Au Luxembourg

13 août 2018 07:00; Act: 13.08.2018 11:47 Print

Où en est l'implantation de Google à Bissen?

BISSEN – Fin 2017, le géant de l'Internet Google a acquis un terrain de plusieurs hectares à Roost en vue d'y construire un centre de données. Que s'est-il passé depuis?

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

Depuis le début de l'année, on n'entend plus beaucoup parler du projet d'implantation du centre de données du géant de l'Internet américain Google à Bissen. «Contrairement aux rumeurs, le projet n'est pas à l'abandon. Bien au contraire», précise Jos Schummer, bourgmestre de la commune de 3 000 habitants, lors d'un entretien avec L'essentiel. En juillet, les représentants de Google avaient rendez-vous à l'hôtel de ville de Bissen avec les responsables de la commune pour faire un état des lieux.

Selon Schummer, «environ 75%» des démarches administratives auraient déjà été accomplies. Il s'attend à ce qu'un dossier complet puisse être soumis à Google d'ici la fin de l'année. «Ensuite, la balle sera dans leur camp», ajoute-t-il. Cependant, il faudra encore un certain temps avant de voir les premiers coups de pelleteuses dans la Z.A.C. Klengbousbierg de Roost.

Pas au détriment de la qualité de vie des Bissenois

L'audit environnemental stratégique sur le gigantesque site de la taille de 50 terrains de football est déjà en cours. Les experts ont gardé un œil sur les animaux susceptibles d'être affectés par la construction du centre de données dans la vaste zone située entre les champs et les petites forêts. D'après le bourgmestre de la commune, aucun site de nidification d'espèces rares n'aurait été découvert jusqu'à présent.

Un obstacle important pour le projet colossal est la transformation des zones vertes en zone industrielle. D'après le bourgmestre de Bissen, «les changements prévus au niveau du plan d'occupation des sols doivent être soumis aux citoyens de la commune». Et il s'attend à des critiques. «Certaines personnes croient, à tort, qu'on laisse tout passer pour Google. Or, nous contrôlons tout dans le moindre détail», souligne-t-il.

Juste à côté du site de Google, un grand «campus de l'innovation» est également en cours de construction. Jos Schummer promet néanmoins aux Bissenois que le développement de sites industriels ne devrait pas entraver leur qualité de vie. «Grâce aux recettes fiscales plus élevées, la commune pourra faire davantage d'investissements, notamment dans la construction de nouveaux quartiers résidentiels et d'un grand parc», explique-t-il.

(Jörg Tschürtz/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Lénine Staline Poutine le 13.08.2018 07:10 Report dénoncer ce commentaire

    Comment protègent-ils nos données de l'exploitation par des régimes totalitaires?

  • j-pierre le 13.08.2018 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    On bétonne pour pouvoir avoir du travail, on bétonne pour habiter, on bétonne pour acheter, on bétonne pour se distraire etc. avec une population ne cesse de croître. Et je ne soulève pas le problème de la pollution en général. Un vaste débat et beaucoup d'inquiétudes quant à l'avenir.

  • OseilleFlouzBléSuen le 13.08.2018 10:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pognon, Tune, Nerf de la guerre, si ça dure depuis neuf mois, franchement, sommes nous assez naïfs pour croire que ce n'est pas qu'une vaste histoire de gros sous. "Une petite remise de taxe svp", "ouais, mais alors il faut mettre plus de sous sur la table, et puis de nouveau on va se faire épingler par nos voisins de l'UE", "Bon, ben, tant pis", "Mais non, mais non, on peut toujours discuter". Et ça peut continuer comme ça des mois et des années.

Les derniers commentaires

  • et vlan ! le 14.08.2018 18:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est qui toi ? Tu habites à Bissen ? Non ? Alors viens voir sur place le désastre écologique au lieu de disserter sur l'eau...

  • touriste le 14.08.2018 12:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors pour ceux qui rallent tout le temps et qui sont plus vert que vert il faut etudier le detail du projet. Alors vous allez voir que l’eau utilise sera de l’eau recycle de Luxlait, l’energie consomme sera verte qui ne provient pas d’une centrale nucleaire, etc... Faudrait aussi verifier a tous les gens qui rallent combien d’eux sont sur les reseaux sociaux, qui envoient des e-mails, qui partent en vacances et qui prennent 2 fois par jours des douches,.... Et qui d’entre eux consomment de l’energie verte, utilise le transport en public, recupere l’eau de pluie, etc... Alors s’il y en a, reagissez sinon touchez vous par votre propre nez.

  • Unicorn le 14.08.2018 09:59 Report dénoncer ce commentaire

    Si en effet, tant de surface verte sera bétonnée par le data center de google, il faut se demander quel chemin vont prendre les pluies torrentielles .. Certains résidents jusqu'à présent tranquille seront peut-être surpris dans les années à venir.

  • Et oui le 14.08.2018 09:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On accepte tout venant des USA. Serions-nous aussi accueillants avec le russes. Pourtant...ces derniers nous livrent des millions de m3 de gaz. Cherchez l'erreur...

  • St. Elmo le 13.08.2018 23:51 Report dénoncer ce commentaire

    Pour tous ceux qui se posent encore la question: Si on décide de bétonner et contruire un data center, c'est parce qu'il y a du pognon à ramasser. Donc la prochaine fois qu'on vous imposera sous prétexte que c'est pour l'écologie demandez-vous plutôt à qui ça peut bien rapporter?