Au Luxembourg

16 janvier 2018 06:56; Act: 16.01.2018 09:19 Print

Pas de lait Lactalis dans les pharmacies du pays

LUXEMBOURG - Le lait infantile incriminé, Milumel Bio, de Lactalis, n'est vendu dans aucune des pharmacies du Luxembourg.

storybild

«Il n'y a pas de filière de vente de lait en poudre Milumel Bio au Grand-Duché», a précisé le directeur de Lactalis Luxembourg. (photo: AP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Au Grand-Duché, nous n’avons pas de filière de vente de lait en poudre infantile. Historiquement, le pays est plutôt tourné vers la vente de produits de la marque Nestlé», explique Francisco Cabrita, directeur de la société Lactalis Luxembourg.

Cela n’exclut pas pour autant que des grandes enseignes installées au Luxembourg aient leur propre mode d’acheminement, comme c’est le cas pour Cora Foetz qui importe directement le lait incriminé de France notamment. Les produits ont d’ailleurs été retirés des rayons, mais une partie avait déjà été écoulée et les acheteurs potentiels ont été aussitôt avertis de la nécessité de ne plus les faire consommer aux nourrissons.

Mobilisation difficile

«Dès que nous avons été alertés par le ministère de la Santé des suspicions de salmonelle, nous nous sommes mobilisés. Non sans difficulté d’ailleurs, car l’absence de filière sur le pays compliquait un peu la donne», précise Francisco Cabrita. Il a aussitôt pris contact avec les grandes surfaces du pays. «Seul le Cora Foetz commercialise du Milumel Bio. J’ai eu le directeur au téléphone, qui assure lui-même le retour à l’expéditeur en France».

Lactalis Luxembourg s’est aussi rapproché du Comptoir pharmaceutique luxembourgeois. «En ce qui nous concerne, nous ne commercialisons pas ce produit», précise le grossiste. «Aucune pharmacie du pays ne vend ce lait», assure de son côté le Syndicat des pharmaciens luxembourgeois.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Logique le 16.01.2018 07:14 Report dénoncer ce commentaire

    Dans deux semaines, on aura un article qui dira totalement l'inverse car le Luxembourg n'est jamais concerné...

  • Luxo le 16.01.2018 11:27 Report dénoncer ce commentaire

    Que le lait de Lactalis ne soit pas vendus dans nos pharmacies, n'a que peu d'importance car le lait de Nestlé ni ceux des autres industriels , même ceux du Luxembourg ne sont pas meilleurs. Aujourd'hui dans un seul verre de lait nous buvons une boisson de plus de mille vaches diffèrentes et ce pseudo lait a subit plus de 20 à 30 manipulations et modifications. Mais au départ le lait des vaches du Lux n'est plus le même que celui que buvaient nos grands parents, car à l'époque toutes les vaches mangeaient de l'herbe et produisaient 30 litres par jours de nos jours c'est plus du double.

  • @Logique le 16.01.2018 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    et surtout car c'est justement le même schéma qui s'est produit en France. Mais on peut aussi pqrler l'affaire des oeufs contaminés, la vache folle, sans oublier la pollution du barrage au Métazachlore........

Les derniers commentaires

  • Écœurant Lactalis le 16.01.2018 16:30 Report dénoncer ce commentaire

    Après l’anéantissement des éleveurs laitiers, c’est l’empoisonnement conscient des bébés. Mais jusqu’où ira-t-on pour gagner toujours plus? Écoeurant!

  • Sganarelle le 16.01.2018 13:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon... À part élever des vaches soi-même, je vois mal comment je peux être sûr de ce que je mets dans mon estomac, vu la clarté de l'information mise à notre disposition. Donc je vais élever des vaches, des poules, des lapins, planter quelques tomates etc. J'aurai une grande serre avec dedans un olivier, un oranger, un citronnier etc. Pour mieux faire il me faut un partenaire, par exemple je trais les vaches le matin et mon partenaire le soir (on peut partager plein d'autres choses aussi d'ailleurs ...). Qui veut être mon partenaire?

    • @sganarelle le 16.01.2018 16:14 Report dénoncer ce commentaire

      Allez voir du côté des paysans, beaucoup sont célibataires car leurs partenaires se sauvent ou ils restent seuls.

  • Luxo le 16.01.2018 11:27 Report dénoncer ce commentaire

    Que le lait de Lactalis ne soit pas vendus dans nos pharmacies, n'a que peu d'importance car le lait de Nestlé ni ceux des autres industriels , même ceux du Luxembourg ne sont pas meilleurs. Aujourd'hui dans un seul verre de lait nous buvons une boisson de plus de mille vaches diffèrentes et ce pseudo lait a subit plus de 20 à 30 manipulations et modifications. Mais au départ le lait des vaches du Lux n'est plus le même que celui que buvaient nos grands parents, car à l'époque toutes les vaches mangeaient de l'herbe et produisaient 30 litres par jours de nos jours c'est plus du double.

  • @Logique le 16.01.2018 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    et surtout car c'est justement le même schéma qui s'est produit en France. Mais on peut aussi pqrler l'affaire des oeufs contaminés, la vache folle, sans oublier la pollution du barrage au Métazachlore........

  • Logique le 16.01.2018 07:14 Report dénoncer ce commentaire

    Dans deux semaines, on aura un article qui dira totalement l'inverse car le Luxembourg n'est jamais concerné...