

(Juliette Devaux/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Etudiant le 17.09.2015 13:33 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut aussi s'assurer de l'ouverture à l'international (Grande Région pour commencer). Sans afflux de bons étudiants étrangers, ça sera difficile. En tout cas, c'est un beau projet.

Les derniers commentaires

  • Etudiant le 17.09.2015 13:33 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut aussi s'assurer de l'ouverture à l'international (Grande Région pour commencer). Sans afflux de bons étudiants étrangers, ça sera difficile. En tout cas, c'est un beau projet.

    • surtout pas le 17.09.2015 14:16 Report dénoncer ce commentaire

      étrangers ? non non, après, ils risquent de vouloir rester ...

    • lulu le 17.09.2015 14:54 Report dénoncer ce commentaire

      Avant d'avoir peur des étudiants étrangers, il faut avoir des profs compétents pour fournir un enseignement de qualité. N'ayez aucune crainte, les étudiants étudient.....

    • Mouche le 17.09.2015 18:12 Report dénoncer ce commentaire

      Les bons étudiants vont là où la sélection est plus forte, ce qui semble un rien logique, donc l'Uni c'est pas gagné... Ce n'est ni l'ouverture à l'international, ni un niveau moyen qui fait les grandes universités... ce serait trop facile. Des professeurs meilleurs avec un programme d'étude un peu plus exigeant, des examens révélant un travail estudiantin et pas des quotas administratifs : et il n'y a pas de raison que cela ne marche pas, mais encore vaut-il le vouloir et oser relever ce défi.

    • Etudiant le 17.09.2015 21:02 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, mais pour sélectionner, il faut qu'il ait beaucoup de candidats, et si on veut beaucoup de candidats, cela passe par l'international. Si on se regarde le nombril, on avancera pas.

    • @ Etudiant le 18.09.2015 20:33 Report dénoncer ce commentaire

      Pas forcément. Certaines facultés sélectionnent (ou éliminent, si tu préfèrent) de sorte à maintenir un niveau élevé et un statut élitiste vis à vis de ses concurrentes. Aucune chance de voir cela arriver ici puisque uni.lu n'a ni la qualité, ni l'historique qui motiverait des étudiants à passer des concours pour y entrer. Dans la grande région il y a des alternatives bien plus alléchantes pour les plus doués. Uni.lu c'est bien pour les fils à papa qui refusent de quitter le confort et la convenance du nid familial.