Au Luxembourg

11 octobre 2017 18:49; Act: 12.10.2017 10:32 Print

Propos haineux sur le Net: il écope de 9 mois ferme

LUXEMBOURG - Internet n'est pas un espace libre de toutes règles. Un homme de 58 ans a été condamné à neuf mois de prison ferme par le tribunal de Luxembourg.

storybild

Internet n'est pas un espace totalement dénué de règles, comme l'a appris Alain W.

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Il s'en est violemment pris, dans ses publications sur Facebook, aux étrangers, aux mendiants, aux homosexuels, autant de gens qu'il a comparé avec des rats, par exemple. Le tout «sans être étouffé par sa méchanceté», comme l'a affirmé l'accusation. Du coup, le Luxembourgeois Alain W. a été condamné, mercredi, à neuf mois de prison ferme et à une amende de 1 000 euros, conformément au réquisitoire du parquet.

La cour a estimé qu'il était prouvé que l'homme de 58 ans avait attaqué de manière répétitive les minorités sur le réseau social d'avril à septembre 2015. Il a, entre autres, commenté une photo montrant des musulmans penchés en avant en y mettant des commentaires homophobes. Lors de son procès, en septembre, l'accusé n'avait montré aucun remord. Au lieu de ça, il s'était plaint de ce que «la liberté d'expression est plus limitée qu'en Allemagne ou en France». Il a également déclaré qu'il avait cessé d'écrire sur Facebook, ce qui ne changeait rien au fond de sa pensée. Alain W. peut encore faire appel du jugement.

Onze condamnations

Ce n'est pas la première fois que des internautes outranciers sont condamnés pour ce qu'ils ont publié. Cette année, le parquet avait déjà ouvert, fin août, 23 dossiers. Seize affaires ont été portées devant les tribunaux, onze d'entre elles débouchant sur une condamnation. Dans la plupart des cas, des amendes ou des travaux d'intérêt général, mais aussi, parfois, des peines de prison ont été infligés. L'an dernier, un récidiviste avait été condamné à de la prison ferme.

Les procédures pour incitation à la haine sont de plus en plus nombreuses ces dernières années au Grand-Duché. En 2013, le parquet n'avait traité que 7 dossiers. En 2014, il en avait eu 13. Le point culminant a été atteint au cours de la crise des réfugiés en 2015. Le parquet avait instruit 28 dossiers. En 2016, ce chiffre est retombé à 23.

(pw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Expatlulu le 11.10.2017 20:23 Report dénoncer ce commentaire

    la haine c'est quelque chose de grave, des propos de ce genre ne devraient pas être tenus. Mais mettre les gens en prison pour ce genre de chose me semble pas adapté , d'autant plus que les personnes qui plongent de courtes peines récidivent souvent. Je le placerai pendant une semaine dans un camp de réfugier à aider et comprendre ces gens. Une peine qui servirait aux volontaires,aux réfugiées ... en bref tout le communauté

  • lux le 11.10.2017 20:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est un modèle d exemple pour que d autres ne fassent pas la même chose

  • lol le 11.10.2017 19:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pendant ce temps là les gens dangereux se promènent. Elle est pas belle la vie?

Les derniers commentaires

  • dieux le 13.10.2017 10:41 Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui la justice pfff je sais e quoi je parle.

  • FullmétalJF le 12.10.2017 22:40 Report dénoncer ce commentaire

    Une forte amende pour apprendre à l'accusé qu'on ne dit pas n'importe quoi en public, d'accord... Mais 9 mois de prison ferme pour une affaire de ce type, cela semble démesuré dans la mesure où les auteurs de graves actes de violence arrivent à s'en tirer avec bien moins que cela.

  • Howaito le 12.10.2017 20:57 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne connais pas l'impact (nombre de lecteurs) que ce Alain W a pu avoir ni où il a posté ses propos haineux. Mais la peine décidée par les juges me semble inadaptée: 1000 € d'amende et 9 mois de prison ferme. OK. Au final qui paie les journées de prison ? Une journée en prison coûte environ 130 € en Belgique Qui connaît les coûts au GDL ?

    • LiNh le 12.10.2017 23:06 Report dénoncer ce commentaire

      Vous ne connaissez pas les conséquences de ses actes mais vous vous permettez de décidez de la sentence qu'il mérite???? Vous êtes super fort comme type !!!

  • Luxo le 12.10.2017 18:20 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis choquée par le nombre de commentaires, qui minimisent les faits ou qui pensent que ce n'est que de la liberté d'expression. Ces propos haineux envers les plus faibles (étrangers ou migrants, mendiants ou homosexuels) doivent être combatus avec la plus grande fermété. Ils s'agit de propos criminels qui sont inaccepatbles dans un pays de liberté comme le GDL. N'oublions pas l'histoire récente , les années 1930 en Allemagne! Certaines paroles font mal, blessent et laissent des cicatrices à vie, quand elles ne tue pas... Ce Luxembourgeois nuit à l'image de notre beau Pays.

  • Louis le 12.10.2017 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut pas perdre son temps avec de pareils procès. Il ne faut pas lire ces propos haineux.

    • RamBo le 12.10.2017 18:15 Report dénoncer ce commentaire

      Il faudrait plutôt interdire ces sites dits sociaux ! Déjà, pratiquement 75% des "comptes" sont faux. Ensuite, les gens devront réapprendre (eh oui, c'est triste) à communiquer "face to face", avec un bon verre ou lors d'un diner. Cela réduirait massivement cette "haine". C'est facile de se défouler derrière un écran. Mais en face d'un être humain, le courage semble bien lâcher pas mal des ces individus.

    • Mich-L le 12.10.2017 20:22 Report dénoncer ce commentaire

      Ces gars n'ont souvent pas d'amis et sont frustrés et déçus de leur vie. Ils cherchent un bouc-émissaire. Car toute personne raisonnable sait qu'il est impossible de vivre sans les étrangers qui occupent des postes fondamentaux dans notre pays (médecins, infirmiers, banquiers, maçons, boulangers,...) En plus ces racistes sont pour la plus part des cas sociaux qui vivent aux frais des contribuables nationaux et frontaliers.